Les agentsModifier

Parmi les spécialistes du management sportif, on trouve ceux qui sont traditionnellement appelés des "agents" (comme dans le show-business). Ils sont chargés de gérer les intérêts commerciaux de sportifs de haut-niveau et d'assurer leur "promotion" (trouver des compétitions et des sponsors, gérer les contrats, la relation avec la presse, etc).

Promouvoir un produitModifier

Les spécialistes du management sportif sont parfois chargés d’assurer la promotion d’un équipement sportif ou d’une marque. Il leur faut alors trouver des sportifs et des évènements à sponsoriser, ou organiser des manifestations sportives, gérer les rendez-vous avec la presse, préparer des campagnes publicitaires, etc.

Agences spécialiséesModifier

Quelques agences spécialisées dans le management sportif :

Sport business dans le mondeModifier

AllemagneModifier

Une des artisans du sport business est Horst Dassler, patron de « la marque aux trois bandes ». Il crée le « système Adidas », plaçant des hommes d'influence à la tête des institutions sportives comme le Comité international olympique, la Fédération internationale de football association et l'Association internationale des fédérations d'athlétisme. Dassler fait d'Adidas le sponsor officiel des JO de 1972, l'avènement du sport business étant atteint aux JO de 1984 avec la privatisation des Jeux suite au refus de la municipalité de Los Angeles d'engager des fonds publics[1],[2]. Ce grand argentier du sport crée également International Sport and Leisure, entreprise pionnière dans le marketing sportif moderne qui obtient l'exclusivité des contrats de publicité liés aux grands événements sportifs, les grands sponsors comme Coca-Cola ou Kodak devant passer par elle[3]. Avec Paddy McNally (en), il impose la Coupe du monde de football de 1978 en Argentine où la junte militaire est alors au pouvoir : Dassler aide João Havelange, à la tête de la FIFA, à prendre le contrôle de la compétition, et obtient que le sponsor officiel Coca-Cola se porte caution en cas d'un éventuel déficit de l'épreuve, au grand soulagement de la junte militaire qui voit en cet événement retransmis en mondovision, l'occasion d'améliorer son image[4].

SuisseModifier

Parmi les managers sportifs connus, on trouve Roland Rino Büchel.

Notes et référencesModifier

  1. François Thomazeau, L'imposture du sport, Éditions First, , p. 121.
  2. François Thomazeau, L'imposture du sport, Éditions First, , p. 238-240.
  3. Julien Caumer, Les requins. Un réseau au cœur des affaires Elf, Thomson, TGV, GMF, travaux publics, partis politiques, Flammarion, , p. 239.
  4. Éric Wattez, Comment Adidas devient l'un des plus beaux redressements de l'histoire du business, Assouline, , p. 32.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier