Ouvrir le menu principal

Civilization VI: Gathering Storm

Sid Meier's
Civilization VI
Gathering Storm
Image illustrative de l’article Civilization VI: Gathering Storm

Éditeur 2K Games
Développeur Firaxis Games

Date de sortie
Franchise Civilization
Genre 4X
Stratégie au tour par tour
Mode de jeu Un joueur, multijoueur
Langue Multilingue

Sid Meier's Civilization VI: Gathering Storm est la seconde extension du jeu vidéo de stratégie au tour par tour Civilization VI, sortie le [1].

Système de jeuModifier

NouveautésModifier

La principale nouveauté de l'extension consiste dans l'apparition au cours d'une partie de catastrophes naturelles telles que des éruptions volcaniques, des tempêtes, des inondations, ou encore des sécheresses. Pour faire face à ces risques, le joueur peut construire de nouvelles infrastructures comme des barrages, des digues ou des canaux. La fréquence de ces événements dépend d'un nouveau système de climat, qui confronte le joueur à des choix énergétiques. En fin de partie, les joueurs doivent donc se tourner vers les énergies renouvelables, sous peine de provoquer un réchauffement climatique qui, par la fonte des glaces et l'élévation du niveau de la mer, réduira le nombre de cases de terres disponibles[2].

L'extension présente également sept nouvelles merveilles (Pont du Golden Gate, Canal de Panama, Université de Sankoré, Grands bains de Mohenjo-daro, Parlement hongrois, Machu Picchu et Temple de Mînâkshî).

En outre, l'extension réintègre le congrès international et la victoire diplomatique, permettant aux joueurs de voter avec l'ensemble des nations pour altérer temporairement les règles du jeu. Le congrès est lié à la mécanique des catastrophes naturelles, dans la mesure où il est possible d'organiser des réunions extraordinaires pour les enrayer ou les prévenir.

Une nouvelle ère est instaurée, l'ère du futur, apportant de nouvelles technologies et de nouveaux dogmes.

Deux nouveaux scénarios ont été ajoutés : la peste noire, et la machine de guerre. Le premier se déroule au XIVe siècle pendant la crise de la peste noire, le joueur devant sortir sa civilisation de cette épidémie tant bien que mal. Le deuxième scénario oppose la France et l'Allemagne qui s'affrontent pour le contrôle de Paris lors de la Seconde Guerre mondiale.

CivilisationsModifier

Liste des civilisations dans Civilization VI: Gathering Storm[3]
Civilisation Compétence de la civilisation Unités spéciales Infrastructures spéciales Dirigeant Compétence du dirigeant Intentions Capitale
Angleterre[N 1] Atelier mondial Chiens de mer Port militaire de la Royal Navy Aliénor d'Aquitaine (reine d'Angleterre) Cour d'amour Empire angevin Londres
Canada Quatre facettes de la paix Police montée Patinoire Wilfrid Laurier Le meilleur de l'Ouest Corps expéditionnaire canadien Ottawa
France[N 2] Grande tournée Garde impériale Château Aliénor d'Aquitaine (reine de France) Cour d'amour Empire angevin Paris
Hongrie Perle du Danube Hussard noir, Cavalier noir Bain thermaux Matthias Ier de Hongrie Roi corbeau Bannière au corbeau Buda
Incas Mit'a Warak'aq Ferme en terrasse, Tunnel de montagne Qhapaq Nan Pachacutec Qhapaq Ñan Sapa Inca Cusco
Mali Chants des djélis Cavalier mandékalou (en) Suguba Mansa Moussa Marchands du Sahel Seigneur des mines Niani
Maori Mana Toa Marae, Pa Kupe Voyages de Kupe Kaitiakitanga Te-Hokianga-Nui-a-Kupe
Ottomans Grand bombardier turc Janissaire, Corsaire barbaresques Grand bazar Soliman le Magnifique Grand vizir Législateur Istanbul
Phénicie Colonies méditerranéennes Birème Cothon Didon Fondatrice de Carthage Guerres siciliennes Tyr
Suède Prix Nobel Karoliner (en) Musée en plein air, Bibliothèque de la Reine Christine de Suède Minerve du Nord Bibliophilie Stockholm

AccueilModifier

Aperçu des notes reçues
Presse papier
Média Note
PC Gamer (UK) 81/100[4]
Presse numérique
Média Note
Gameblog (FR) 7/10[5]
GameSpot (US) 9/10[6]
IGN (US) 8,5/10[7]
JeuxActu (FR) 16/20[8]
Jeuxvideo.com (FR) 15/20[9]
Agrégateurs de notes
Média Note
GameRankings 86,05 % (11 critiques)[10]
Metacritic 84/100 (22 critiques)[11]

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. L'Angleterre était déjà jouable dans le jeu de base, avec Victoria pour dirigeante, mais l'extension propose Aliénor comme nouvelle dirigeante qui peut être utilisé par la France ou l'Angleterre.
  2. La France était déjà jouable dans le jeu de base, avec Catherine de Médicis pour dirigeante, mais l'extension propose Aliénor comme nouvelle dirigeante qui peut être utilisé par la France ou l'Angleterre.

RéférencesModifier

  1. Jonathan Riemain, « Civilization VI annonce le DLC Gathering Storm disponible le 14 février 2019 - Jeux Pc, consoles... », Cowcotland,‎ (lire en ligne, consulté le 22 novembre 2018)
  2. Raiden Robin, « Gathering Storm, l'extension de Civilization 6 annoncée », sur Millenium (consulté le 26 décembre 2018)
  3. Raiden Robin, « Gathering Storm - Civ 6, Rise & Fall, Gathering Storm, DLC : Civilisations, pays, leaders », sur Millenium (consulté le 22 janvier 2019)
  4. (en-US) Fraser Brown, « Civilization 6: Gathering Storm review », sur PC Gamer, (consulté le 16 février 2019)
  5. Camille Allard, « TEST. Civilization VI : Gathering Storm (PC) », sur Gameblog, (consulté le 20 février 2019)
  6. (en-US) David Wildgoose, « Civilization 6: Gathering Storm Review - The Wind Rises », sur GameSpot, (consulté le 13 février 2019)
  7. (en-US) Dan Stapleton, « Civilization VI: Gathering Storm Review », sur IGN, (consulté le 13 février 2019)
  8. Damien Greffet, « Test Civilization VI Gathering Storm: l’extension qui fait monter la température », sur JeuxActu, (consulté le 13 février 2019)
  9. « Test Civilization VI : Gathering Storm : une bonne extension à l'orientation écolo et diplomate sur PC », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 13 février 2019)
  10. (en) « Sid Meier's Civilization VI: Gathering Storm for PC - GameRankings », sur www.gamerankings.com (consulté le 16 février 2019)
  11. (en) « Sid Meier's Civilization VI: Gathering Storm », sur Metacritic (consulté le 16 février 2019)