Communauté d'agglomération du Bocage Bressuirais

intercommunalité française des Deux-Sèvres

Communauté d'agglomération du Bocage bressuirais
Blason de Communauté d'agglomération du Bocage bressuirais
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Deux-Sèvres
Forme Communauté d'agglomération
Siège Bressuire
Communes 33
Président Pierre-Yves Marolleau (SE-DVD)
Date de création 1er janvier 2014
Code SIREN 200040244
Démographie
Population 73 739 hab. (2018)
Densité 56 hab./km2
Géographie
Superficie 1 318,80 km2
Liens
Site web agglo2b.fr
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

La communauté d'agglomération du Bocage bressuirais, surnommée « Agglo 2 B », est une communauté d'agglomération française, située dans le département des Deux-Sèvres, en région Nouvelle-Aquitaine.

HistoriqueModifier

La communauté d'agglomération du Bocage bressuirais est issue de la fusion, au 1er janvier 2014, des communautés de communes Cœur du Bocage, Delta-Sèvre-Argent, Terre de Sèvre, de dix communes de la communauté de communes de l'Argentonnais et trois autres communes[1].

Son nom usuel est Agglo 2B [2].

Le , les communes d'Argenton-les-Vallées, Le Breuil-sous-Argenton, La Chapelle-Gaudin, La Coudre, Moutiers-sous-Argenton et Ulcot fusionnent pour constituer la commune nouvelle d'Argentonnay[3] et celles d'Étusson et Saint-Maurice-la-Fougereuse pour constituer celle de Saint Maurice Étusson[4].

Le , les communes du Breuil-Bernard, de La Chapelle-Saint-Étienne, Moncoutant, Moutiers-sous-Chantemerle, Pugny et Saint-Jouin-de-Milly fusionnent pour constituer la commune nouvelle de Moncoutant-sur-Sèvre[5].

Le est inauguré le réseau Tréma, desservant l'ensemble de l'agglomération.

 
Autocar du réseau Tréma

Territoire communautaireModifier

GéographieModifier

Située au nord-ouest du département des Deux-Sèvres, la communauté d'agglomération du Bocage Bressuirais regroupe 33 communes et présente une superficie de 1 318,8 km2[6].

 
Carte de la communauté d'agglomération du Bocage Bressuirais au .

CompositionModifier

 
Carte des densités de population (millésimée 2016) des communes de la communauté d'agglomération du Bocage Bressuirais. Composition en communes au [7].

Elle est composée des 33 communes suivantes[8] :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Bressuire
(siège)
79049 Bressuirais 180,59 19 733 (2018) 109
L'Absie 79001 Absiens 13,02 1 016 (2018) 78
Argentonnay 79013 117,04 3 189 (2018) 27
Boismé 79038 Boisméens 37,8 1 190 (2018) 31
Bretignolles 79050 Bretignollais 13,16 592 (2018) 45
Cerizay 79062 Cerizéens 18,55 4 762 (2018) 257
Chanteloup 79069 Chanteloupais 20,71 1 012 (2018) 49
La Chapelle-Saint-Laurent 79076 Chapelais 28,85 2 018 (2018) 70
Chiché 79088 Chichéens 46,99 1 693 (2018) 36
Cirières 79091 Ciriérois 16,83 944 (2018) 56
Clessé 79094 Clesséens 29,08 952 (2018) 33
Combrand 79096 Combranais 24,62 1 159 (2018) 47
Courlay 79103 Courlitais 29,46 2 429 (2018) 82
Faye-l'Abbesse 79116 23,27 1 090 (2018) 47
La Forêt-sur-Sèvre 79123 Forésiens 55,94 2 338 (2018) 42
Geay 79131 Geayais ou Geayiens 19,25 318 (2018) 17
Genneton 79132 Gennetonnais 27,75 322 (2018) 12
Largeasse 79147 Largeassiens 30,35 741 (2018) 24
Mauléon 79079 Mauléonais 120,64 8 533 (2018) 71
Moncoutant-sur-Sèvre 79179 Moncoutantais 92,78 5 046 (2018) 54
Montravers 79183 Montraversais 10,12 378 (2018) 37
Neuvy-Bouin 79190 Neuvysois 25,3 502 (2018) 20
Nueil-les-Aubiers 79195 Nueillaubrais 98,83 5 513 (2018) 56
La Petite-Boissière 79207 Pivardais 12,92 629 (2018) 49
Le Pin 79210 Pintais 19,09 1 052 (2018) 55
Saint-Amand-sur-Sèvre 79235 Saint-Amantais 32,36 1 408 (2018) 44
Saint-André-sur-Sèvre 79236 Saint-Andrésiens 19,85 652 (2018) 33
Saint-Aubin-du-Plain 79238 Saint-Aubinois 14,06 544 (2018) 39
Saint Maurice Étusson 79280 56,81 877 (2018) 15
Saint-Paul-en-Gâtine 79286 Saint-Paulais 15,39 447 (2018) 29
Saint-Pierre-des-Échaubrognes 79289 Échaubrognais 28,92 1 425 (2018) 49
Trayes 79332 Trayens 7,2 121 (2018) 17
Voulmentin 79242 31,23 1 114 (2018) 36

DémographieModifier

Évolution démographique du territoire
1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2018
63 13966 43568 59669 69668 01370 82372 82873 739
Les données proposées sont établies à périmètre géographique identique, dans la géographie en vigueur au .
(Source : Insee[9])

AdministrationModifier

Les élusModifier

Le conseil communautaire de la communauté d'agglomération se compose de 75 conseillers[10], représentant chacune des communes et élus pour une durée de six ans.

Ils sont répartis comme suit[10] :

Nombre de conseillers Communes
17 Bressuire
7 Mauléon
5 Cerizay, Moncoutant-sur-Sèvre, Nueil-les-Aubiers
3 Argentonnay
2 La Chapelle-Saint-Laurent, Chiché, Courlay, La Forêt-sur-Sèvre,
Saint-Amand-sur-Sèvre, Saint-Pierre-des-Échaubrognes
1
(+ 1 suppléant)
les autres communes

PrésidenceModifier

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2014 avril 2014 Daniel Amiot UMP Maire de Mauléon (2001 → 2014)
avril 2014 juillet 2020 Jean-Michel Bernier SE Maire de Bressuire (2000 → 2020)
juillet 2020 En cours Pierre-Yves Marolleau[11] DVD Maire de Mauléon (2014 →)
Les données manquantes sont à compléter.

CompétencesModifier

Régime fiscal et budgetModifier

Le régime fiscale de la communauté d'agglomération est la fiscalité professionnelle unique (FPU).

Projets et réalisationsModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. Découvrir la future communauté d'agglomération sur le site de la communauté de communes Cœur du Bocage, consulté le 22 décembre 2013.
  2. Ce sera Agglo 2B sur le site de la Nouvelle République, consulté le 22 janvier 2014.
  3. « Arrêté du 17 novembre 2015 portant création de la commune nouvelle d'Argentonnay », Recueil des actes administratifs des Deux-Sèvres,‎ (lire en ligne [PDF])
  4. « Arrêté du 24 septembre 2015 portant création de la commune nouvelle de Saint Maurice Étusson », Recueil des actes administratifs des Deux-Sèvres,‎ (lire en ligne [PDF])
  5. « Arrêté portant création de la commune nouvelle de Moncoutant-sur-Sèvre », sur le site de la préfecture des Deux-Sèvres, (consulté le ).
  6. « Chiffres-clés du territoire de l'intercommunalité. », sur le site de l'Insee (consulté le )
  7. Les densités de population sont calculées automatiquement dans un SIG en utilisant la surface géométrique de la commune, avec un niveau de précision du contour de 5 m tel qu'il ressort de l'export du découpage administratif au niveau communal (contours des communes) issu d'OpenStreetMap, et non la superficie cadastrale définie par l'Insee, qui est une donnée purement administrative. Des différences de classe peuvent ainsi éventuellement apparaître pour les communes qui se situent en limite de franchissement de seuil de classe.
  8. Composition de la CA du Bocage Bressuirais (200040244)., sur le site de l'Insee
  9. « Population en historique depuis 1968 - CA du Bocage Bressuirais (200040244). », sur Insee, (consulté le )
  10. a et b « Les conseillers communautaires », sur le site de la communauté d'agglomération (consulté le )
  11. « Agglomération du Bocage bressuirais : Pierre-Yves Marolleau, élu président, sans surprise », sur La Nouvelle République, (consulté le )

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier