Hubert Bonin

Hubert Bonin, né le (70 ans), est un historien français qui a participé au développement de l'école française d'histoire économique, d'histoire bancaire et d'histoire des entreprises, dans le sillage de la génération des pionniers et des fondateurs, parmi lesquels son directeur de recherche Maurice Lévy-Leboyer, de l'université de Paris-Nanterre.

Hubert Bonin
Hubert-Bonin.jpg
Hubert Bonin en décembre 2019
Fonctions
Historien d'entreprise et des banques
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (70 ans)
LyonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
European Business History Association (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Directeur de thèse

BiographieModifier

Originaire de Lyon, il est ancien élève (1969-1973) de l'École normale supérieure de Saint-Cloud (aujourd'hui ENS de Lyon)[1], agrégé d'histoire (1972) et docteur d'État-ès-lettres (Université de Paris-Nanterre en 1995, sous la direction de Maurice Lévy-Leboyer). Il est désormais professeur émérite d’histoire économique contemporaine à l’Institut d'études politiques de Bordeaux, où il a achevé sa carrière en avec le grade de « professeur de classe exceptionnelle », après y avoir été professeur depuis 1995. Auparavant, il avait été professeur dans trois collèges successifs de l'enseignement secondaire, chargé de recherches dans trois entreprises, et maître de conférences à l'actuelle université Bordeaux-Montaigne (1987-1995)

Il est membre du Groupe de Recherche en Economie Théorique & Appliquée (GREThA - UMR 5113 - Université de Bordeaux). Il a dirigé des thèses au sein de l’École doctorale de sciences économiques de l’Université de Bordeaux et supervise un ultime doctorant à propos de l'histoire de la maison de cognac Hennessy. Il a enseigné notamment dans les masters Gouvernance des institutions & des organisations - Management public (Sciences Po Bordeaux), Droit & administration des établissements culturels (Université de Bordeaux IV et IEP) et Économie du développement - Histoire économique (Université Bordeaux IV). Il est spécialiste d’histoire bancaire et financière, mais aussi de l’histoire des entreprises et des organisations tertiaires, de l’esprit d’entreprise et du négoce et de la banque ultramarines – il a animé par exemple les programmes L’esprit économique impérial (Investment Banking History) et Les flux bancaires et financiers entre l’Asie et le reste du monde (Colonial and Imperial Banking). L'histoire de l'économie des outre-mers coloniaux constitue enfin une branche de recherche constante depuis trente ans[2].

Il a été membre du bureau et trésorier de l’Association française des historiens économistes ; il a été secrétaire général (entre 2015 et 2017) et trésorier (entre 2000 et 2017) de la Société française d’histoire des outre-mers[3] (SFHOM). Il a aussi siégé au comité de direction de l’European Business History Association (EBHA) pendant six ans et au conseil éditorial de la revue américaine Enterprise & Society pendant quatre ans, et, jusqu'à la fin de 2017, au conseil scientifique du Comité d’histoire de la Société générale ; il est encore membre du comité scientifique de l’Association pour l’histoire de BNP Paribas. De à , il a été responsable du services Stages & partenariats d’entreprises à l’Institut d’études politiques de Bordeaux et co-responsable de parcours de master II.

Les préceptes de l'école d'histoire d'entreprise (business history)Modifier

La philosophie de ses recherches et publications est de confronter l'histoire locale et régionale (Bordeaux et l'Aquitaine, notamment, et celle des places bancaires provinciales) à l'histoire nationale française et à l'histoire de leur insertion dans les flux d'informations, d'argent, de biens à l'échelle coloniale, européenne et internationale, en en appréciant les emboîtements et les rythmes. La collecte d'archives publiques et d'archives de banques et d'entreprises, ainsi que le recueil de témoignages d'acteurs des entreprises et des banques (histoire orale) lui servent de leviers à la reconstitution des initiatives représentatives de l'esprit d'entreprise, essentiellement dans le secteur tertiaire (banques, négoce), mais avec quelques échappées vers l'industrie (Ford, les sociétés industrielles durant la Première Guerre mondiale). Une démarche souvent suivie est d'imbriquer le portefeuille de compétences de l'histoire d'entreprise et la grille d'analyse des sciences de gestion concernant la "gestion de firme" (stratégies, pratiques, enracinement, construction d'une culture d'entreprise, lutte contre l'inertie, combats contre la "fièvre de croissance").

Des programmes de recherche sur le moyen-long termeModifier

Il mène actuellement trois programmes de recherche. Le premier est consacré à l'histoire de la Société générale : les volumes I et II du tome II, qui portent sur les années 1890-1914 sont parus en chez l'éditeur genevois Droz[4]; et le tome III (1914-1930) a démarré. Le second programme porte sur l'histoire économique de la Première Guerre mondiale, du côté français ; outre divers articles ou chapitres de livres collectifs, déjà parus ou en cours de parution (par exemple dans la revue Guerres mondiales & conflits contemporains), il a publié trois ouvrages (La France dans la guerre économique en 1914-1919[5], Bordeaux & la Gironde dans la guerre économique en 1914-1919[6] et La firme Schneider en 1914-1919). Le colloque « Vins & Alcools pendant la Première Guerre mondiale » s'est tenu à Bordeaux les 2 et (aux Archives départementales de la Gironde), et ses actes ont été publiés en 2018 chez l'éditeur bordelais Féret[7]. Les actes du colloque Bordeaux et la Gironde de l'armistice à la paix (1918-1920) ont été publiés en 2020 - et c'était l'ultime colloque organisé par H. Bonin[8]. Un troisième programme poursuit lui aussi le projet de reconstituer l'histoire des banques et des entreprises françaises dans les concessions françaises de Chine et à Hong Kong des années 1910 aux années 1940, afin de replacer le patriotisme économique français dans le cadre d'une histoire connectée avec l'histoire du capitalisme en Extrême-Orient et avec l'histoire économique chinoise. Un ouvrage collectif[9] et un ouvrage individuel [10] et divers articles sont déjà parus.

En parallèle, des axes de recherche constants, en «bas-côtés» des trois programmes essentiels concernent l'histoire maritime française, l'histoire des entreprises dans l'outre-mer colonial et l'histoire du métier de banque d'affaires en France, tandis qu'est reconstituée la relation entre Saint-Gobain et ses banquiers, dans le cadre d'un livre[11] paru en 2020.

Hubert Bonin intervient parfois en communication institutionnelle et historique, à la demande d'institutions ou d'entreprises. Mais il développe aussi des conférences dans les universités du temps libre, des associations d'érudits spécialisés, ou des communications dans des colloques universitaires ou, depuis 2015, aux Rendez-Vous de l'Histoire et de l'Économie de Blois.

Les concessions françaises en ChineModifier

L'un des programmes à long terme est consacré à l'histoire des entreprises et des banques dans les concessions françaises en Chine, à reconstituer leur stratégie dans l'environnement politique, militaire et économique, et à préciser leur déploiement commercial dans les régions étudiées. Il s'agit une fois encore d'une histoire "connectée", "ouverte", puisque les enjeux géoéconomiques sont au coeur de ces études[12]. Plusieurs séjours de travail (colloques) en Chine (en particulier: Tianjin, Beijin, Shanghai, Wuhan, Guangzhou) et des cours à l'Université Sun Yan Tsen de Guangzhou (entre 2018 et 2020) ont permis de comprendre l'enracinement spatial des communautés patronales françaises. Des ouvrages[13] et des articles[14] ont consacré ces recherches - en attendant un programme consacré à la concession de Shanghai grâce aux archives de la Banque de l'Indochine (aux archives historiques de Crédit Agricole SA).

Donner un sens académique à l'histoire des entreprisesModifier

Tout en étant un historien académique, astreint à des exigences de recherche et d'objectivité, H. Bonin a été appelé par diverses entreprises à reconstituer leur histoire, dans le cadre de "l'histoire commissionnée ("public history") et de la communication institutionnelle, et ce, depuis de tout premiers ouvrages sur la Compagnie financière de Suez et sur la Compagnie française de l'Afrique occidentale-CFAO[15]. Divers livres ont été publiés à propos de sociétés du Sud-Ouest (Société bordelaise de CIC, Marie Brizard, Crédit agricole de Gironde, Crédit agricole du Lot-et-Garonne, Faure frères) ou nationales (Crédit du Nord, Ford, Crédit agricole[16]). Le secteur tertiaire est privilégié, que ce soit la banque, le négoce, la logistique (Balguerie Worldwide Services, recherche en cours) ou le monde du vin (Cruse, recherche en cours). Les enjeux de la géoéconomie sont devenus toujours plus essentiels, afin de replacer la stratégie et l'action des entreprises (dont les banques[17]) dans l'environnement de leur système productif local, dans leur écosystème sectoriel[18] et dans leur cadre concurrentiel[19]. Insérer l'évolution de la Société générale dans son histoire de long terme permet, à travers plusieurs ouvrages et articles, de mieux faire comprendre les mutations de cette banque, ses changements stratégiques ou même ses quatre crises managériales.

PublicationsModifier

En 2020:

  • Saint-Gobain et ses banquiers (1914-2000). Enjeux et méthodes du financement d’une grande entreprise, Genève, Droz
  • (dir.), Partir dans les outre-mers, Paris, Les Indes savantes.
  • Le Crédit agricole. De la banque des campagnes à la banque universelle (1951-2001), Genève, Droz, « Publications d’histoire économique et sociale internationale », 2020 (472 p.).
  • (dir.), Bordeaux et la Gironde dans l’après-guerre. De l’armistice à la paix (novembre 1918-été 1920), Paris, Les Indes savantes, 2020 (438 p.).
  • Banking in China (1890-1940s). Business in the French Concessions, Abingdon, Routledge, 2020 (340 p).

En 2019:

  • French Banking and Entrepreneurialism in China and Hong Kong, from the 1850s to 1980s, Abingdon, Routledge, « Banking, money and international finance » (200 p.).
  • Histoire de la Société générale. Tome II. 1890-1914. Une grande banque française, Genève, Droz, « Publications d’histoire économique & sociale internationale » (1 126 p.).
  • La firme Schneider dans la guerre industrielle en 1914-1918, Paris, Les Indes savantes (260 p.).

En 2018:

  • La France en guerre économique en 1914-1919, Genève, Droz (426 p.).
  • Bordeaux et la Gironde dans la guerre économique (1914-1919), Paris, Les Indes savantes.
  • L’empire colonial français. De l’Histoire aux héritages (XIXe-XXIe siècles), Paris, Armand Colin.
  • (dir.), Vins & alcools dans la Grande Guerre (1914-1919), Bordeaux, Féret,.

En 2017 :

  • Bordeaux grand port industriel au 19e siècle, Paris, Les Indes savantes.
  • (avec Bertrand Blancheton), Crises et batailles boursières en France, Genève, Droz.

En 2016:

  • (avec Hubert Delzangles, dir.), Partenariats public-privé. Enjeux et défis, Bordeaux, Féret, collection « Initiatives & débats ».
  • (avec Christophe Bouneau, dir.), Paris-Bordeaux en train. Les trois étapes de la modernité ferroviaire, 1844-2016, Villeneuve-d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, collection « Histoire & civilisations ».
  • 50 ans d’affacturage en France. Des pionniers et leaders aux groups bancaires (1964-2016), Genève, Droz, collection « Publications d’histoire économique & sociale internationale ».
  • (avec Nuno Valerio, dir.), Colonial and Imperial Banking History, Abingdon-on-Thames, éditions Routledge, collection « Banking, Money & International Finance » (192 p.).

En 2015 :

  • (avec Jean-Marc Figuet, dir.), Crises et régulation bancaires. Les cheminements de l’instabilité et de la stabilité bancaires (Hommages à Dominique Lacoue-Labarthe), Genève, Droz.
  • (avec Françoise Taliano-Des Garets & Matthieu Trouvé, dir.), Le Royaume-Uni, l’Europe et le monde, Villeneuve-d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion.
  • De l’océan Indien aux Antilles : Faure frères. Une dynastie de négociants et armateurs bordelais (1795-1930), Paris, Les Indes savantes.
  • (avec Nuno Valerio & Kazuhiko Yago, dir.), Asian Imperial Banking History, Abingdon-on-Thames, Routledge, 2015, 240 p.
  • Les concessions hydroélectriques dans le grand Sud-Ouest. Histoire et débats, 1902-2015, Villeneuve-d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion.

Avant 2015 :


RéférencesModifier

  1. Hubert Bonin Sud Ouest
  2. Hubert Bonin La Vie des idées
  3. site de la Société française d’histoire des outre-mers (SFHOM) : http://www.sfhom.com/
  4. Histoire de la Société générale. Tome II. 1890-1914. Une grande banque française, Genève, Droz, « Publications d’histoire économique & sociale internationale », 2019 (1 126 p.).
  5. Hubert Bonin, La France en guerre économique en 1914-1919,, Genève, Droz, , 426 p.
  6. Bonin, Hubert, 1950- Verfasser., Bordeaux et la Gironde dans la guerre économique en 1914-1919, , 288 p. (ISBN 978-2-84654-497-9 et 2846544972, OCLC 1053799415, lire en ligne)
  7. Vins & alcools dans la Grande Guerre (1914-1919), Bordeaux, Féret, 2018.
  8. Bonin (dir.), Bordeaux et la Gironde dans l’après-guerre. De l’armistice à la paix (novembre 1918-été 1920), Paris, Les Indes savantes, , 438 p. (ISBN 978-2-84654-553-2)
  9. (en) Hubert Bonin, Nuno Valerio & Kazuhiko Yago, dir.),, Asian Imperial Banking History, Abingdon, Routledge, 2014 et 2018, 224 p. (ISBN 978-1-84893-551-8)
  10. (en) Hubert Bonin, French Banking and Entrepreneurialism in China and Hong Kong, from the 1850s to 1980s, Abingdon, Routledge, , 200 p. (ISBN 978-0-367-21042-7)
  11. Hubert Bonin, Saint-Gobain et ses banquiers (1914-2000). Enjeux et méthodes du financement d’une grande entreprise, Genève, Droz, , p. 192
  12. (en) Hubert Bonin, French Banking and Entrepreneurialism in China and Hong Kong, from the 1850s to 1980s, Abingdon, Routledge, « Banking, money and international finance », , 200 p. (ISBN 978-03-6772-808-3)
  13. (en) Hubert Bonin, Banking in China (1890d-1940s). Business in French concessions, Abingdon UK, Routledge, , 340 p. (ISBN 978-0-367-46657-2)
  14. (en) Hubert Bonin, « A leading French trade house in China: Olivier (1900s-1930s) », Business History,‎ (ISSN 0007-6791, DOI: 10.1080/00076791.2020.1772760)
  15. Hubert Bonin, CFAO (1987-2007), Paris, Publications de la SFHOM, , 768 p. (ISBN 978-2-85970-038-6 et 2-85970-038-2)
  16. Bonin, Le Crédit agricole. De la banque des campagnes à la banque universelle (1951-2001), Genève, Droz, , 472 p. (ISBN 978-2-600-06068-4)
  17. (en) Hubert Bonin, “Banks and geopolitics : Issues of finance connections”, in Joseph Mark Munoz (ed.), Handbook in the Geopolitics of Business., Cheltenham UK & Northampton US, Edward Elgar, , 311 p. (ISBN 978-0-85793-974-6), p. 125-138
  18. (en) Hubert Bonin, « Bordeaux wine challenging cycles and competition (From the 1820s to present times) », in A History of Wine in Europe, 19th to 20th Centuries, Volume II. Markets, Trade and Regulation of Quality, Londres, Palgrave-MacMillan, , 305 p. (ISBN 978-3-030-27771-0), p. 19-45
  19. (en) Hubert Bonin, « Geoeconomics and banking », in Joseph Mark Munoz (dir.), Advances in Geoeconomics, Cheltenham UK & Northampton US, Edward Elgar, , p. 217-226

Liens externesModifier