Ouvrir le menu principal

Chapelle des apparitions

chapelle du sanctuaire de Fatima (Portugal)

Chapelle des apparitions
Vue générale de la chapelle des apparitions dans le sanctuaire de Fatima
Vue générale du grand porche recouvrant la chapelle des apparitions mariales de Fátima.
Présentation
Culte Catholique romain
Type Chapelle
Rattachement Diocèse de Leiria-Fátima
Début de la construction 1919
Fin des travaux 1919
Autres campagnes de travaux reconstruction en 1921, extension en 1982 et 1988
Site web http://www.fatima.pt/fr/
Géographie
Pays Drapeau du Portugal Portugal
Ville Fátima
Coordonnées 39° 37′ 55″ nord, 8° 40′ 24″ ouest

La chapelle des apparitions ((pt) Capelinha das Aparições) est une chapelle située à la Cova da Iria, en Fátima, dans l'enceinte du sanctuaire de Notre-Dame de Fátima au Portugal. Le piédestal sur lequel repose la sculpture originale de Notre-Dame de Fátima est situé à l'endroit exact où se trouvait le petit chêne vert sur lequel la Vierge Marie est apparue à trois petits bergers de Fátima du 13 mai au .

Cette chapelle construite en 1919 est détruite par des inconnus en 1922 puis reconstruite à l'identique. En 1982 un grand porche surplombant la chapelle est construit pour abriter les pèlerins installés devant le petit édifice.

La statue originale de Notre-Dame de Fátima, installée devant la chapelle est réalisée par un sculpteur en cèdre du Brésil sur les indications de Lúcia dos Santos. Cette statue est solennellement couronnée le par le cardinal Benedetto Aloisi Masella, légat du pape Pie XII.

La chapelleModifier

HistoriqueModifier

 
La chapelle des apparitions de Fátima.
 
La chapelle des apparitions et l'image de Notre-Dame de Fátima.

Lors de la dernière apparitions de Fátima, le , la Vierge aurait demandée aux voyants de faire bâtir une chapelle dédiée à Notre-Dame du Rosaire[1]. Certains fidèles présents lors du « miracle du soleil » vont s'investir particulièrement pour mener à bien cette réalisation (comme Maria Carreira qui sera surnommée Maria de la chapelle)[2].

Le « petit chêne vert », sur lequel les enfants disent avoir vu la Vierge avait déjà disparu en octobre 1917 : il ne restait plus (lors de la dernière apparition) qu'un petit moignon de tronc de 10 cm de haut[3]. Les pèlerins avaient coupé des branches en « relique » (certains témoignant même d'une « bonne odeur » d'origine inexplicable), ce qui a entraîné la disparition de l'arbre[4],[5],[N 1].

La construction de la chapelle n'étant pas soutenue par les autorités de l'Église, ce sont les paroissiens et des bénévoles qui organisent une collecte pour financer la construction de l'édifice. Les archivent indiquent qu'en mai 1919 la collecte a rapporté 62 930 réaux dont 50 500 collectés par la famille Garrett[N 2]. Les travaux de constructions sont réalisés par le maçon Joaquim Barbeiro du village de Santa Catarina da Serra. La construction se déroule du 28 avril au [6]. La petite chapelle est faite de pierres et de chaux, couverte de tuiles et mesurant 3,30 m de longueur, 2,80 m de largeur et 2,85 m de hauteur.

En 1920, Gilberto Fernando Santos, marchand à Torres Novas et promoteur actif de Fatima, fait réaliser à son compte une statue de la Vierge (telle que l'a décrite Lúcia dos Santos[N 3]) par un artiste. Après l'avoir vénérée et conservée dans son propre domicile durant un certain temps, il en fait don à l’Église et propose de la faire placer sur le lieu des apparitions[7]. Les fidèles décident d'amener la statue de la Vierge dans la petite chapelle (construite depuis peu) pour le [N 4], à l'occasion du 3e anniversaire des apparitions. Mais le les autorités civiles interdisent tout rassemblement ou pèlerinage sur le lieu des apparitions, le gouverneur mobilise les forces armées pour interdire l'accès à Fatima lors du pèlerinage national prévu 3 jours plus tard. Le 13 mai, 100 000 personnes se présentent et forcent le passage, franchissant les barricades et des fossés pleins d'eau pour se rendre devant la chapelle des apparitions et installent la statue dans la chapelle[8],[9].

L'évêque de Leiria visite la petite chapelle le et y autorise de dire la messe « les jours de grande affluence populaire »[N 5],[10]. La première messe est alors célébrée 13 octobre 1921[11].

Le 6 mars 1922, la chapelle est dynamitée par des inconnus. Elle est reconstruite la même année[11],[8],[12]. En 1928 débute la construction du sanctuaire de Fátima, la chapelle est intégrée à ce vaste complexe qui continuera de se développer jusqu'au début du XXIe siècle.

En 1982, un grand porche est construit au-dessus de la chapelle, recouvrant la chapelle originale ainsi qu'un espace périphérique permettant aux pèlerins d'être à l’abri des éléments. Ce porche est officiellement inauguré lors de la visite du pape Jean-Paul II le 12 mai de la même année[11].

En 1988, année déclarée « année mariale », le porche de la chapelle est décoré de boiseries en pin, venant du Nord de la Sibérie (Russie). Ce bois a été choisi pour sa durabilité et sa légèreté[11].

La chapelle d'origine, bien que soumise à réparations mineures au fil des ans, conserve les traces de la chapelle populaire originale.

AménagementModifier

Devant la petite chapelle une statue de la Vierge est installée sur un piédestal situé au lieu exact d'apparition de la Vierge aux trois enfants. Cette statue particulière (la première réalisée sous ce visuel) est l'objet d'une vénération particulière des fidèles. Depuis quelques années, elle est filmée en permanence par une web-cam[13].

L'orgue chapelle a été construit par le facteur d'orgue Gerhard Grenzing. Il a douze registres et deux claviers. Cet orgue est dédié exclusivement à l’animation des célébrations[11].

Galerie de photosModifier

Statue de Notre-Dame de FátimaModifier

La statueModifier

Article détaillé : Statue de Notre-Dame de Fátima.
 
Statue originale de Notre-Dame de Fátima sur le piédestal situé à l'emplacement exact des apparitions.

La statue originale a été commandée par Gilberto Fernando dos Santos en 1920[14] et dessinée par la maison Casa Fânzeres[N 6] de Braga, selon les indications de sœur Lucie de Jésus et du Cœur immaculé[N 7]. Le travail de sculpture a été réalisé par José Ferreira Thedim (pt) dans un bois de cèdre du Brésil. La statue mesure 1,10 m et pèse 19 kilos. Quelques modifications de la statue ont été réalisées dans les années 1950 par Thedim[15],[16].

Gilberto Fernando dos Santos, commerçant à Torres Novas conserve la statue un temps dans sa demeure avant d'en faire don à la paroisse de Fatima[14]. Le , la statue de Notre-Dame de Fátima est bénie dans l'église paroissiale de Fátima par le père Antonio de Oliveira Reis, archiprêtre de Torres Novas[6]. La statue est portée et déposée dans la petite chapelle des apparitions le [14]. Elle est couronnée solennellement le par le légat du pape le cardinal Benedetto Aloisi Masella[16],[17].

En juin 2013, la statue sort de la chapelle afin d'analyser son état de conservation (c'est la première étude de conservation de la statue). Compte tenu de son âge presque centenaire, les tests effectués à l'Institut polytechnique de Tomar se sont révélés être satisfaisants. La sortie de la statue a entrainé des mesures particulières de sécurité, dont des gardes et des agents d'assurance[15],[18].

Installée à l'origine à l'intérieure de la chapelle, la statue est maintenant exposée à l'extérieur de la petite construction, pour être plus facilement visible du public.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Ces branches seront même portées en « précieuses reliques » à Santarem, en octobre 1917, lors d'une grande procession.
  2. La famille des Almeida Garett, est une illustre famille portugaise qui, sur plusieurs générations, a donné des grands noms du pays dans les domaines de la science, de l'économie ou des lettres, dont Almeida Garrett (1799-1854). Voir Jaki 1999, p. 78-79,119 et Bouflet et Boutry 1997, p. 215. Le Docteur Gonçalo Xavier de Almeida Garett est un professeur d'algèbre et de géométrie à l'université de Coimbra. À la retraite au moment des faits et âgé de 74 ans, il fait partie des personnes présentes à Fatima en octobre 1917, avec son fils José Maria de Proença de Almeida Garret, avocat de profession et âgé de 35 ans. Voir Jaki 1999, p. 274.
  3. Lucie est alors la dernière des trois voyantes, ses cousins étant décédés peu de temps après les apparitions.
  4. Il semble y ait une petite confusion de date entre le 13 mai et le 13 juin, d'autres sources indiquant l'installation officielle de cette statue le 13 juin 1920.
  5. La messe est alors célébrée à côté de la chapelle car celle-ci ne peut accueillir qu'une poignée de fidèles.
  6. La maison Casa Fânzeres est une société regroupant des sculpteurs, et salariant en particulier le sculpteur de la statue.
  7. Sœur Lucie est alors la dernière des trois voyantes, ses cousins étant décédés peu de temps après les apparitions.

RéférencesModifier

  1. (en) Stanley L. Jaki, God and the sun at Fatima, USA, Real View Books, , 382 p. (ASIN B0006R7UJ6), p. 54,107-108.
  2. Jaki 1999, p. 216.
  3. Jaki 1999, p. 16-19.
  4. Jean-François de Louvencourt, François et Jacinthe de Fatima : Deux petites étoiles de lumière dans la nuit du monde, Éditions de l'Emmanuel, , 624 p. (ISBN 978-2353890965, lire en ligne), p. 86.
  5. Jaki 1999, p. 116.
  6. a et b (pt) C. Barthas Cónego, Fátima : Segundo as testemunhas e os documentos, Braga, Editorial Aster, , p. 173-174.
  7. Jaki 1999, p. 177.
  8. a et b Jaki 1999, p. 157.
  9. (en) Trudy Ring, Robert M. Salkin et Sharon La Boda, International Dictionary of Historic Places : Southern Europe, vol. 3, Taylor & Francis, , 900 p. (ISBN 9781884964022, lire en ligne), p. 245.
  10. (pt) collectif, Estatutos do Sanctuario de Nossa Senhora do Rosario de Fatima, Fátima, Edição do Santuário de Fátima, , 40 p. (lire en ligne), p. 18.
  11. a b c d et e (pt) « Lugares das aparições », sur Santuario de Fatima, santuario-fatima.pt (consulté le 27 septembre 2016).
  12. Joachim Bouflet et Philippe Boutry, Un signe dans le ciel : Les apparitions de la Vierge, Grasset, , 475 p. (ISBN 978-2246-520511), p. 216.
  13. Voir la page Celebrações na Capelinha das Aparições.
  14. a b et c (en) Stanley L. Jaki, God and the sun at Fatima, USA, Real View Books, , 382 p. (ASIN B0006R7UJ6), p. 177.
  15. a et b (pt) « Nossa Senhora de Fátima 'vista à lupa' pela primeira vez », Notias ao Minuto,‎ (lire en ligne).
  16. a et b (pt) « FÁTIMA » [PDF], sur Sanctuario de Fatima, fatima.pt (consulté le 27 septembre 2016), p. 22-23.
  17. (pt) « Texto oficial da mensagem do Santo Padre Pio XII por motivo da coroaçao da imagen de N. Senhora da Fatima », Voz da Fátima, no 285,‎ (lire en ligne).
  18. (pt) Marco Daniel Duarte, « Estudo científico da Imagem de Nossa Senhora », Voz da Fátima, no 1090,‎ , p. 3 (ISSN 1646-8821, lire en ligne).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier