Ouvrir le menu principal

Danielle Auroi

femme politique française

Danielle Auroi
Illustration.
Fonctions
Députée de la 3e circonscription du Puy-de-Dôme

(5 ans)
Groupe politique ECO (2012-2016)
NI (2016-2017)
Prédécesseur Louis Giscard d'Estaing
Successeur Laurence Vichnievsky
Députée européenne

(4 ans, 11 mois et 29 jours)
Élection 13 juin 1999
Législature 5e
Groupe politique Verts/ALE
Biographie
Date de naissance (75 ans)
Lieu de naissance Clermont-Ferrand (France)
Nationalité française
Parti politique Les Verts (1988-2010)
EELV (depuis 2010)
G-s (depuis 2017)

Danielle Auroi, née le à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), est une femme politique française, membre d'Europe Écologie Les Verts.

Sommaire

BiographieModifier

Danielle Auroi commence d'abord à militer avant 1968 à l'UNEF puis au PSU. Elle se consacre par la suite au syndicalisme enseignant et continue dans le militantisme associatif (pacifiste, anti-nucléaire, féministe et tiers-mondiste).

Elle adhère aux Verts en 1988. Depuis 1989, elle est réélue pour siéger au conseil municipal de Clermont-Ferrand, dont elle est la 17e vice-présidente chargée du développement durable à Clermont Communauté depuis 2008. Elle est élue députée au Parlement européen lors des européennes de 1999. Elle y siège pendant cinq ans et se consacre aux sujets liés à l'agriculture.

En janvier 2004, elle est élue au collège exécutif des Verts où elle est chargée de la délégation à l'Europe.

Elle préside l'ATMO-Auvergne (surveillance de la qualité de l'air) ainsi que l'ADUHME (Agence locale de maîtrise de l'énergie et des énergies renouvelables).

Elle assure la vice-présidence du réseau de villes européennes engagées dans l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables (Énergies-cités).

Lors des régionales de 2010 en Auvergne, elle figure en 21e position sur la liste Europe Écologie pilotée par Agnès Mollon dans le Puy-de-Dôme[1].

Elle se présente lors des élections législatives de 2012 dans la 3e circonscription du Puy-de-Dôme. Au premier tour, elle arrive en deuxième position derrière le député sortant Louis Giscard d'Estaing et l'emporte au second tour.

Elle n'est pas candidate à un nouveau mandat en 2017[2]

Détail des fonctions et des mandatsModifier

Mandats locaux[3]
  • 1989-1999 : adjointe au maire de Clermont-Ferrand chargée des associations et de l'environnement
  • 1992-1995 : conseillère régionale d'Auvergne
  • 1998-1999 : conseillère régionale d'Auvergne
  • 1995-2014 : conseillère municipale de Clermont-Ferrand
  • 2008-2012 : vice-présidente de Clermont Communauté
Mandats parlementaires
Autres fonctions
  • Vice-présidente d'Énergies-cités
  • 1999-2014 : présidente d'ATMO Auvergne
  • 1996-2014 : présidente de l'ADUHME
  • 1996-2015 : présidente de FLAME, la Fédération des agences locales de maîtrise de l'énergie et du climat
  • Depuis 2015 : présidente d'honneur de FLAME

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier