David Lammy

politicien britannique

David Lammy
Illustration.
Portrait officiel de David Lammy en 2019.
Fonctions
Secrétaire d'État des Affaires étrangères, du Commonwealth et du Développement du cabinet fantôme
En fonction depuis le
(1 an, 10 mois et 5 jours)
Gouvernement Cabinet Starmer
Prédécesseur Lisa Nandy
Lord Chancelier fantôme
Secrétaire d'État fantôme à la Justice

(1 an, 7 mois et 23 jours)
Gouvernement Cabinet Starmer
Prédécesseur Richard Burgon
Successeur Steve Reed
Ministre d'État à l'Innovation, aux Universités et aux Compétences

(2 ans, 10 mois et 13 jours)
Premier ministre Gordon Brown
Gouvernement Brown
Prédécesseur Bill Rammell
Successeur David Willetts
Ministre d'État à la Culture

(2 ans, 1 mois et 23 jours)
Premier ministre Tony Blair
Gouvernement Blair III
Prédécesseur Estelle Morris (Arts)
Successeur Margaret Hodge
Député britannique
En fonction depuis le
(23 ans, 3 mois et 12 jours)
Élection 7 juin 2001
Réélection 5 mai 2005
6 mai 2010
7 mai 2015
8 juin 2017
12 décembre 2019
Circonscription Tottenham
Législature 52e, 53e, 54e, 55e, 56e, 57e et 58e
Prédécesseur Bernie Grant
Biographie
Nom de naissance David Lindon Lammy
Date de naissance (51 ans)
Lieu de naissance Holloway (Londres, Royaume-Uni)
Nationalité Britannique
Parti politique Parti travailliste
Diplômé de School of Oriental and African Studies
Faculté de droit de Harvard

David Lammy ou David Lindon Lammy, né le , est un homme politique britannique membre du Labour, parlementaire pour Tottenham depuis 2000 et ancien ministre. Depuis 2021, il est Secrétaire d'État des Affaires étrangères du cabinet fantôme de Sir Keir Starmer.

Biographie Modifier

David Lammy étudie à l'École des études orientales et africaines puis à la faculté de droit de Harvard.

Polémiques Modifier

Élection du pape en 2013 Modifier

En 2013, alors qu'une assemblée de cardinaux s'est réunie en conclave afin d'élire un nouveau pape, la BBC se demande sur Twitter si ce choix sera fait dès le 12 mars en ces termes: « LIVE VIDEO: Chimney of Sistine Chapel as conclave votes for #Pope - will smoke be black or white? [Cheminée de la chapelle Sixtine alors que le conclave vote pour le #Pape - la fumée sera-t-elle noire ou blanche] ». David Lammy, twitte aussitôt en qualifiant ce message de « grossier et inutile [crass and unnecessary] », voyant du racisme dans celui-ci. Face au tôlé provoqué par son message, David Lammy, présente ses excuses au média britannique en indiquant qu'il avait rédigé son tweet depuis la Chambre des communes après avoir lu d'un seul œil le message de la BBC[1].

Facebook Modifier

En tant que Lord Chancelier et secrétaire d'État à la Justice du cabinet fantôme Starmer, il annonce prendre part à un boycott visant les réseaux sociaux Facebook et Twitter qui dure du vendredi 30 avril au lundi 3 mai 2021. Il entend protester contre les mesures prises par ces géants du numériques pour lutter contre le racisme en ligne qu'il juge trop laxiste. David Lammy touche néanmoins la somme de £2,870 de la part de Facebook quelques jours plus tard. La société américaine déclare qu'il s'agit de la contrepartie de l'intervention de David Lammy à une conférence. Le député anglais, pourtant très actif sur les réseaux sociaux, n'avait jusque là pas mentionné cette participation[2].

Notes et références Modifier

Notes Modifier

Références Modifier

  1. (en-GB) « MP David Lammy apologises for BBC Pope race 'innuendo' claim », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. Dan Sales, « Facebook critic MP David Lammy got £2,870 from it for a speech », sur Mail Online, (consulté le )

Liens externes Modifier