Ouvrir le menu principal

Parti libéral de la Colombie-Britannique

parti politique canadien

Parti libéral de la Colombie-Britannique
(en) British Columbia Liberal Party
Image illustrative de l’article Parti libéral de la Colombie-Britannique
Logotype officiel.
Présentation
Chef Andrew Wilkinson
Fondation 1903
Siège Boîte 28185
Harbour Centre
West Hastings Street
Vancouver, C.-B.
V6B 5L8
Niveau Provincial
Président Sharon White
Positionnement Centre droit
Idéologie Conservatisme
Libéralisme
Libéralisme économique
Couleurs Rouge et bleu
Site web bcliberals.com
Représentation
Assemblée législative de la Colombie-Britannique
42 / 87

Le Parti libéral de la Colombie-Britannique[1] (en anglais : BC Liberal Party) est un parti politique de la province canadienne de Colombie-Britannique. Le parti est fiscalement conservateur et socialement modéré ou libéral, bien qu'il existe plusieurs factions socialement conservatrices dans le parti. Le parti a souvent été séparé de son cousin fédéral, le Parti libéral du Canada, et n'est pas actuellement lié au parti fédéral. Le parti libéral peut se décrire comme une coalition de plusieurs groupes d'idéologies différentes, unie dans l'opposition au Nouveau Parti démocratique de la Colombie-Britannique et économiquement favorable à une plus grande libéralisation du marché pour la province.

Le parti forme actuellement l'opposition officielle à l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique[2].

Joseph Martin, premier chef du parti en 1903[3].

Sommaire

DébutsModifier

L'histoire des libéraux[4] en Colombie-Britannique remonte à 1903, lorsque l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique[5] a reconnu les partis politiques pour la première fois[1].

Le premier chef du Parti libéral de la Colombie-Britannique a été Joseph Martin[3]. Il a démissionné de son poste de chef libéral le .

L'élection de 1952Modifier

En 1952, grâce à une une coalition libérale-conservatrice[6] , le Parti libéral de la Colombie-Britannique réussissait à prendre sa place dans le monde politique de la Colombie-Britannique. Par contre cette coalition s'est effondrée en 1951 et le gouvernement libéral minoritaire a déclenché des élections provinciale en 1952[6].

Ces élections ont changé le visage de la politique de la Colombie-Britannique lorsque le B.C. Social Credit Party[7], une coalition de factions populaires ayant des racines en Alberta, a défait les libéraux[6].

Pendant les 20 années suivantes, les libéraux n'ont jamais réussi à remporter plus d'une poignée de sièges, et le Crédit social[7] a réussi un remarquable parcours de 20 ans au pouvoir[1],[6].

Dans la margeModifier

En 1972, une lueur d'espoir semble ouvrir une voie au Parti libéral de Colombie-Britannique qui est quand même défait lors des élections où il n'obtient que cinq sièges.

Aux élections de 1974, le parti n'obtient qu'un seul siège.

En 1979 il est complètement exclu de l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique.

En 1983 et 1986 ce fut la même chose. Le parti ne faisait plus parti de la vie politique de la province[1].

Renouveau récentModifier

En 1987 Gordon Wilson reconstruit le parti ce qui vaut 17 sièges au Parti libéral de la Colombie-Britannique en 1991. Le parti formaient l'Opposition officielle[1].

Sous le gouvernement de Gordon Campbell [8]: 2001-2011Modifier

En 2001, Campbell[8] et les libéraux ont été portés au pouvoir lors d'un glissement de terrain, remportant 77 des 79 sièges.

Au pouvoir, Campbell a utilisé sa majorité pour faire adopter des réductions d'impôt substantielles suivies de réductions importantes dans les ministères et les services sociaux.

En 2004, le gouvernement Campbell a déposé un budget équilibré et un deuxième budget équilibré en 2005[1].

Sous le gouvernement de Christy Clark: 2011-2017Modifier

Le 26 février 2011 à titre de chef du parti au pouvoir Christy Clark devient la 35e Première ministre de la Colombie-Britannique[10].

Au pouvoir elle insistera sur le réduction de la dette provinciale et sur le développement de l'industrie gazière[11].

Elle insistera aussi sur un gel de certains programmes sociaux, le contrôle des dépenses, la construction de routes et de barrages hydroélectriques[12].

Andrew Wilkinson devient le chef du Parti libéral de la Colombie-BritanniqueModifier

En février 2018, Andrew Wilkinson a été élu pour succéder à Christy Clark à la tête du Parti libéral de la Colombie-Britannique[13],[14],[15],[16].

HistoriqueModifier

Andrew a réussi à devenir président du parti libéral de la Colombie-Britannique et était fier de voir les libéraux ramener la libre entreprise en Colombie-Britannique en 2001[16].

Son implication dans la vie politique s'est poursuivie depuis sa nomination en tant que sous-ministre au sein du gouvernement de la Colombie-Britannique, où il a servi la province pendant un certain nombre d'années avant de retourner à la pratique privée[16].

En 2013, Andrew a été élu député de sa circonscription de Vancouver-Quilchena, poste qu'il occupe encore aujourd'hui. Au cours de cette période, il a été nommé à de nombreux postes au Cabinet, le dernier étant Procureur général[17] et Ministre de la justice[16],[17].

En 2018, il devient chef du parti[16].

Chefs du partiModifier

Résultats d'électionModifier

Dans le graphique on peut voir en détail les sièges obtenus par le Parti libéral de la Colombie-Britannique aux élections de la province entre 1903 et 2017 :

 
En rose les performances du Parti libéral de la Colombie-Britannique aux élections provinciales de 1903 à 2017.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f https://www.cbc.ca/news/canada/british-columbia/the-bc-liberal-party-1.863627
  2. https://www2.gov.bc.ca/gov/content/governments/organizational-structure/legislative-assembly
  3. a et b http://www.biographi.ca/en/bio/martin_joseph_15E.html
  4. https://www.bcliberals.com
  5. https://www.leg.bc.ca/wotv/pages/timeline.aspx
  6. a b c et d http://www.jjmccullough.com/index.php/a-quick-guide-to-british-columbia-politics/
  7. a et b https://web.archive.org/web/20140516194141/http://bcsocialcredit.bc.ca//
  8. a b et c https://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/gordon-campbell
  9. https://ici.radio-canada.ca/nouvelles/dossiers/tetes/campbell/index.html
  10. « Christy Clark deviendra première ministre de la Colombie-Britannique », La Presse,‎ février '11 (lire en ligne, consulté le 3 février 2019)
  11. « Christy Clark | l'Encyclopédie Canadienne », sur www.thecanadianencyclopedia.ca (consulté le 3 février 2019)
  12. https://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/christy-clark
  13. https://bc.ctvnews.ca/andrew-wilkinson-named-new-leader-of-bc-liberals-1.3788371
  14. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1082032/chefferie-liberaux-course-direction-leadership
  15. https://globalnews.ca/news/4004558/b-c-liberals-elect-new-leader-today-as-party-rebuilds-after-16-years-in-power/
  16. a b c d et e https://www.bcliberals.com/andrew-wilkinson/
  17. a et b https://www.leg.bc.ca/learn-about-us/members/41st-Parliament/Wilkinson-Andrew
  18. a et b https://www.cbc.ca/news/canada/british-columbia/christy-clark-resigns-as-leader-of-b-c-liberal-party-1.4226286
  19. http://canadianelectionsdatabase.ca/PHASE4/?p=0&type=person&ID=31364
  20. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/612450/retour-gordon-wilson

Voir aussiModifier