Ouvrir le menu principal

Sapa Inca

liste d'un projet Wikimedia
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir SAPA.
Sapa Incas
dynastie Hurin Cuzco
   Manco Capac vers 1200
   Sinchi Roca vers 1230
   Lloque Yupanqui vers 1260
   Mayta Capac vers 1290
   Capac Yupanqui vers 1320
dynastie Hanan Cuzco
   Inca Roca vers 1350
   Yahuar Huacac vers 1380
   Viracocha Inca vers 1410
   Pachacutec 1438-71
   Tupac Yupanqui 1471-1493
   Huayna Capac 1493-1527
   Huascar 1527-32
   Atahualpa 1532-33

Le terme Sapa Inca (qui signifie « l'Unique Seigneur », « le seul roi[1] », « Inca principal » ou « Inca suprême » en quechua, avec la connotation du plus important de tous les êtres du monde[2], ou du « principe générateur et vital[3] ») désigne les empereurs cuzquéniens d'origine quechua qui ont gouverné l'empire inca et l'ont amené à une extension territoriale et une unité administrative exceptionnelles, exprimant la dernière des civilisations précolombiennes des Andes. Celle-ci s'effondrera à l'arrivée sur son territoire des conquistadores espagnols emmenés par Francisco Pizarro en 1528 et 1531.

Le premier Sapa Inca, Manco Capac, est mythique. Il serait le fondateur de la capitale du « Tawantinsuyu » (ou "empire des quatre quartiers", ou régions) nommée El Cuzco [ou Qusqu, en quechua, soit « le Nombril (du monde) »], ainsi que des deux dynasties Incas successives qui régneront au Cuzco pendant plusieurs siècles sur un territoire qui deviendra immense, à son apogée, en Amérique du Sud ː à son extension maximale, celui-ci comptait près de 4 000 km de long, depuis l'actuelle Colombie, au nord, jusqu'au centre de l'actuel Chili, marqué par la frontière naturelle du fleuve Maule, au sud, et comprenant la majeure partie du Pérou, de la Bolivie et de l’Équateur actuels.

Notes et référencesModifier

  1. Rafaël Karsten, La civilisation de l'Empire inca, PAYOT, coll. « Le Regard de l'Histoire », v.o. (finnois) en 1948, en français ː 1952, réédité en 1972, 1979, 1983 (ISBN 978-2228273206), p. 99
  2. (en) « THE EMPIRE OF THE INCAS IN PERU, section ː TITLES OF THE INCA » [« L'empire des Incas au Pérou, les titres ou appellations de l'Inca »], sur PERU ADVENTURE TOURS (consulté le 23 mars 2019)
  3. sur ce thème, voir : « Rito y milenarismo en los Andes, del Taki Onqoy a Inkarrí » [rite et millénarisme dans les Andes, du Taki Unquy (es) (maladie du chant : rébellion religieuse des Indiens au XVIe siècle) jusqu’à Inkarrí], revue Allpanchis n° 10, 1977, p. 84. Et aussi « Inka est le modèle originaire de tout être », comme l’affirmaient les Indiens de Canas à José María Arguedas, cité par Nicole Fourtané, op. cit. p. 53 ː « Mythe, utopie et contre-utopie dans les Andes : La figure de l'Inca », sur Persée (consulté le 18 novembre 2018)

Sur les autres projets Wikimedia :