Dritan Abazović

homme politique monténégrin

Dritan Abazović (en monténégrin cyrillique : Дритан Абазовић ; en albanais : Dritan Abazi), né le à Ulcinj (Monténégro, Yougoslavie), est un homme politique monténégrin qui occupe le poste de Premier ministre du Monténégro depuis le 28 avril 2022.

Dritan Abazović
Illustration.
Dritan Abazović en .
Fonctions
Premier ministre du Monténégro
En fonction depuis le
(25 jours)
Président Milo Đukanović
Gouvernement Abazović
Législature XIe
Coalition SNP-CnB (en)-SDP-BS (en)-AA/AS (en)
Prédécesseur Zdravko Krivokapić
Vice-Premier ministre
chargé de la Sécurité

(1 an, 4 mois et 24 jours)
Président Milo Đukanović
Premier ministre Zdravko Krivokapić
Gouvernement Krivokapić
Député

(8 ans et 28 jours)
Élection 12 octobre 2012
Réélection 16 octobre 2016
30 août 2020
Législature IXe, Xe et XIe
Biographie
Date de naissance (36 ans)
Lieu de naissance Ulcinj (Monténégro, Yougoslavie)
Nationalité Yougoslave (1985-2006)
Monténégrin (depuis 2006)
Parti politique PCG (2012-2014)
Indépendant (2014-2015)
URA (depuis 2015)
Diplômé de Université du Monténégro
Université de Sarajevo
Profession Universitaire
Religion Islam

Dritan Abazović
Premiers ministres du Monténégro

Membre de la minorité albanaise, il dirige Action réformiste unie et a précédemment été vice-Premier ministre dans le gouvernement Krivokapić de 2020 à 2022.

Enfance et éducationModifier

Abazović est né le à Ulcinj, au Monténégro, alors en Yougoslavie[‡ 1]. Après avoir terminé ses études primaires et secondaires à Ulcinj, il est diplômé de la Faculté des sciences politiques de l'Université de Sarajevo, devenant major de la promotion et lauréat du « Golden Badge » et de la « Golden Charter » de l'Université de Sarajevo[1]. Il a obtenu une maîtrise en relations internationales de la Faculté des sciences politiques de l'Université du Monténégro en 2008[2]. Il a terminé son doctorat en 2019 à la Faculté des sciences politiques de l'Université de Sarajevo, après avoir soutenu sa thèse de doctorat intitulée Global Politics - Ethical Aspects of Globalization[3].

De 2005 à 2007, il a été assistant à la Faculté des sciences politiques de l'Université de Sarajevo. En 2009, il a terminé le cours d'étude de la paix à l'Université d'Oslo. À la même université, il a suivi un séminaire de perfectionnement professionnel[1]. En 2011, il a résidé aux États-Unis tout en participant au programme du Département d'État à Washington. De 2010 à 2012, il a été le directeur exécutif de la société de radiodiffusion locale Teuta, ainsi que de l'ONG Mogul, toutes deux basées à Ulcinj[1].

Carrière politiqueModifier

 
Le vice-Premier ministre Abazović prononçant un discours en décembre 2020.

Membre du Parlement du Monténégro (2012-2020)Modifier

Abazović est l'un des fondateurs du parti politique social-libéral Monténégro positif en 2012[4]. Lors des élections parlementaires monténégrines de 2012, le parti a remporté 7 sièges sur 81, faisant d'Abazović le plus jeune membre de la nouvelle convocation du Parlement du Monténégro[5]. En 2014, à la suite d'une scission au sein du parti, Abazović quitte Monténégro positif, servant comme député indépendant avant de rejoindre la nouvelle Action réformiste unie (ARU) en 2015[6]. En 2022, il est président de l'ARU et est l'un de ses représentants parlementaires de 2015 à 2020[2]. En , les délégués de trente-huit pays européens ont voté lors du XXXIe Congrès pour admettre le Mouvement civique ARU au sein du Parti vert européen, faisant du Mouvement civique ARU le premier parti d'opposition au Monténégro indépendant à rejoindre une famille de partis européens[7].

Élections législatives de 2020Modifier

Le , le Mouvement civique ARU décide de se présenter de manière indépendante, en présentant sa plateforme électorale de centre gauche sous le nom En noir et blanc. La liste est conduite par des candidats indépendants, dont la journaliste et militante Milka Tadić, plusieurs professeurs d'université, des journalistes, des militants de la société civile et des ONG. Abazović est le porteur de bulletin de vote[Quoi ?] de la liste, en tant que chef de l'ARU[8]. La liste électorale de l'ARU comprenait également un représentant du Parti de la justice et de la réconciliation (SPP), représentant les intérêts de la minorité bosniaque, ainsi que plusieurs initiatives locales mineures[9].

Les élections législatives monténégrines de 2020 aboutissent au premier changement démocratique de gouvernement de l'histoire du pays. La liste électorale d'Abazović remporte quatre mandats, ce qui s'est avéré crucial pour renverser le Parti démocratique des socialistes (DPS), dirigé par Milo Đukanović, après 30 ans[10],[11]. Abazović, au nom de l'ARU, et les leaders des listes Pour l'avenir du Monténégro et La paix est notre nation, Zdravko Krivokapić et Aleksa Bečić, se mettent d'accord lors d'une réunion sur plusieurs principes sur lesquels reposerait le futur gouvernement, dont la formation d'un gouvernement d'experts, la poursuite du processus d'adhésion à l'Union européenne, la lutte contre la corruption et le dépassement de la polarisation de la société monténégrine[12]. Ils invitent les partis minoritaires des Bosniaques et des Albanais, souhaitant former un large gouvernement de coalition, que les partis minoritaires finiront par décliner[12]. Après l'élection, l'entretien d'Abazović avec le professeur Kenneth Morrison est publiée par la London School of Economics and Political Science (LSE)[13].

Vice-Premier ministre (2020-2022)Modifier

Le , le nouveau gouvernement est investi par 41 des 81 membres du Parlement du Monténégro et l'homme politique indépendant Zdravko Krivokapić est devenu le nouveau Premier ministre du Monténégro, avec Abazović en tant que vice-Premier ministre chargé de la coordination du secteur de la sécurité et de la sécurité nationale, mettant officiellement fin à trois décennies de règne du Parti démocratique des socialistes (DPS) dans le pays[14].

Le nouveau gouvernement s'est engagé à démanteler l'appareil d'État construit par le DPS et à éradiquer la corruption et le crime organisé[15].

Le , Abazović révèle que la société « Global Montenegro », détenue en partie par le président du Monténégro Milo Đukanović, avait 12,45 millions d'euros de dettes envers l'État et qu'il n'y avait plus de fonctionnaires « intouchables »[16].

En , Abazović est nommé membre du conseil consultatif de l'Institut pour la liberté de foi et la sécurité en Europe[17].

Premier ministre du Monténégro (depuis 2022)Modifier

Le , l'Action réformée unie annonce le dépôt d'une motion de censure conjointement avec les partis de l'opposition parlementaire, officiellement dans le but de vérifier si le gouvernement dispose toujours d'une majorité au Parlement. La motion est soumise au vote le et est adoptée par 43 voix pour et 11 voix contre, tandis que le principal groupe parlementaire de l'ex-majorité gouvernementale préfère boycotter le scrutin. Dritan Abazović annonce son intention de mener des négociations afin d'établir un gouvernement minoritaire, auquel toutes les formations d'opposition — dont le Parti démocratique des socialistes du président du Monténégro, Milo Đukanović — promettent leur soutien[18],[19].

Le , Đukanović, demande à Abazović de former un nouveau gouvernement[20]. Le , le Parlement du Monténégro approuve le nouveau gouvernement, composé d'une large coalition de partis pro-européens et pro-serbes, avec Abazović comme Premier ministre[21],[22]. Abazović annonce aux députés que le nouveau gouvernement se concentrera principalement sur les réformes requises par l'Union européenne afin que le Monténégro puisse demander à accélérer son processus d'adhésion à la lumière de la nouvelle situation créée par l'invasion russe de l'Ukraine. Il a ajouté que les cinq priorités du gouvernement seront la lutte contre la corruption, des investissements et un développement plus durables, la protection de l'environnement et une meilleure prise en charge des enfants et des jeunes[21].

Vie privéeModifier

Abazović est membre de la minorité albanaise[23] et de confession musulmane[24]. Il parle couramment serbo-croate, albanais et anglais[2]. En 2017, il a signé la Déclaration sur la langue commune des Monténégrins, Croates, Serbes et Bosniaques[25]. En 2010, il publie son premier livre, intitulé Culture cosmopolite et justice mondiale[26]. Il a également travaillé comme professeur de lycée à Ulcinj, enseignant la sociologie de la culture, la communication et de l'histoire des religions[1].

RéférencesModifier

  1. a b c et d (sr) « Dritan Abazović Biografija », sur Biografija.org, (consulté le )
  2. a b et c « Copie archivée » [archive du ] (consulté le )
  3. « Dritan Abazović doktorirao u Sarajevu - CdM », sur www.cdm.me
  4. (sr) « Osnivački kongres Pozitivne CG 26. maja: Vrijeme političkih promjena », sur vijesti.me (consulté le )
  5. (sr) « DA LI ZNATE KOLIKO GODINA IMA DRITAN ABAZOVIĆ? Patosiraćete se », sur espreso.co.rs (consulté le )
  6. (sh) « Frakcija isključena iz Pozitivne, partiju napustio i Abazović », sur Radio Slobodna Evropa (consulté le )
  7. (sr) « Evropski delegati odlučili: URA primljena u Zelene Evrope », sur vijesti.me (consulté le )
  8. Šta piše i ko je potpisao platformu "Crno na bijelo": Smjena vlasti će izroditi drugačiju Crnu Goru, Vijesti
  9. « SPP Hazbije Kalača podžala Platformu Crno na bijelo », sur vijesti.me
  10. (sr-Latn) « Objavljeni konačni rezultati parlamentarnih izbora u Crnoj Gori », sur N1 Srbija (consulté le )
  11. (en-US) Nedeljnik.rs, « Dritan Abazović, nosilac liste "Crno na bijelo": Pobedili smo mafiju, svima neka je srećno. Crnu Goru treba da vodi ekspertska vlada... », sur Nedeljnik, (consulté le )
  12. a et b « Montenegrin opposition agrees on expert government, revision of disputed laws », N1,
  13. (en-GB) London School of Economics and Political Science, « Dr Dritan Abazovic in conversation with Professor Kenneth Morrison », sur London School of Economics and Political Science (consulté le )
  14. (en) « Montenegro Elects First Government Without Djukanovic Party », Balkan Insight, .
  15. "Krizu prevazići reformama i znanjem", Radio Televizija Crne Gore (RTCG), 2 December 2020
  16. (sr) « ABAZOVIĆ ODGOVORIO MILU: Providno je tvitnuo, ali nije demantovao dug od 12,4 miliona evra », sur kurir.rs (consulté le )
  17. (en-US) « Dr Dritan Abazović », sur Institute for Freedom of Faith & Security in Europe (consulté le )
  18. (en) Zeljko Trkanjec, « Montenegrin MPs vote against government in no-confidence motion », Euractiv,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  19. (en) Samir Kajosevic, « Montenegro’s Shaky Goverment Toppled by No-Confidence Vote », Balkan Insight,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  20. Pedrag Milic, « Montenegro PM-designate named to form pro-Western government », ABC News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  21. a et b (en) Stevo Vasiljevic, « Montenegro approves new minority government focused on joining EU », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le )
  22. (sr) « Izabrana 43. Vlada Crne Gore », vijesti.me (consulté le ).
  23. (sr) « Ko je Albanac Dritan Abazović i kako od njega zavisi budućnost u Crnoj Gori », sur Telegraf, (consulté le )
  24. (cnr) « Amfilohije: Abazović, naš ugledni musliman bi povukao zakon zbog naroda na ulici », sur Vijesti, (consulté le )
  25. Signatories of the Declaration on the Common Language, official website, retrieved on 2018-08-16.
  26. (sq) « Promocija knjige mr. Dritan Abazi "Kosmopolitska kultura i globalna pravda" », sur Lajme nga Ulqini, (consulté le )

Sources primairesModifier

Dans le texte ces références sont précédées d'un double poignard (‡) :

  1. (en) « Dritan Abazović », sur Government of Montenegro (consulté le )

Liens externesModifier