Ouvrir le menu principal

Parti social démocratique du Canada

parti politique canadien

Parti social démocratique
Fédération du Commonwealth coopératif
Image illustrative de l’article Parti social démocratique du Canada
Logotype officiel.
Présentation
Chef J. S. Woodsworth
M. J. Coldwell
Hazen Argue
Fondation 1932
Disparition 1961
Fusionné dans Nouveau Parti démocratique
Siège Ottawa (Ontario)
Idéologie Socialisme démocratique
Social-démocratie
Agrarisme
Couleurs Vert et jaune

Le Parti social démocratique (PSD) ou, jusqu'en 1955, la Fédération du Commonwealth coopératif (FCC) (anglais : Co-opérative Commonwealth Federation ou CCF) est un ancien parti politique canadien.

Le parti est fondé en 1932 à Calgary (Alberta) par des groupes socialistes, agrariens, mutualistes et syndicaux[1], et par la League for Social Reconstruction (Ligue pour la reconstruction sociale). En 1944, la FCC remporte les élections provinciales en Saskatchewan et forme le premier gouvernement socialiste d'Amérique du Nord.

En 1961, le PSD est remplacé par le Nouveau Parti démocratique.

Sommaire

Branche saskatchewanaiseModifier

La section saskatchewanaise du PSDC est née à la suite de l'élection provinciale de 1934 mais ses origines remontent jusqu'à 1902 lors de la création de la Territorial Grain Growers Association (et à la suite de la création de la Saskatchewan, la Saskatchewan Grain Growers Association). Ce groupe deviendra les Fermiers Unis du Canada (section saskatchewanaise). À la suite de la marche sur Régina, une manifestation en 1931 auquel le FUC a participé, ses dirigeants rencontrent M. J. Coldwell, chef du Parti travailiste indépendant. Ensemble ils forment le Groupe agricole-travailiste (Farmer-Labour Group) qui deviendra la section saskatchewanaise du PSDC. Dirigé par Tommy Douglas, le PSDC a remporté les élections de 1944 dans la province de la Saskatchewan formant ainsi le premier gouvernement socialiste d'Amérique du Nord. Elle est restée au pouvoir jusqu'aux élections de 1964. En 1967, elle devient le Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan (Entre 1961 et 1967, elle est connue sous le nom de transition: Parti social démocratique du Canada, Section Saskatchewan du Nouveau Parti démocratique du Canada). Il a dominé, avec le NPD, l'histoire politique, et a créé l'état-providence de la province.

Branche québécoiseModifier

Le PSDC a présenté des candidats à partir des élections provinciales de 1936. Il réussit à faire élire David Côté dans la circonscription de Rouyn-Noranda lors de l'Élection générale québécoise de 1944, mais le seul élu social-démocrate de l'Assemblée quitte le parti un an plus tard et siège comme indépendant.

Succession et postéritéModifier

En 1961, le Parti social démocratique entre en partenariat avec le Congrès du travail du Canada. Fruit de cette union, l'actuel Nouveau Parti démocratique voit le jour.

En 2018, alors qu'il est exclu du caucus du NPD pour harcèlement sexuel, le député saskatchewanais Erin Weir refuse de siéger comme indépendant et déclare s'affilier à la Fédération du commonwealth coopératif, rattachement repris par la Chambre des communes bien qu'aucun parti n'existe sous ce nom depuis 1955. Cette reprise sur la fiche du député n'est cependant pas une reconnaissance officielle du parti[2].

Résultats électorauxModifier

Élection Chef Votes % Sièges +/– Position Résultat
1935 J. S. Woodsworth 386 253 8,78
7 / 245
  7 4e Opposition
1940 J. S. Woodsworth 388 058 8,42
8 / 245
  1   4e Opposition
1945 M. J. Coldwell 815 720 15,55
28 / 245
  20   3e Opposition
1949 M. J. Coldwell 785 910 13,42
13 / 262
  15   3e Opposition
1953 M. J. Coldwell 636 310 11,28
23 / 265
  10   3e Opposition
1957 M. J. Coldwell 707 828 10,71
25 / 265
  2   3e Opposition
1958 M. J. Coldwell 692 668 9,49
8 / 265
  17   3e Opposition

Notes et référencesModifier

  1. Alvin Finkel, Our Lives: Canada After 1945, James Lorimer & Company, (ISBN 978-1-55028-551-2, lire en ligne), p. 5–.
  2. « Erin Weir se déclare membre d’un parti politique disparu en 1961 », Radio Canada, 12 mai 2018, consulté le 25 décembre 2018.

Voir aussiModifier