Ouvrir le menu principal

Direction régionale et interdépartementale de l'Équipement et de l'Aménagement

(Redirigé depuis Direction régionale et interdépartementale de l'équipement et de l'aménagement)
Bâtiment des unités territoriales (UT) de la DRIEA, de la DRIEE et de la DRIHL du Val-de-Marne à Créteil (12-14, rue des Archives)[1],[2],[3].

En France, la direction régionale et interdépartementale de l'Équipement et de l'Aménagement (DRIEA) est un service déconcentré du ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer et du ministère du Logement et de l'Habitat durable.

La DRIEA a été créée le par le décret no 2010-687 du modifié[4] qui instaure des dispositions juridiques spécifiques concernant l'organisation des services déconcentrés de l’État français pour l'Île-de-France. Le terme « direction régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement » (ou « DREAL »), qui sont les directions présentes dans les autres régions françaises, englobe souvent la DRIEA[5].

La DRIEA, dont le siège se situe à Paris 15e (21-23 rue Miollis)[3], manifeste la volonté de l’État français d’adapter ses réponses dans le domaine des transports, de l'urbanisme et de la construction à la situation particulière de l’Île-de-France[6]. Elle est placée sous l’autorité du préfet de Paris[4].

Sommaire

HistoriqueModifier

La DRIEA est issue de la fusion des services ou parties de service compétents en matière de transports, de l'urbanisme et de la construction[4] de :

MissionsModifier

 
Bâtiment de la DiRIF à Créteil.

Les missions de la DRIEA concernent les domaines suivants[6] :

Elle assure notamment les missions régaliennes suivantes en Île-de-France[6] :

Réseau routier national en Île-de-FranceModifier

 
Services de la DiRIF.

La DRIEA, par le biais de la DiRIF, exploite, entretient, sécurise et aménage le réseau routier national non concédé francilien[7].

Elle gère au total 1 300 km de routes sur sept départements d'Île-de-France (77-78-91-92-93-94-95)[7]. Ses principales missions sont de gérer les voies rapides d'Île-de-France ainsi que d’assurer la construction et le contrôle des travaux de nouveaux projets routiers[8].

Gérer les voies rapidesModifier

La gestion des voies rapides d'Île-de-France est réalisé en[9] :

  • informant l'usager avant son déplacement (gestion du site d'information routière Sytadin) et pendant son déplacement (affichage d’informations et de temps de parcours sur les panneaux à message variable), ce qui lui permet d'optimiser son trajet) ;
  • optimisant les conditions de circulation : gestion des événements, mise en œuvre de mesures d’exploitation dynamique (par exemple : glissière mobile sur le tronc commun A4/A86 ou régulation des accès dans le quart sud-est de l’Île-de-France), création de nouveaux aménagements.

Assurer la construction et le contrôle de travaux de nouveaux projets routiersModifier

Le réseau routier national en Île-de-France, en particulier les voies rapides urbaines, sont continuellement aménagées afin de faciliter l’accès, d’améliorer sa sécurité, d’améliorer sa capacité en période de pointe et de réduire les impacts de la circulation sur l’environnement[10].

À la suite des nouvelles directives européennes, de nouvelles normes de sécurité doivent être mises en place pour les vingt-deux tunnels du réseau[10].

Unités territorialesModifier

Article détaillé : Unité territoriale.

La DRIEA comprend pour chacun des départements de Paris, des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne, une unité territoriale (UT)[4].

Notes et référencesModifier

  1. « Contactez-nous - DRIHL », sur drihl.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr, (consulté le 6 mars 2016).
  2. « UT 94 - DRIEE », sur www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr (consulté le 6 mars 2016).
  3. a et b « Localisations et horaires des services - DRIEA », sur driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr (consulté le 6 mars 2016).
  4. a b c et d « Décret n° 2010-687 du 24 juin 2010 relatif à l'organisation et aux missions des services de l’État dans la région et les départements d’Île-de-France », sur legifrance.gouv.fr (consulté le 6 mars 2016).
  5. « Charte d'engagements des DREAL », sur developpement-durable.gouv.fr, (consulté le 6 mars 2016).
  6. a b et c « La DRIEA », sur driea.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr (consulté le 6 mars 2016).
  7. a et b « Notre organisation - DiRIF », sur dir.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr (consulté le 7 mars 2016).
  8. « Nos missions - DiRIF », sur dir.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr (consulté le 7 mars 2016).
  9. « Gérer les voies rapides d’Île-de-France », sur dir.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr (consulté le 7 mars 2016).
  10. a et b « Assurer la construction et le contrôle de travaux de nouveaux projets routiers », sur www.dir.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr (consulté le 7 mars 2016).

Voir aussiModifier