Milojko Spajić

Homme politique monténégrin

Milojko Spajić (en serbe en écriture cyrillique : Милојко Спајић), né le à Pljevlja, est un homme d'État monténégrin. Il est Premier ministre du Monténégro depuis le 31 octobre 2023.

Milojko Spajić
Милојко Спајић
Illustration.
Milojko Spajić en 2024.
Fonctions
Premier ministre du Monténégro
En fonction depuis le
(8 mois et 15 jours)
Président Jakov Milatović
Gouvernement Spajić
Coalition PES!-DCG-SNP-AA-DP/PD (en)
Prédécesseur Dritan Abazović
Président d'Europe maintenant !
En fonction depuis le
(2 ans et 20 jours)
Vice-président Jakov Milatović
Olivera Injac
Prédécesseur Parti créé
Ministre des Finances et du Bien-être social

(1 an, 4 mois et 24 jours)
Premier ministre Zdravko Krivokapić
Gouvernement Krivokapić
Prédécesseur Darko Radunović (Finances)
Kemal Purišić (Bien-être social)
Successeur Aleksandar Damjanović
Biographie
Date de naissance (36 ans)
Lieu de naissance Pljevlja, Monténégro (Yougoslavie)
Nationalité Monténégrine
Parti politique Indépendant (jusqu'en 2022)
PES (depuis 2022)
Diplômé de Université d'Osaka
HEC Paris
Profession Économiste

Milojko Spajić
Premiers ministres du Monténégro

Biographie

modifier

Jeunesse et études

modifier

Faisant partie des meilleurs étudiants de son lycée, Spajić suit ses études supérieures à l'université de Saitama et à l'université d'Osaka, où il étudie l'économétrie grâce à une bourse de l’État japonais[1]. Il effectue une année d'échange universitaire à l'université Tsinghua. Il est ensuite admis en master à HEC Paris[2].

Il parle serbe, anglais, japonais, chinois, russe et français[2],[3].

Carrière politique

modifier

Ministre des Finances et de la Protection sociale dans le gouvernement Krivokapić (2020-2022), il est le président du parti centriste Europe maintenant ! depuis sa fondation en 2022 .

Candidat au poste de Premier ministre lors des élections législatives de 2023, il défend un programme pro-business et pro-Union européenne. Il promet de faire du Monténégro « le Singapour de l'Europe, le pays le plus favorable aux affaires en Europe[4]. »

Souvent accusé de populisme, il est aussi attaqué sur ses liens présumés avec le fondateur sud-coréen de la cryptomonnaie Terra, Do Kwon, arrêté en mars 2023 au Monténégro et accusé de milliards de dollars de fraude par Washington et Séoul[4]. Do Kwon est suspecté d'avoir financé illégalement le parti de Milojko Spajić[5].

Le scrutin est marqué par une chute de la participation, qui s'établit à 56 % contre 76 % trois ans plus tôt. Les électeurs se seraient ainsi détournés des urnes en raison des luttes intestines des partis en lice ainsi que de la fréquence des élections à l'issue peu décisive[6].

Europe maintenant ! (PES!), arrive en tête du scrutin, suivi de la coalition menée par le Parti démocratique des socialistes du Monténégro (DPS). Cofondateur du PES! avec Milatović, Milojko Spajić promet de « former un gouvernement pro-européen », dont il ambitionne de devenir le Premier ministre[7].

Le 11 août, Milojko Spajić est chargé de former un gouvernement[8]. Il s'allie pour ce faire avec des partis serbes nationalistes et plutôt russophiles. Le programme de gouvernement prévoit toutefois explicitement le « renforcement de la coopération au sein de l’OTAN » et que « le Monténégro soit le prochain pays membre de l’UE ». Les États-Unis ont condamné l'entrée de partis « pro-russes » au gouvernement monténégrin[9].

Notes et références

modifier
  1. « Ovo su biografije kandidata za nove ministre »
  2. a et b (sr) Admin, « Da će nakon više od dvije decenije ministar biti Pljevljak koji je završio osnovnu i srednju školu u svom gradu?- Najnovije vijesti iz Pljevalja | – Najnovije vijesti iz Pljevalja », (consulté le )
  3. « Milojko Mickey Spajic », sur LinkedIn (consulté le )
  4. a et b « Les Monténégrins aux urnes pour essayer de mettre fin à des années de crise | TV5MONDE - Informations », sur information.tv5monde.com,
  5. « Do Kwon suspecté d'avoir financé illégalement un parti politique monténégrin », sur Cointelegraph,
  6. (en) « Pro-EU group projected to win Montenegro snap parliamentary election », sur AP NEWS, (consulté le ).
  7. https://www.facebook.com/FRANCE24, « Au Monténégro, les pro-européens en tête des législatives anticipées », sur France 24, FRANCE24, (consulté le ).
  8. « Monténégro : le chef d'une formation pro-européenne désigné premier ministre », sur Le Figaro.fr, Le Figaro, (ISSN 0182-5852, consulté le ).
  9. « Au Monténégro, une étonnante coalition avec les prorusses « pour mener le pays vers l’UE » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)

Liens externes

modifier