Ouvrir le menu principal

Rivalité entre
Girondins de Bordeaux
et Toulouse FC
Généralités
Sport Football
Pays Drapeau de la France France
Villes ou région Bordeaux, Toulouse
Rivalité Derby de la Garonne
Localisation des clubs
Géolocalisation sur la carte : France

Le derby de la Garonne fait référence aux confrontations entre les équipes du Toulouse Football Club et des Girondins de Bordeaux, deux clubs de football basés dans des villes traversées par la Garonne, comme son nom l'indique. Bien qu'une rivalité (plutôt extra - sportive) existe bel et bien entre ces deux villes, on ne peut pas à proprement parler d'un derby, puisque dans sa définition, un derby désigne une confrontation sportive entre deux équipes situées moins de 50 Kilomètres l'une de l'autre.

Sommaire

Origine de la rivalitéModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Il n'y a pas vraiment de rivalité sportive historique, notamment du fait de la dominance du rugby à Toulouse. Mais alors que les deux métropoles régionales du Sud-Ouest de la France s'affrontent en Ligue 1, les médias tels que Canal + estiment qu'il s'agit d'un « derby de la Garonne ». Piere Ménès estime pourtant alors qu'il travaille pour Canal +, qu'il n'y a pas de véritable derbys en France, au contraire du Royaume-Uni ou des « classicos » hispaniques, et « qu'il faut arrêter avec le Garonnico ».

Néanmoins, pour Alain Casanova, l'entraineur du Toulouse FC depuis 2008, il s'agit véritablement d'une des confrontations les plus importantes de chaque saison toulousaine. L'emblématique Yannick Stopyra, star du TFC puis des Girondins « pense qu'il a davantage de valeur aux yeux des Toulousains. Pour Bordeaux, le vrai derby est celui de l'Ouest, de l'Atlantique, contre Nantes. »[1].

Les derbysModifier

Les confrontations entre Toulouse et Bordeaux ont souvent donné lieu à des matchs spectaculaires, notamment ces dernières années.

L'on se souvient d'une victoire très importante du TFC au Stadium (3-1), le 26 mai 2007, lors de la 38e et dernière journée de la saison 2006-2007. Celle-ci avait permis au club toulousain d'accéder à la troisième place, qualificative pour le 3e tour préliminaire de la Ligue des Champions. Une autre victoire de Toulouse, au Stadium, a été un tournant dans le championnat 2008-2009. L'importance du score (3-0 pour les violets) fut le symbole de la force étonnante des toulousains cette saison-là, tandis que ce match a déclenché la révolte pour les Girondins qui démarrèrent ensuite une série de victoires jusqu'à la fin de la saison, et jusqu'à leur titre de Champion de France 2009.

Un autre match de spectacle, a eu lieu le 2 décembre 2007 au Stade Chaban-Delmas de Bordeaux. Les Girondins marquent trois buts avant la mi-temps (Wendel 7e ; Diarra 33e ; Wendel 39e), puis Toulouse revient à 3-3 grâce à un triplé de son attaquant suédois vedette (Elmander 64e ; 72e ; 76e), mais Bordeaux marque un dernier but en fin de match (Ducasse 87e).

BilanModifier

  • Statistiques générales[2]

Au 28 février 2015

À Toulouse
Compétition Joué TFC Nul FCGB
Championnat de France 37 13 13 11
Coupe de France 1 0 1 0
Total 38 13 14 11
À Bordeaux
Compétition Joué FCGB Nul TFC
Championnat de France 38 22 9 7
Coupe de France 3 2 0 1
Total 41 24 9 8

IncidentsModifier

Principaux incidents ayant eu lieu lors de Toulouse-Bordeaux :

  • 20 avril 2008 : violentes bagarres entre supporters girondins et toulousains rues des Tourneurs et Genty-Magre à Toulouse. Au total : une dizaine de blessés, quelques interpellations.
  • 7 mars 2009 : deux supporteurs toulousains ont été condamnés à des peines de prison après avoir pris part à des affrontements samedi soir en marge de la rencontre Toulouse - Bordeaux (3-0). Les deux hommes âgés de 32 et de 21 ans, qui sont désignés par des renseignements généraux comme "hooligans" d'extrême droite[3], sont coupables de violences aggravées sur des policiers municipaux, ont écopé de six mois de prison dont trois ferme pour le premier, récidiviste, et de six mois de prison avec sursis pour le plus jeune. Ces deux habitués du Stadium avaient jeté des bouteilles sur des policiers qui tentaient de mettre fin à une rixe entre supporteurs des deux camps, aux abords de l'enceinte.

D'un club à l'autreModifier

Du TFC à BordeauxModifier

Nom Poste TFC FCGB
Carrière Apps Buts Carrière Apps Buts
  Cédric Carrasso Gardien 2008-2009 35 0 2009-2017 246 0
  Stéphane Dalmat Milieu 2004-2005 19 1 2006-2007 16 1
  Hervé Alicarte Défenseur 2000-2001 8 0 2001-2004 14 1
  Bruno Da Rocha (retour de prêt) Milieu 1999-2000 - - 2000-2001 - -
  Teddy Richert Gardien 1996-1999 77 0 1999-2000 1 0
  Rolland Courbis Entraîneur 1994-1995 - - 1996-1997 - -
  Laurent Batlles Milieu 1993-1999 81 3 1999-2002 101 6
  Anthony Bancarel Attaquant 1989-1994 108 26 1994-1996 82 19
  Jean-Philippe Durand Milieu 1989-1989 - - 1989-1991 - -
  Michel Pavon Milieu 1986-1994 197 29 1996-2000 128 4
  Yannick Stopyra Attaquant 1984-1988 148 46 1988-1989 33 8
  Edouard Wojciak Attaquant 1963-1967 96 29 1967-1973 201 43

De Bordeaux au TFCModifier

Nom Poste FCGB TFC
Carrière Apps Buts Carrière Apps Buts
  Mathieu Valverde Gardien 2003-2009 27 0 2009-2011 44 0
  Laurent Batlles Milieu 1999-2002 101 6 2005-2008 93 9
  Jean-Christophe Rouvière Milieu 1999-2000 - - 2000-2001 - -
  Élie Baup Entraîneur 1998-2003 - - 2006-2008 - -
  Hervé Alicarte Défenseur 1998-2001 58 7 2000-2001 8 0
  Bruno Da Rocha Milieu 1997-1999 - - 1999-2000 - -
  William Prunier Défenseur 1994-1995 - - 1999-2004 - -
  Rolland Courbis Entraîneur 1992-1994 - - 1994-1995 - -
  Didier Sénac Défenseur 1988-1995 - - 1995-1996 - -
  Gérard Soler Attaquant 1979-1982 - - 1982-1984 - -
  Philippe Bergeroo Gardien 1971-1978 - - 1983-1988 - -
  Jean-François Domergue Défenseur 1969-1980 - - 1983-1986 - -

Notes et référencesModifier

  1. Yannick Stopyra, pour La Dépêche du Midi, La Dépêche du Midi, citée par LesViolets.com, 1er novembre 2014
  2. Liste des confrontations entre Bordeaux et Toulouse
  3. Frédéric Abéla, « TFC-Bordeaux : Trois mois de prison pour un supporter toulousain », La Dépêche,‎ (lire en ligne)