Ouvrir le menu principal

Daniel Andler

mathématicien et philosophe français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Andler.
Daniel Andler
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Trésorier
Comité national français d'histoire et de philosophie des sciences (d)
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (73 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Pierre Andler (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Directeur de thèse
Site web

Daniel Andler est un mathématicien et un philosophe français né le à New York[1].

Il est professeur émérite de l'Université Paris-Sorbonne, membre de l'Ordre national du mérite et de l'Académie des sciences morales et politiques.

Sommaire

BiographieModifier

Daniel Andler est le fils du traducteur Pierre Andler[1].

FormationModifier

Formé aux mathématiques et à la philosophie, il est titulaire d'un doctorat (PHD) en mathématiques de l'université de Berkeley (1973) et d'un doctorat d'état de l'Université Paris VII (1975).

Carrière universitaireModifier

Daniel Andler a occupé des postes d'assistant, maître assistant, maître de conférences, chargé d'enseignement en mathématiques, de 1967 à 1989 à Orsay, Paris VII et Paris-Nord, puis de professeur de philosophie, spécialisé en philosophie des sciences et de la connaissance (Université Lille III, 1989-1993 ; Université Paris X, 1993-1999 ; Université Paris-Sorbonne, 1999-2015).

De septembre 1998 à août 1999, il est détaché comme directeur de recherche auprès du CNRS.

De 2007 à 2012, il est membre senior de l'Institut universitaire de France[2].

De 1985 à 1993, il est directeur adjoint du CREA[3] (Centre de recherche en épistémologie appliquée, CNRS et Ecole Polytechnique), avant de le diriger (septembre 1998 – juillet 1999). Il dirige également le Centre de philosophie et d'histoire des sciences (Nanterre, 1995-1998). Il devient directeur de l'équipe d'accueil Rationalités contemporaines[4] (Paris-Sorbonne, 2010-2012), avant de fonder et de diriger l'unité Sciences, normes, décision (CNRS & Université Paris-Sorbonne), de janvier 2013 à juillet 2015.

Depuis le 1er septembre 2015, il est professeur émérite de l'Université Paris-Sorbonne.

Il a fondé le Département d'études cognitives[5] (Ecole normale supérieure) et l'a dirigé de 2001 à 2005[6]. Il y fonde et dirige le groupe Compas: Education, cognition, technologie à partir de 2006.

Daniel Andler est l'un des membres fondateurs de la Société de philosophie des sciences, dont il a occupé la présidence (2003-2009)[7], et dont il dirige la revue Lato Sensu[8]. Il est également un membre fondateur de la European Society for Philosophy and Psychology.

Encadrement doctoralModifier

Daniel Andler a encadré ou dirigé une trentaine de doctorats. Parmi ses anciens doctorants se trouvent des scientifiques tels que Éric Martin (University of New South Wales), Stéphane Boucheron (École normale supérieure), Jean-Yves Béziau (Université du Brésil à Rio de Janeiro), Jean Baratgin (Université Paris 8), David Nicolas (Institut Jean-Nicod), et des philosophes tels que Tiziana Zalla (CNRS), Alain Anquetil (ESCAE Angers), Anouk Barberousse (Université Paris-Sorbonne), Edouard Machery (Université de Pittsburgh) Yashar Saghaï (Berman Institute, Université Johns Hopkins) et Mikaël Cozik (Université Paris XII)[9].

DistinctionsModifier

  • Daniel Andler est élu à l'Académie des sciences morales et politiques le 5 décembre 2016, au fauteuil n°5 de la section Philosophie [10].
  • 2016: Prix Grammaticakis-Neumann de l’Académie des sciences morales et politiques[11].
  • 2010: Chevalier de l'Ordre national du mérite[12].
  • 2003: Chevalier des Palmes académiques.
  • 1969-1971: Harkness Fellow du Commonwealth Fund of New York.

OuvragesModifier

Direction et codirection d’ouvrages collectifsModifier

  • “Une nouvelle science de l'esprit?”, numéro spécial de Le Débat, nº 47, novembre-décembre 1987, 192 pages.
  • Introduction aux sciences cognitives, Gallimard, 1992, 516 pp.; 2e édition, avec une Postface, 1998; ed. augmentée, 2004, 752 pp.
  • (avec R. Viale et L. Hirschfeld) Biological and Natural Bases of Human Inference, Mahwah, NJ: Lawrence Erlbaum, 2006, vi+250 pp.
  • (avec B. Guerry), Apprendre demain. Sciences cognitives et éducation à l’ère numérique, Paris : Hatier, 2008, 160 pp.
  • Sciences et décision, Besançon: Presses de l’Université de Franche-Comté, 2015, 150 pp.
  • (avec T. Collins & C. Tallon-Baudry) La cognition, du neurone à la culture, Gallimard, 2018, 727 pp.

Notes et référencesModifier

  1. a et b https://www.whoswho.fr/bio/daniel-andler_29943.
  2. « Les membres - Institut Universitaire de France », sur www.iufrance.fr (consulté le 24 mars 2018)
  3. Martin Thierry, « Centre de Recherche en Épistémologie Appliquée de l'Ecole Polytechnique (CREA) (France, Paris) | SPS – Société de philosophie des sciences », sur www.sps-philoscience.org (consulté le 24 mars 2018)
  4. Rationalités contemporaines
  5. cognition.ens.fr
  6. « Daniel Andler », sur andler.dec.ens.fr (consulté le 24 mars 2018)
  7. Martin Thierry, « Présentation | SPS – Société de philosophie des sciences », sur www.sps-philoscience.org (consulté le 24 mars 2018)
  8. « Comité éditorial », sur sites.uclouvain.be (consulté le 24 mars 2018)
  9. Agence bibliographique de l’enseignement supérieur (ABES), « theses.fr, explorer les 24 thèses pour "Andler Daniel" », sur theses.fr (consulté le 24 mars 2018)
  10. « Daniel ANDLER », sur www.asmp.fr (consulté le 24 mars 2018)
  11. « ASMP - Prix Grammaticakis-Neumann », sur www.asmp.fr (consulté le 24 mars 2018)
  12. Décret du 11 novembre 2010 portant promotion et nomination (lire en ligne)
  13. Perru, Olivier, « Daniel Andler, Anne Fagot-Largeault et Bertrand Saint-Sernin, Philosophie des sciences. Vol. I », Revue Philosophique de Louvain, vol. 102, no 3,‎ (lire en ligne, consulté le 29 mars 2018)
  14. « La silhouette de l'humain. Quelle place pour le naturalisme dans le monde d'aujourd'hui ? (pour lecteur motivé) • Gallimard • Fiche de lecture, Daniel Andler, Naturalisme, Science • Philosophie magazine », sur www.philomag.com (consulté le 29 mars 2018)
  15. Florian Cova, « Faut-il être naturaliste ? », La vie des idées,‎ (ISSN 2105-3030, lire en ligne, consulté le 29 mars 2018)
  16. « Philosophie. N’ayons plus peur de notre cerveau », sur Le Monde.fr (consulté le 29 mars 2018)

Liens externesModifier