Ouvrir le menu principal

Cornel Wilde

comédien et cinéaste
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wilde.
Cornel Wilde
Description de cette image, également commentée ci-après
Nom de naissance Kornél Lajos Weisz
Naissance
Prievidza, Autriche-Hongrie
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Drapeau de la Tchécoslovaquie Tchécoslovaque
Décès (à 77 ans)
Los Angeles, Californie
États-Unis
Profession Acteur
Réalisateur
Films notables Péché mortel
Ambre
Sous le plus grand chapiteau du monde
La Chanson du souvenir

Cornel Wilde (Kornél Lajos Weisz) est un acteur et un réalisateur américain, né le à Prievidza (Autriche-Hongrie) et mort le à Los Angeles (Californie). Il est nommé à l'oscar du meilleur acteur en 1946 pour avoir interprété Frédéric Chopin dans La Chanson du souvenir.

Biographie et carrièreModifier

De son vrai nom Kornél Lajos Weisz, il naît en 1912 de parents hongrois à Privigye (Royaume de Hongrie) (Prievidza en Slovaquie). En 1920, il émigre avec sa famille aux États-Unis. Il est sélectionné dans l'équipe américaine d'escrime pour les Jeux olympiques de 1936, mais renonce à y participer au dernier moment pour ne pas manquer un rôle dans une pièce de théâtre. Engagé par Laurence Olivier comme professeur d'escrime pour sa production de Roméo et Juliette à Broadway en 1940, on lui confie le rôle de Tybalt dans lequel il retient l'attention d'Hollywood.

Il tient quelques petits rôles au cinéma jusqu'en 1945 où il joue le rôle de Frédéric Chopin dans La Chanson du souvenir de Charles Vidor. Il tourne ensuite dans quelques films romantiques et noirs devenus des classiques : Péché mortel de John M. Stahl, Jenny, femme marquée de Douglas Sirk et Association criminelle de Joseph H. Lewis. Paradoxalement, il est souvent évincé par ses partenaires féminines : Merle Oberon en George Sand, Ida Lupino dans La Femme aux cigarettes de Jean Negulesco ou Linda Darnell dans Ambre.

Il donne également la réplique à Ginger Rogers dans la comédie L'Homme de mes rêves et s'illustre dans de nombreux films d'aventures, souvent historiques ou exotiques (Le Trésor du Guatemala, Duel d'espions, Tornade...), parfois signés par des réalisateurs importants tels Allan Dwan, John Sturges, Nicholas Ray, Delmer Daves, John Stahl et Albert Lewin, s'essayant au western (Les Rebelles de Fort Thorn de Robert Wise avec Joseph Cotten et Jeff Chandler), au film musical (Quadrille d'amour d'Otto Preminger avec Jeanne Crain), voyageant de l'Inde à l'Afrique, finissant par interpréter l'empereur Constantin dans un péplum italien face à l'anglaise Belinda Lee, et le poète persan du XIe siècle Omar Khayyam pour William Dieterle.

En 1950, il crée sa propre compagnie de production et devient réalisateur. Il épouse l'actrice Jean Wallace et tourne avec elle plusieurs films comme directeur et partenaire. Ils divorcent en 1981. Entre temps, il réalise encore d'autres films pour d'autres sociétés de production, notamment pour United Artists : Le sable était rouge (Beach Red) en 1967. Cornel Wilde meurt de leucémie en 1989, à l'âge de 77 ans[1].

Vie familialeModifier

Cornel Wilde se marie deux fois.

  1. Patricia Knight (21 septembre 1937-30 août 1951) (divorce), une fille Wendy (née le 22 février 1943).
  2. Jean Wallace (4 septembre 1951-1981) (divorce), un fils Cornel Wilde Jr.

Filmographie sélectiveModifier

Comme acteurModifier

Comme réalisateurModifier

RéférencesModifier

  1. (en) « Actor-Director Cornel Wilde Dies at 74 », Los Angeles Times, (consulté le 7 décembre 2019).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :