Ouvrir le menu principal

Claude Pierre Rouget

(Redirigé depuis Claude Rouget)

Claude Pierre Rouget
dit Le Batave
Claude Pierre Rouget

Naissance
Lons-le-Saulnier (Jura)
Décès (à 63 ans)
Paris
Origine Drapeau de la France France
Arme infanterie
Grade Général de brigade
Années de service 1793-1832
Distinctions Commandeur de la Légion d'honneur
Commandeur de Saint-Louis
Famille frère de Rouget de l'Isle

Claude Pierre Rouget dit Le Batave[1], né le à Lons-le-Saulnier et mort le à Paris, est un général français de la Révolution et de l’Empire.

Il est le frère de Rouget de l'Isle, auteur de la Marseillaise.

États de serviceModifier

Claude Pierre Rouget est 7e et avant-dernier enfant[2] de Claude Ignace Rouget[3] et de Jeanne Madeleine Gaillande[4]. Son père était avocat au bailliage de Lons-le-Saunier. Avec son frère Claude Joseph, il y passe sa jeunesse, y fait ses études jusqu'au collège.

Après ses études, il entre en service en 1793, avec le grade de lieutenant et il est envoyé début 1794, à l'Armée du Nord dans la 181e demi-brigade d'infanterie de ligne[5] avant de passer à l'Armée de Sambre-et-Meuse.

Le , il est nommé capitaine d'état-major au service de la République Batave puis est réaffecté à l'armée de Sambre-et-Meuse[6]. Le , il est élevé au grade de lieutenant-colonel et il est muté à l'armée de Batavie en 1799.

En 1805 pendant la campagne d'Allemagne, il passe à l'état-major du général Dumonceau lui-même sous les ordres du général Marmont et il participe à la bataille d'Elchingen le . En 1806 et 1807, il fait les campagnes de Prusse et de Pologne, et il est nommé colonel le . Le , il est promu général-major au Royaume de Hollande, pour aider le général Daendels en Batavie, mais il est fait prisonnier par les Anglais, lors du voyage aller.

De retour en France en 1809, il est mis en non-activité. Il est promu général de brigade le , et le , il participe aux combats de la guerre d'indépendance espagnole à la tête de la 1re brigade de la division de réserve du général Caffarelli. Le , il est à la tête de la 1re brigade de la division Vandermaesen dans l'Armée du Nord en Espagne, puis en 1813, il est transféré à l'Armée de Portugal dans la division du général Foy et participe à la bataille de Tolosa avant de passer à l'Armée des Pyrénées sous les ordres du général Clauzel. Il est fait chevalier de la Légion d'honneur le .

Le , il commande par intérim la division et le , il combat à Orthez puis à Toulouse le .

Lors de la Première Restauration, en , il prend le commandement du département du Lot et est fait chevalier de Saint-Louis le .

pendant les Cent-Jours, en 1815, il commande le département de Lot-et-Garonne, et il est mis en non-activité à la fin de 1816.

En 1818, il devient commandant de la 1re subdivision de la 12e division militaire puis fin 1819 il est nommé commandant de 2e subdivision de la 12e division militaire qui regroupe les départements de la Vienne et des Deux-Sèvres. En 1820, il est commandant de la nouvelle 1re subdivision de la 12e division militaire du département de la Loire-Inférieure avant d'être la tête l'année suivante de la 2e subdivision de la 19e division militaire. il est promu officier de la Légion d'honneur le .

En 1826, il passe commandant de la nouvelle 1re subdivision de la 19e division militaire du département du Rhône et est nommé commandeur de la Légion d'honneur le .

En 1829, il est fait commandeur de Saint-Louis et il est mis en disponibilité l'année suivante, avant d'entrer dans le cadre de l'état-major général de l'armée en 1831, puis il est admis à la retraite en 1832.

Il meurt à Paris le .

Notes et référencesModifier

  1. Claude Pierre dit Le Batave Rouget
  2. Généalogie de la famille Rouget
  3. Né le 5 avril 1735 à Petit-Noir, décédé le 6 aout 1792 à Orgelet
  4. Née le 2 juillet 1734 à Lons-le-Saunier, décédée le 20 mars 1811 dans cette même ville
  5. 181e demi-brigade
  6. Général Claude Rouget

SourcesModifier