Charles Daubeny

chimiste britannique

Charles Giles Bridle Daubeny, né le et mort le , est un chimiste, botaniste et géologue anglais[1].

Charles Daubeny
Charles Daubeny.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
OxfordVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
DaubenyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinction

ÉducationModifier

Daubeny est né à Stratton près de Cirencester dans le Gloucestershire, fils du Révérent James Daubeny. Il est allé au Winchester College en 1808, et en 1810 a été élu à un démyship au Magdalen College, Oxford, sous le Dr John Kidd. De 1815 à 1818, il étudia la médecine à Londres et à Édimbourg. Il a obtenu son diplôme de médecine à Oxford et était membre du College of Physicians[2].

Travail sur le terrainModifier

En 1819, au cours d'une tournée à travers la France, il étudia en détails le district volcanique d'Auvergne, et ses Lettres sur les Volcans d'Auvergne furent publiées dans The Edinburgh Journal. Il a été élu membre de la Royal Society en 1822[2].

Par des voyages ultérieurs en Hongrie, en Transylvanie, en Italie, en Sicile, en France et en Allemagne, il élargit ses connaissances sur les phénomènes volcaniques ; en 1826, les résultats de ses observations furent donnés dans un ouvrage intitulé A Description of Active and Extinct Volcanos. Comme Gay-Lussac et Davy, il considérait que les perturbations thermiques souterraines étaient probablement dues au contact de l'eau avec les métaux des alcalis et des alcalino-terreux[2].

OxfordModifier

En novembre 1822, Daubeny succède à Kidd comme professeur de chimie à Oxford, et conserve ce poste jusqu'en 1855. En 1834, il est nommé à la chaire de botanique à laquelle se rattache par la suite celle de l'économie rurale. Au jardin botanique d'Oxford, il a mené de nombreuses expériences sur l'effet des changements du sol, de la lumière et de la composition de l'atmosphère sur la végétation. En 1830, il publia dans Philosophical Transactions un article sur l'iode et le brome des eaux minérales. En 1831, Daubeny représenta les universités d'Angleterre à la première réunion de la British Association qui, à sa demande, tint leur prochaine session à Oxford. En 1836, il communiqua à l'Association un rapport sur le thème des eaux minérales et thermales[2].

En 1837, il visita les États-Unis et y acheta les documents pour des articles sur les sources thermales et la géologie de l'Amérique du Nord, lus en 1838 devant l'Ashmolean Society et la British Association (et publiés en 1839). En 1856, il devint président de ce dernier organe lors de sa réunion à Cheltenham[2]. L'herbier d'Oxford porte son nom, tout comme le genre végétal Daubenya[3].

En 1860, Daubeny a lu un article intitulé Remarks on the Final Causes of the Sexuality of Plants à la section d'histoire naturelle de la British Association for the Advancement of Science à Oxford. Le document fait référence au travail de Charles Darwin. Daubeny a été décrit comme l'un des premiers partisans de théorie de la sélection naturelle[4],[5].

TravauxModifier

 
Travaux de Daubeny de 1839 sur la géologie nord-américaine.

Notes et référencesModifier

  1. The Gentleman's Magazine, vol. 224, jan–may 1868, 188–189 p. (lire en ligne), « Professor Daubeny, M.D., F.R.S. »
  2. a b c d e et f (en) « Charles Daubeny », dans Encyclopædia Britannica, 1911 [détail de l’édition] [lire en ligne] [  (en) Lire en ligne sur Wikisource]
  3. 'Edwards' Botanical Register' v21 (1835)
  4. Hadfield, Miles; Harling, Robert; Highton, Leonie. (1980). British Gardeners: A Biographical Dictionary. Zwemmer Books. p. 95
  5. Slotten, Ross A. (2004). The Heretic in Darwin’s Court: The Life of Alfred Russel Wallace. Columbia University Press. p. 551. (ISBN 978-0-231-13010-3)
  6. « Review of Memoirs of the Life and Scientific Researches of John Dalton by William Charles Henry and An Introduction to the Atomic Theory by Charles Daubeny, 2nd edition », The London Quarterly Review,‎ , p. 24–40 (lire en ligne)
  7. « Review of Lectures on Roman Husbandry by Charles Daubeny », The Quarterly Review, vol. 104,‎ , p. 451–474 (lire en ligne)

Liens externesModifier

Daubeny est l’abréviation botanique standard de Charles Daubeny.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI