Claude Pauquet

photographe français

Claude Pauquet, né à Montmorency (Seine-et-Oise, aujourd'hui Val-d'Oise) le [1], est un photographe français. Son travail est distribué par l’Agence VU.

Claude Pauquet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

BiographieModifier

Au début des années 1980, Claude Pauquet suit des ateliers avec les photographes Claude Dityvon, Guy Le Querrec et Garry Winogrand. Sa rencontre avec Claude Dityvon lui permet d’entrer à l’agence Viva. Durant ces premières années, il s’exerce au travail de reportage sur l’instant, au travers des thèmes de la photographie de rue et de la musique, essentiellement en noir et blanc.

Parallèlement, on le retrouve musicien de jazz de 1982 à 1995.

Au début des années 1990, il abandonne peu à peu le reportage et se tourne vers le paysage et le portrait.

Le leica est progressivement abandonné et il privilégie depuis lors un travail en couleur et l’usage d’appareils photographiques de grand format, en poursuivant une réflexion sur l'identité du paysage, l'observation du territoire social et la question de la représentation du réel dans la photographie du paysage contemporain.

Claude Pauquet développe des projets personnels au long cours : le paysage de bordure de routes nationales en France, une recherche autour du sanskrit dans un village en Inde du sud, un travail sur l'histoire de la déportation de sa mère, en parcourant son itinéraire depuis le Fort de Romainville jusqu'à Auschwitz-Birkenau, Ravensbrück et Mauthausen, ou enfin une série le long du littoral français entre Hendaye et Bray-Dunes.

Depuis 2006, il a réalisé des séries sur les grands salons (armée, police, aviation, érotisme…),  le général de Gaulle, l’institution sportive dans le pays thouarsais (Deux-Sèvres)  ainsi qu’une série sur le marais Poitevin .

En 2013, il était en résidence dans deux établissements scolaires du Poitou et  une partie de ce travail a été exposé aux Rencontres d’Arles en .

En 2016, il est photographe associé avec "Pour l'instant", le CACP Villa Perochon de Niort, avec un double résidence de création et six expositions réparties dans la ville.

Il collabore également avec les rédactions de Libération, Le Monde, Télérama et L'Actualité Nouvelle-Aquitaine et dirige fréquemment des workshops au sein de l’université de Poitiers .

On retrouve ses photographies dans un certain nombre de collections publiques ou privées.

Commandes publiques et institutionnellesModifier

  • Dialogue avec Jacques Prévert, à l'invitation du Centre d'art contemporain de Châtellerault, résidence dans un quartier de la ville, en 2018.
  • Private, double résidence à la Villa Perochon, à Niort, en 2016 et six expositions réparties dans la ville.
  • Family, travail autour de la photographie de familles, avec l’aide de la région Poitou-Charentes, pour La Sabline, à Lussac les Châteaux, en 2014.
  • Résidence d’automne, résidence d’artiste au lycée du Bois d’Amour, à Poitiers, en 2014.
  • Sur un plateau, mise en scène des équipes et des publics de lieux à vocation culturelle, en Charente et Charente Maritime, pour l’Espace Mendès-France à Poitiers, en 2011-2012.
  • Quelle couleur pour le Marais?, résidence d’artiste à l’invitation du Parc naturel régional du Marais poitevin, en 2008-2009.
  • Un voyage urbain, le paysage urbain du Poitou-Charentes, pour le Conseil régional de Poitou-Charentes, en 2006-2008.
  • Figure imposée no 5, Le sport et son territoire dans le Thouarsais, résidence pour l’École d’art de la ville de Thouars en 2006.
  • De Face, autour d’une chorégraphie de Daniel Dobbels avec les étudiants-danseurs de l’Université de Poitiers, en 2005-2006.
  • Campagnes châtelleraudaises, le paysage dans le pays de Châtellerault, pour l’agglomération de communes et l’École d’arts plastiques en 2004.
  • 200 portraits d’étudiants, Université de Poitiers, en 2001.
  • Le Musée du Louvre de nuit, en 1994 et 1995.

PublicationsModifier

  • En territoire urbain, texte de Pierre d’Ovidio, Poitiers, Galerie Louise Michel, 2007.
  • Au bout des Certains, textes de Christian Caujolle, Dominique Moncond'huy et Paul-Hervé Parsy, Cognac, Le Temps qu’il fait, 2006
  • Campagnes châtelleraudaises, introduction d'Antoine Emaz, Châtellerault, École d'arts plastiques, 2004.
  • Convoi vers l’est et retour, texte de Daniel Dobbels, Cognac, Le Temps qu’il fait, 2002.
  • Deux saisons à Poitiers, avec Marc Deneyer, texte de Pierre d’Ovidio, Cognac, Le Temps qu’il fait, 2001.
  • Le Printemps Chapiteau, introduction de Claire Lasne, Poitiers, Centre Dramatique Poitou-Charentes, 2000.
  • Les Lumières du Louvre, Paris, Textuel 1995.
  • Bordures, textes de Kenneth White, Poitiers, coédition MJC Rosendaël Dunkerque et M3Q Poitiers 1995.

Prix et récompensesModifier

Claude Pauquet a reçu plusieurs aides du ministère de la Culture : aides individuelles à la création en 1995 et 2007 ainsi que deux aides à l'installation en 2003 et 2017.

Liens externesModifier

RéférencesModifier