Ouvrir le menu principal

Chef de l'opposition officielle (Colombie-Britannique)

Le Chef de l'opposition officielle de Colombie-Britannique est un membre de Assemblée législative de la Colombie-Britannique qui dirige le parti reconnu d'Opposition officielle. Ce statut va généralement au chef du deuxième parti de l'Assemblée législative.

# Leader[1] Parti Début Fin
1. James Alexander MacDonald Libéral 1903 1909
2. Harlan Carey Brewster[2] Libéral 1911 1912
- Harlan Carey Brewster Libéral 1916 1916
3. William John Bowser Conservateur 1916 1924
Robert Henry Pooley (en) non officiel[3] Conservateur 1924 1928
4. Thomas Dufferin Pattullo Libéral 1929 1933
5. Robert Connell (en) PSDC 1933 1936
Robert Connell[4] Social Reconstructive 1936 1937
6. Frank Porter Patterson (en) Conservateur 1937 1938
7. Royal Lethington Maitland (en) Conservateur 1938 1941
8. Harold Winch (en) PSDC 1941 1952
9. Herbert Anscomb (en)[5] Progressive Conservative 1952 1952
Harold Winch (en) PSDC 1952 1953
10. Arnold Webster (en) PSDC 1953 1956
11. Robert Strachan (en)[6] PSDC 1956 1961
Robert Strachan NDP 1961 1969
12. Thomas Berger NDP 1969 1969
13. Dave Barrett NDP 1969 1972
14. W.A.C. Bennett Crédit social 1972 1973
15. Bill Bennett Crédit social 1973 1975
16. William Stewart King (en) NDP 1975 1976
Dave Barrett[7] NDP 1976 1984
17. Robert Skelly (en) NDP 1984 1987
18. Michael Harcourt NDP 1987 1991
19. Gordon Wilson Libéral 1991 1993
20. Fred Gingell (en) Libéral 1993 1994
21. Gordon Campbell Libéral 1994 2001
22. Joy MacPhail (en)[8] NDP 2001 2005
23. Carole James NDP 2005 2011
24. Dawn Black NDP 2011 2011
25. Adrian Dix (en) NDP 2011 2014
26. John Horgan NDP 2014 2017
27. Christy Clark Libéral 2017 2017
28. Rich Coleman Libéral 2017 2018
29. Andrew Wilkinson Libéral 2018 en cours

RéférencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Leader of the Opposition (British Columbia) » (voir la liste des auteurs).
  1. Legislative Library of British Columbia, Party Leaders in British Columbia 1900-, 2000, updated 2005
  2. Perd son siège lors de l'Élection générale britanno-colombienne de 1912 qui décime les libéraux. Aucun chef de l'opposition jusqu'à l'élection de Brewster en 1916.
  3. Pooley devient le chef du parti conservateur en raison de la défaite de William John Bowser. En 1926, Simon Fraser Tolmie est élu chef du parti conservateur mais ne sollicite pas de siège jusqu'à l'Élection générale britanno-colombienne de 1928 que son parti emporte
  4. Connell est exclu du PSDC en raison de son opposition à la politique du parti. Avec trois autres membres du PSDC, il fonde le, British Columbia Social Constructive Party. Les quatre députés du nouveau parti constituent la deuxième formation politique de l'assemblée législative permettant à Connell de conserver le titre de chef de l'opposition.
  5. Les conservateurs d'Anscomb avaient fait un Gouvernement de coalition avec les libéraux jusqu'en 1951, date à laquelle les libéraux renoncent à la coalition. Le premier ministre John Hart abandonne les ministres conservateurs du cabinet. Les conservateurs rejoignent les bancs de l'opposition et remplacent le PSDC en tant que chef de l'opposition jusqu'à l'Élection générale britanno-colombienne de 1952
  6. Le PSDC devient le NDP en 1961 suite la création du Nouveau Parti démocratique
  7. Barrett perd son siège lors de l'Élection générale britanno-colombienne de 1975. William Stewart King devient chef de l'opposition par interim. Barrett reste le chef du parti durant cette période
  8. Joy MacPhail est le chef de l'opposition en dépit du fait que le Speaker refuse de reconnaître le NDP comme parti officiel car il n'avait pas le nombre de sièges requis pour cela.