Ouvrir le menu principal

Conquête musulmane du Levant (Syrie et Palestine)

Conquête musulmane du Levant (Syrie et Palestine)
Description de cette image, également commentée ci-après
L'entrée du calife Umar en 638 dans Jérusalem, gravure en couleur, 19e siècle.
Informations générales
Date 633 – 640
Lieu Machrek : Levant Shaam (Syrie, Palestine, Jordanie, Liban, Israël) et sud-est de l'Anatolie
Issue Victoire Rachidun musulmane
Changements territoriaux Le Levant (Sham) passe sous contrôle musulman.
Belligérants
Labarum of Constantine the Great.svg Empire byzantin
Ghassanid Banner.jpg Ghassanides
BlackFlag.svg Califat rachidun
Ghassanid Banner.jpg Ghassanides (après 634)
Commandants
Labarum of Constantine the Great.svg Héraclius
Labarum of Constantine the Great.svg Théodore Trithyrius
Ghassanid Banner.jpg Jabalah ibn al-Aiham
BlackFlag.svg Abou Bakr As-Siddiq
BlackFlag.svg Omar ibn al-Khattâb
BlackFlag.svg Khalid ibn al-Walid
BlackFlag.svg Abu Ubayda ibn al-Djarrah
BlackFlag.svg Amr ibn al-As

Batailles

Ajnadayn · Damas · Fahl · Yarmouk · Jérusalem

La conquête musulmane du Levant (arabe : الفتح الإسلامي للشام (al-Fattḥul alʾIslāmiyyuaš-Šām)) ou conquête arabe du Levant (arabe : الفتح العربي للشام (al-Fattḥul al-ʿArabiyyu Liš-Šām)) est l'invasion de la région byzantine du Levant ou Sham (arabe : شَـام, 'Syrie') par les armées arabes musulmanes de 633 à 640[1], dans la continuité de la conquête de l'Arabie par Mahomet.

Les armées arabes musulmanes sont apparues aux frontières méridionales de l'Empire byzantin au temps du vivant du prophète Mahomet, lors de la bataille de Mu'tah en 629, mais la véritable invasion a commencé en 634 sous ses successeurs, les califes rachidun Abu Bakr et Omar ibn al-Khattâb, avec Khalid ibn al-Walid comme le plus important chef militaire[1].

RéférencementModifier

RéférencesModifier

  1. a et b "Syria." Encyclopædia Britannica. 2006. Encyclopædia Britannica Online. 20 octobre 2006 Syria -- Britannica (Encyclopédie en ligne)

Voir aussiModifier