Ouvrir le menu principal

Communauté de communes Terroir de Caux

intercommunalité française de la Seine-Maritime
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Caux (homonymie).

Communauté de communes Terroir de Caux
Blason de Communauté de communes Terroir de Caux
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Forme Communauté de communes
Siège Bacqueville-en-Caux
Communes 81
Président Jean-Luc Cornière
Date de création
Code SIREN 200068534
Démographie
Population 37 995 hab. (2016)
Densité 78 hab./km2
Géographie
Superficie 489,51 km2
Localisation
Localisation de Communauté de communes Terroir de Caux
Situation de la communauté de communes dans la Seine-Maritime.
Liens
Site web http://terroirdecaux.fr/ terroirdecaux.fr
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

La communauté de communes Terroir de Caux est une communauté de communes française, créée le et située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

HistoriqueModifier

Dans le cadre des prescriptions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (Loi NOTRe) du prescrit, dans le cadre de l'approfondissement de la coopération intercommunale, que les intercommunalités à fiscalité propre doivent, sauf exceptions, regrouper au moins 15 000 habitants, le schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) de la Seine-Maritime adopté par la préfète le a prévu la fusion de[1] :
- la communauté de communes des Trois Rivières (population totale : 14 855 habitants et 25 communes) ;
- la communauté de communes Saâne et Vienne (population totale : 14 209 habitants et 31 communes) ;
- la communauté de communes de Varenne et Scie (population totale : 7 477 habitants et 25 communes) ;
auxquelles se joignent trois communes issues de la communauté de communes du Bosc d'Eawy : Bracquetuit, Cressy et Cropus soit 871 habitants).

La communauté de communes Terroir de Caux, qui regroupe alors 81 communes, est ainsi créé le [2],[3].

Le , les communes d'Auffay, Cressy et Sévis fusionnent au sein de la commune nouvelle du Val-de-Scie[4], réduisant de ce fait à 79 le nombre de communes regroupées au sein de l'intercommunalité.

Territoire communautaireModifier

GéographieModifier

La structure est l'intercommunalité qui compte le plus de communes du département, et est marquée par sa croissance démographique continue, liée notamment à son positionnement entre Dieppe et Rouen, et sa proximité d’axes de communication structurants.

« Le territoire rassemble plus de 9 000 emplois. L’industrie est le plus gros secteur employeur, en premier lieu l’industrie agroalimentaire avec la présence d’entreprises d’envergure (Défial Normival, Lunor, NorPain) mais aussi la fabrication d’emballage (PTL), le laquage et la sérigraphie sur verre (Val Laquage, Inserdeco) ou encore le textile (PEG). Le tissu économique se caractérise également par un secteur de la construction/bâtiment développé, et des structures de santé et d’action sociale nombreuses[5] ».

 
Carte de la communauté de communes Terroir de Caux au .

CompositionModifier

L"intercommunalité est composée en 2019 des 79 communes suivantes, après la fusion d'Auffay, Cressy et Sévis au sein du Val-de-Scie[3],[4].


Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
km2
Population
(dernière pop. légale)
Densité
hab./km2
Bacqueville-en-Caux
(siège)
76051 Bacquevillais 12,19 1 897 (2016) 156
Ambrumesnil 76004 Ambrumesnlais 5,14 480 (2016) 93
Anneville-sur-Scie 76019 Annevillais 5,41 439 (2016) 81
Auppegard 76036 Auppegardais 7,33 728 (2016) 99
Auzouville-sur-Saâne 76047 Auzouvillais 3,21 153 (2016) 48
Avremesnil 76050 Avremesnillais 5,42 1 018 (2016) 188
Beautot 76066 Beautotais 3,5 140 (2016) 40
Beauval-en-Caux 76063 Beauvalais 15,53 490 (2016) 32
Belleville-en-Caux 76072 Bellevillais 4,38 693 (2016) 158
Belmesnil 76075 Belmesnilais 3,03 460 (2016) 152
Bertreville-Saint-Ouen 76085 Bertrevillais 6,67 352 (2016) 53
Bertrimont 76086 Bertrimontais 4,74 224 (2016) 47
Biville-la-Baignarde 76096 Bivillais 7,08 654 (2016) 92
Biville-la-Rivière 76097 Bivillais 2,22 105 (2016) 47
Le Bois-Robert 76112 Bois-Robertois 4,95 344 (2016) 69
Brachy 76136 Brachetais 11,15 768 (2016) 69
Bracquetuit 76138 Bracourtuitais 8,47 340 (2016) 40
Calleville-les-Deux-Églises 76153 Callevillais 5,71 336 (2016) 59
Le Catelier 76162 Casteliens 3,84 255 (2016) 66
Les Cent-Acres 76168 Acrais 5,08 64 (2016) 13
La Chapelle-du-Bourgay 76170 Capellais 2,99 129 (2016) 43
La Chaussée 76173 Chausséens 8,08 557 (2016) 69
Criquetot-sur-Longueville 76197 Criquetotais 7,22 223 (2016) 31
Cropus 76204 Cropusiens 4,78 249 (2016) 52
Crosville-sur-Scie 76205 Crosvillais 3,51 246 (2016) 70
Dénestanville 76214 Dénestanvillois 2,69 261 (2016) 97
Étaimpuis 76249 Étaimpuisais 10,6 784 (2016) 74
La Fontelaye 76274 Fontelayais 3,99 32 (2016) 8
Fresnay-le-Long 76284 Fresnayens 5,22 331 (2016) 63
Gonnetot 76306 Gonnetotais 2,33 206 (2016) 88
Gonneville-sur-Scie 76308 Gonnevillais 8,73 462 (2016) 53
Greuville 76327 Greuvillais 2,96 382 (2016) 129
Gruchet-Saint-Siméon 76330 Gruchetais 2,63 687 (2015) 261
Gueures 76334 Gueurais 6,07 544 (2016) 90
Gueutteville 76335 Gueuttevillais 2,99 85 (2016) 28
Hermanville 76356 Hermanvillais 4,72 117 (2016) 25
Heugleville-sur-Scie 76360 Heuglevillais 13,09 640 (2016) 49
Imbleville 76373 Imblevillais 5,28 314 (2016) 59
Lamberville 76379 Lambervillais 7,33 189 (2016) 26
Lammerville 76380 Lammervillais 8,76 345 (2016) 39
Lestanville 76383 Lestanvillais 1,63 94 (2016) 58
Lintot-les-Bois 76389 Lintotais 2,81 178 (2016) 63
Longueil 76395 Longueillais 11,73 565 (2016) 48
Longueville-sur-Scie 76397 Longuevillais 3,96 985 (2016) 249
Luneray 76400 Luneraysiens 5,08 2 241 (2016) 441
Manéhouville 76405 Manéhouvillais 4,28 227 (2016) 53
Montreuil-en-Caux 76449 Montreuillais 9,4 512 (2016) 54
Muchedent 76458 Muchedentais 7,05 132 (2016) 19
Notre-Dame-du-Parc 76478 Parcais 3,01 162 (2016) 54
Omonville 76485 Omonvillais 2,83 263 (2016) 93
Ouville-la-Rivière 76492 Ouvillais 6,34 510 (2016) 80
Quiberville 76515 Quibervillais 3,35 550 (2016) 164
Rainfreville 76519 Rainfrevillais 2,58 72 (2016) 28
Royville 76546 Royvillais 4,44 274 (2016) 62
Saâne-Saint-Just 76549 Saint-Justins 6,94 159 (2016) 23
Saint-Crespin 76570 Saint-Crespinois 6,35 289 (2016) 46
Saint-Denis-d'Aclon 76572 Dyonisiens 2,42 133 (2016) 55
Saint-Denis-sur-Scie 76574 Saint-Dyonisiens 8,63 670 (2016) 78
Saint-Germain-d'Étables 76582 Saint-Germinois 7,26 266 (2016) 37
Saint-Honoré 76589 Honoraciens 3,02 206 (2016) 68
Saint-Maclou-de-Folleville 76602 Follevillais 13,21 639 (2016) 48
Saint-Mards 76604 Saint-Mardais 6,52 201 (2016) 31
Saint-Ouen-du-Breuil 76628 Saint-Ouennais 6,3 778 (2016) 123
Saint-Ouen-le-Mauger 76629 Saint-Ouennais 6,06 313 (2016) 52
Saint-Pierre-Bénouville 76632 Bénouvillais 8,39 374 (2016) 45
Saint-Vaast-du-Val 76654 Saint-Valais 5,79 472 (2016) 82
Saint-Victor-l'Abbaye 76656 Victoriens 8,43 774 (2016) 92
Sainte-Foy 76577 Sainte-foyens 6,72 579 (2016) 86
Sassetot-le-Malgardé 76662 Sassetotais 2,56 119 (2016) 46
Thil-Manneville 76690 Thillais 6,78 607 (2016) 90
Tocqueville-en-Caux 76694 Tocquevillais 3,17 112 (2016) 35
Torcy-le-Grand 76697 Torcéens 8,75 761 (2016) 87
Torcy-le-Petit 76698 Torcéens 3,66 481 (2016) 131
Tôtes 76700 Tôtais 7,61 1 569 (2016) 206
Val-de-Saâne 76018 Val-de-Saânais 13,87 1 489 (2016) 107
Val-de-Scie 76034 22,05 2 557 (2016) 116
Varneville-Bretteville 76721 Varnevillais 9,22 319 (2016) 35
Vassonville 76723 Vassonvillais 5,65 445 (2016) 79
Vénestanville 76731 Vénestanvillais 2,64 199 (2016) 75

DémographieModifier

Évolution démographique du territoire communautaire
tel qu'existant au
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
28 42928 24930 34631 65832 20733 87136 56237 995
Les données proposées sont établies à périmètre géographique identique, dans la géographie en vigueur au .
(Sources : Insee[6])


 

OrganisationModifier

SiègeModifier

Le siège de l'intercommunalité est à Bacqueville-en-Caux[3], 11 Route de Dieppe.

ÉlusModifier

La communauté de communes est administrée par son conseil communautaire, composé de 96 conseillers municipaux représentant les communes membres répartis comme suit, en fonction de leur population[7] :
- 5 délégués pour Luneray ;
- 4 délégués pour Auffay, Bacqueville-en-Caux ;
- 3 délégués pour Tôtes et Val-de-Saane ;
- 2 délégués pour Avremesnil, Longueville-sur-Scie ;
- 1 délégué et son suppléant pour les autres communes.

Le conseil communautaire du a élu le premier président de l'intercommunalité, Jean-Luc Cornière, maire de Bertrimont et président de l'ex- communauté de communes des Trois Rivières, ainsi que ses 15 vice-présidents, qui sont[8] :

Identité Étiquette Autres mandats Délégation dans la communauté de communes
Jean-François Bloc UDI Maire de Quiberville
Conseiller Régional
Président de l'ex-communauté de communes de Saâne et Vienne
Action sociale
Chantal Cottereau DVD Maire de Le Bois-Robert
Conseillère départemental du Luneray
Animation et loisirs
Christian Suronne LR Maire d'Auffay puis du Val-de-Scie Développement économique
René Havard DVG Maire d'Omonville Finances
Nicolas Leforestier DVD Maire de Criquetot-sur-Longueville Promotion économique et emploi
Denis Fauvel DVD Maire de Saâne-Saint-Just
Président du syndicat mixte de Terroir de Caux
Tourisme
Michel Coquatrix DVD Maire de Thil-Manneville Commission rivière et service public d’assainissement non collectif (SPANC)
Alain Dépreaux DVG Maire de Crosville-sur-Scie Aménagement de l'espace
Gilles Paumier SE CM de Val-de-Saâne Culture
Jean-Paul Maret PS Maire de Gueures Voirie
Laurent Servais-Picord SE Maire de Torcy-le-Grand Patrimoine et logement
Roger François DVD Maire de Varneville-Bretteville |Urbansme
Blandine Das SE Maire de Lammerville Communication
Patrice Gillé SE Maire de Saint-Vaast-du-Val Sports et activités enfance
Martial Hauguel DVD Maire de Luneray Ordures ménagères et environnement

Liste des présidentsModifier

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2017[9] En cours
(au 18 septembre 2018)
Jean-Luc Cornière SE Directeur général des services de la mairie de Neufchâtel-en-Bray
Maire de Bertrimont (2001 → )
Président de l'ex-communauté de communes des Trois Rivières (avant 2008 → 2016)

CompétencesModifier

L'intercommunalité exerce les compétences qui lui ont été transférées par les communes membres, dans les conditions définiées par le code général des collectivités territoriales. Il s'agit de[10] :

Compétences obligatoires 
  • Aménagement de l'espace pour la conduite d'actions d'intérêt communautaire ; schéma de cohérence territoriale et schéma de secteur ; plan local d'urbanisme communal ou intercommunal, carte communale ;
  • Développement économique : zones d'activité ; politique locale du commerce et soutien aux activités commerciales d'intérêt communautaire : observation des dynamiques commerciales, élaboration de chartes ou schémas de développement commercial et intégration de la stratégie locale d’aménagement commercial au PLUi, FISAC, opérations de redynamisation et restructuration du commerce et de l’artisanat. Promotion du tourisme, dont la création d'offices de tourisme.
  • Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (GEMAPI) : aménagement de bassin hydrographique ; L'entretien et l'aménagement de cours d'eau, canal, lac ou plan d'eau; défense contre les inondations et contre la mer ; protection et la restauration des sites, des écosystèmes aquatiques et des zones humides ainsi que des formations riveraines
  • Aires d'accueil des gens du voyage
  • Collecte et traitement des déchets des ménages et déchets assimilés.
Compétences optionnelles 
  • Environnement, le cas échéant dans le cadre de schémas départementaux et soutien aux actions de maîtrise de la demande d'énergie ; Charte paysagère ; PCAET.
  • Politique du logement et du cadre de vie; logements ou hébergements en faveur des personnes âgées et/ou défavorisées ;
  • Voirie (à l'exception des dépendances des voies d’intérêt communautaire tels que sous-sol, talus, fossés, murs de soutènement, ouvrages d’art, parkings, espaces verts, les réseaux et tout ce qui est lié au pouvoir de police du maire).
  • Équipements culturels et sportifs d'intérêt communautaire et d'équipements de l'enseignement préélémentaire et élémentaire d'intérêt communautaire ;
  • Action sociale d'intérêt communautaire.
  • Maisons de services au public
Compétences facultatives 
  • Hôtels d’entreprises, ateliers locatifs et autres bâtiments à caractère économique.
  • Toutes actions nécessaires au développement économique et de l’emploi.
  • Soutien à l’association Terroir de Caux Initiative.
  • Zones liées aux activités agricoles d’intérêt communautaire.
  • Boucles de randonnées à vocation touristique inscrites dans le cadre du plan départemental.
  • Réhabilitation, mise en valeur et promotion du patrimoine naturel et bâti d’intérêt communautaire (Entretien et restauration du château médiéval Gauthier Giffard de Longueville sur Scie).
  • Zones d’aménagement concerté d’intérêt communautaire d’une superficie supérieure à 30.000 m².
  • Programme local de l’habitat.
  • Dispositifs contractuels d’amélioration de l’habitat.
  • Plan de déplacements urbains.
  • Exercice du droit de préemption.
  • Instruction des documents d’urbanisme au 01/01/2018 pour les communes non instruites par les services de l’Etat.
  • Système d'information géographique (SIG) avec cadastre informatisé.
  • Aménagement numérique et déploiement du très haut débit
  • Aide à la rénovation de l’habitat
  • Aménagement et entretien des rivières préalablement gérées par un syndicat intercommunal.
  • Maîtrise des eaux pluviales et de ruissellements ou lutte contre l'érosion des sols. Mise en place et exploitation de dispositifs de surveillance de la ressource en eau et des milieux aquatiques. L'animation et la concertation dans le domaine de la gestion et de la protection de la ressource en eau et des milieux aquatiques. Gestion du Risque Inondation.
  • Assainissement non collectif : Contrôle des installations d'assainissement non collectif existantes, ainsi que le contrôle de conception et de bonne exécution des travaux concernant les installations neuves. A la demande des propriétaires, l'entretien et les travaux de réalisation et de réhabilitation des installations d'assainissement non collectif.
  • Pôles pluridisciplinaires de santé.
  • Actions d’animation d’intérêt communautaire
  • Organisation de manifestations culturelles d’intérêt communautaire
  • Animations sportives d’intérêt communautaire; organisation du challenge cycliste communautaire.
  • Soutien à l'organisation de manifestations promotionnelles d'activités culturelles et/ou sportives d'intérêt communautaire; soutien technique.
  • Soutien financier et technique pour l’organisation de manifestations promotionnelles ou pour le fonctionnement d’activités culturelles ou sportives d’intérêt communautaire :
  • Aides aux bibliothèques et médiathèques ; mise en réseau des bibliothèques et médiathèques.
  • Initiation à la musique, à l'art et à la culture d’intérêt communautaire : Adhésion au SYDEMPAD et subvention à l’école de Musique de Luneray.
  • Animation d’assistantes maternelles et parentalité.
  • Relais d’assistant(e)s maternel(le)s (RAM).
  • Etude pour la réalisation d’un schéma local scolaire.
  • Transport des élèves du territoire communautaire vers les collèges du territoire communautaire.
  • Contribution au budget du service départemental d’incendie et de secours.
  • Prise en charge du fonctionnement des aires de covoiturage.
  • Fourrière animale : conventions avec des organismes agréés.
  • Aides aux associations des collèges : UNSS, coopérative.

Régime fiscal et budgetModifier

La communauté de communes est un établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre.

Afin de financer l'exercice de ses compétences, l'intercommunalité perçoit la fiscalité professionnelle unique[3] (FPU) – qui a succédé à la taxe professionnelle unique (TPU) – et assure une péréquation de ressources entre les communes résidentielles et celles dotées de zones d'activité.

Elle bénéficie également d'une bonification de la dotation globale de fonctionnement[3] (DGF).

Projets et réalisationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Arrêté préfectoral du 31 mars 2016 portant approbation de coopération intercommunale (SDCI) de la Seine-Maritime » [PDF], sur http://www.seine-maritime.gouv.fr (consulté le 10 février 2019), p. 29-34.
  2. « Arrêté préfectoral du 16 novembre 2016 portant création de la communauté de communes Terroir de Caux issue de la fusion des communautés de communes des trois rivières, de Saäne et Vienne, de Varenne et Scie, et de l'extension aux communes de Bracquetuit, Cressy et Cropus », Recueil des actes administratifs de la préfecture de la Seine-Maritime, nos 76-2016-135,‎ , p. 72-86 (lire en ligne [PDF], consulté le 10 février 2019).
  3. a b c d et e « CC Terroir de Caux (N° SIREN : 200068534) », Fiche signalétique BANATIC, Ministère de l'intérieur - DGCL, 1/10/2018' (consulté le 10 février 2019).
  4. a et b « Arrêté préfectoral du 28 septembre 2018 portant création de la commune nouvelle de Val-de-Scie », Recueil des actes administratifs de la préfecture de Seine-Maritime, nos 76-2018-112,‎ , p. 85-88 (lire en ligne [PDF], consulté le 10 février 2019).
  5. Fabien Le Ruyet, « L’analyse du tissu économique et des zones d’activités de Terroir de Caux », Études / Observation, sur https://www.seine-maritime-attractivite.com, (consulté le 10 février 2019).
  6. Séries historiques sur la population et le logement en 2016 - CC Terroir de Caux (200068534)., sur le site de l'Insee (consulté le 4 juillet 2019)
  7. « http://www.terroirdecaux.fr/delegues », Communauté de communes Terroir de Caux, sur http://www.terroirdecaux.fr (consulté le 10 février 2019).
  8. « Terroir de Caux : qui sont les nouveaux élus de la com’com : Mercredi 4 janvier, la nouvelle communauté de communes Terroir de Caux a élu ses nouveaux membres. Jean-Luc Cornière, maire de Bertrimont en est le nouveau président, secondé par 15 vice-présidents », Les Informations dieppoises,‎ (lire en ligne, consulté le 10 février 2019).
  9. A. G., « Tôtes et Bacqueville-en-Caux : Jean-Luc Cornière président de la nouvelle communauté de communes », sur Le Courrier Cauchois, (consulté le 21 février 2017)
  10. « Les compétences », Communauté de communes Terroir de Caux, sur http://www.terroirdecaux.fr (consulté le 10 février 2019).

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier