Claude Liauzu

historien français

Claude Liauzu, né le à Casablanca au Maroc et mort le à Antony est un historien français spécialiste de l'histoire de la colonisation.

Biographie modifier

Claude Liauzu est né au Maroc. En 1959, il arrive en France et poursuit des études à l'Université d'Aix en Provence. Engagé politiquement à l'Union des étudiants communistes, il s'engage pour l'indépendance de l'Algérie[1].

Après avoir enseigné durant dix ans dans les années 1970 en Tunisie comme coopérant, il est professeur d'histoire contemporaine à l’Université Paris VII - Diderot. Il se spécialise dans la colonisation et est l'auteur d'une thèse de doctorat et d'ouvrages consacrés au mouvement ouvrier maghrébin[2]. Il a également coordonné l’ouvrage Colonisation. Droit d’inventaire (Paris, Armand Colin, 2004)[3] et dirigé le Dictionnaire de la colonisation française (Larousse, 2007)[4], [5].

En février 2005, il appelle les historiens et les enseignants à demander l'abrogation de la loi qui dispose que le « rôle positif » de la colonisation doit être enseigné dans les écoles (loi française du 23 février 2005 portant reconnaissance de la Nation et contribution nationale en faveur des Français rapatriés). Il s'inquiétait aussi de la « guerre des mémoires » en développement en France et en Europe et préfère au « devoir de mémoire », le « devoir d'Histoire ». Son dernier combat a été de dénoncer la création d'un ministère apposant le mot « immigration » à celui d'« identité nationale » (le Ministère de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du Codéveloppement)[1].

Depuis 1985 jusqu'à sa mort, il a collaboré régulièrement au Monde diplomatique[6].

Il a été membre du Comité de vigilance face aux usages publics de l'histoire[7] fondé peu après l'Affaire Olivier Grenouilleau.

Publications modifier

  • Aux origines des tiers-mondismes. Colonisés et anticolonialistes en France, 1919-1939, Paris, L’Harmattan, 1982.
  • L’Enjeu tiersmondiste. Débats et combats, Paris, L’Harmattan, 1987.
  • Race et civilisation. L'autre dans la culture occidentale. Anthologie critique,Paris, Syros/Alternatives,1992[8].
  • La Société française face au racisme. De la Révolution à nos jours, Bruxelles, Complexe, 1999.
  • En codirection avec Marie-Claire Hoock-Demarle : Transmettre les passés. Nazisme, Vichy, les conflits coloniaux : les responsabilités de l’Université, Paris, Syllepse, 2001.
  • Avec Josette Liauzu : Quand on chantait les colonies. Colonisation et culture populaire de 1830 à nos jours, Paris, Syllepse, 2002[9].
  • Direction : Tensions méditerranéennes, Paris, L’Harmattan, 2003.
  • Direction : Colonisation. Droit d’inventaire, Paris, Armand Colin, 2004.
  • Empire du mal contre grand Satan. Treize siècles de cultures de guerre entre l’islam et l’Occident, Paris, Armand Colin, 2005[10],[11].
  • En codirection avec Gilles Manceron : La colonisation, la loi et l’histoire, Paris, Syllepse, 2006[12].
  • Direction du Dictionnaire de la colonisation française, Paris, Larousse, 2007.
  • Histoire de l’anticolonialisme en France du XVIe siècle à nos jours, Paris, Armand Colin, 2007[13],[14].
  • Colonisations, migrations, racismes. Histoires d'un passeur de civilisations, Paris, Syllepse, 2009 [15].

Bibliographie modifier

  • Chérifa Benabdessadok, « Claude Liauzu, Passeurs de rives : changements d'identité dans le Maghreb colonial, 2000 », Hommes et Migrations, no 1230,‎ , p. 140-142 (lire en ligne).
  • Guy Caire, « Claude Liauzu, Histoire des migrations en Méditerranée occidentale », Tiers-Monde, t. 38, no 151,‎ , p. 716-717 (lire en ligne).
  • Jean-Claude Chesnais, « Claude Liauzu. Histoire des migrations en Méditerranée occidentale », Politique étrangère, no 2,‎ , p. 454-455 (lire en ligne).
  • François Dosse, « Le Tiers Monde en débat : Claude Liauzu, L'Enjeu tiers-mondiste », Espaces Temps, no 37,‎ , p. 83-84 (lire en ligne).
  • Marie-Lucy Dumas, « Claude Liauzu. L'Europe et l'Afrique méditerranéenne », Politique étrangère, no 2,‎ , p. 591-592 (lire en ligne).
  • Elias Hani, « Claude Liauzu, Histoire des migrations en méditerranée occidentale », Hommes et Migrations, no 1201,‎ , p. 52-53 (lire en ligne).
  • Daniel Hémery (À la mémoire), « Claude Liauzu (1940-2007) », Outre-mers, t. 94, nos 356-357,‎ 2e semestre 2007, p. 415-422 (lire en ligne).  .
  • « Claude Liauzu ou le devoir d'histoire », Le Monde diplomatique, 29 mai 2007 (lire en ligne).

Notes et références modifier

  1. a et b Anne Volery-Lazghab, « Claude Liauzu, un infatigable historien », Confluences Méditerranée, vol. 3, no 62,‎ , p. 7 à8 (DOI https://doi.org/10.3917/come.062.0007, lire en ligne).
  2. Gilbert Meynier, « Claude Liauzu, Militants, grévistes et syndicats. Études du mouvement ouvrier maghrébin », Revue d’histoire moderne et contemporaine, t. 29, no 3,‎ , p. 523-525 (lire en ligne).
  3. Pierre Brocheux, « Liauzu Claude (dir.), Colonisation : Droit d’inventaire », Outre-mers, t. 92, nos 346-347,‎ 1er semestre 2005, p. 306-307 (lire en ligne)
  4. Sébastien Jahan, «  Claude Liauzu (dir.), Dictionnaire de la colonisation française  », Cahiers d'histoire. Revue d'histoire critique, no 104 ,‎  2008 (DOI 10.4000/chrhc.346, lire en ligne).
  5. Laetitia Van Eeckhout, « Claude Liauzu, professeur agrégé d'histoire », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  6. « Auteur Claude Liauzu », sur monde-diplomatique.fr.
  7. « Adhérents du CVUH », sur blogspot.fr (consulté le ).
  8. Hédi Dhoukar, « Claude Liauzu : Race et civilisation. L'autre dans la culture occidentale. Anthologie critique, 1992 », Hommes et Migrations, no 1161,‎ , p. 63-65 (lire en ligne).
  9. Sylvie Thénault, « Liauzu Claude et Josette, Quand on chantait les colonies », Outre-mers, t. 90, nos 340-341,‎ 2e semestre 2003, p. 328 (lire en ligne).
  10. Yves Laberge, « Claude Liauzu, Empire du mal contre grand Satan. Treize siècles de cultures de guerre entre l’islam et l’Occident. Paris, Éditions Armand Colin, 2005, 356 p », Revues Laval théologique et philosophique, vol. 66, no 3,‎ , p. 459-647 (DOI https://doi.org/10.7202/045346ar, lire en ligne)
  11. Bruno Michon, «  Claude Liauzu, Empire du mal contre Grand Satan. Treize siècles de cultures de guerre entre l’islam et l’Occident  », Archives de sciences sociales des religions, no 148,‎ (DOI 10.4000/assr.21611, lire en ligne).
  12. Josette Rivallain, « Liauzu Claude, Manceron Gilles, La colonisation, la loi et l'histoire », Outre-mers, t. 93, nos 352-353,‎ 2e semestre 2006, p. 338 (lire en ligne).
  13. Hubert Bonin, « Liauzu Claude, Histoire de l'anticolonialisme en France, du XVIe siècle à nos jours », Outre-mers, t. 95, nos 358-359,‎ 1er semestre 2008, p. 328-329 (lire en ligne).
  14. Alice Billard, « l'anticolonialisme dans l'histoire », sur nonfiction.fr, .
  15. Hélène d’Almeida-Topor, « Liauzu Claude, Colonisations, migrations, racismes », Outre-mers, t. 98, nos 370-371,‎ 1er semestre 2011, p. 342-343 (lire en ligne).

Liens externes modifier