Ouvrir le menu principal

Chapelle de la Heidenkirche

chapelle située dans le Bas-Rhin, en France

Chapelle dite Heidenkirche
Image illustrative de l’article Chapelle de la Heidenkirche
Présentation
Nom local Heidenkirche
Type Chapelle
Protection  Inscrit MH (1996, vestiges médiévaux)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Bas-Rhin
Commune Butten
Coordonnées 48° 57′ 40″ nord, 7° 16′ 40″ est

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

(Voir situation sur carte : Bas-Rhin)
Chapelle dite Heidenkirche

Géolocalisation sur la carte : Grand Est

(Voir situation sur carte : Grand Est)
Chapelle dite Heidenkirche

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Chapelle dite Heidenkirche

La chapelle dite Heidenkirche ou chapelle de la Heidenkirche se situe dans la commune française de Butten et le département du Bas-Rhin. Le site occupe un promontoire rocheux au pied du Katzenkopf, dans la forêt communale de Butten, à seulement un kilomètre du pays de Bitche et de la Moselle, en plein cœur des Vosges du Nord.

HistoireModifier

Du fait de son caractère isolé, l'édifice est souvent considéré comme étant une chapelle, mais il s'agit en fait de l'église paroissiale du village disparu de Birsbach. C'est à la fin du XVe siècle que l'on situe l'abandon du village, alors que celui de l'église se situe vers 1650, lors de l'introduction de la Réforme protestante dans le secteur de Butten et Ratzwiller.

Le nom de Heidenkirche indiquerait une église primitive remontant aux premiers siècles de la christianisation de la région. Elle est dédiée à l'apôtre saint Mathias. Après la Réforme introduite vers 1560 la chapelle est abandonnée.

Avant 1914, les pèlerins de passage en ce lieu déposèrent une offrande dans le vieux tronc d'un hêtre qui poussait au milieu de la nef en ruine, afin de servir les mendiants qui passeraient à proximité.

Des fouilles entreprises en 1911-1912 dégagèrent les fondations et quelques pierres sculptées. Celles-ci, permirent également de définir les vraies dimensions de l'édifice. Il se composait d'une nef longue de 14 m et large de 7,40 m. Le chœur de forme carrée de 4,70 m de côté était surélevé. La façade ouest était prolongée au nord et au sud par un épais mur qui faisait le tour de la nef et du chœur. Ce mur était également pourvu de meurtrières laissant penser que l'église était fortifiée.

La chapelle fut reconstruite par l'abbé Hemmerter, curé de Lorentzen, en 1954.

De nos jours l'église reste le seul témoin de Birsbach, laissant découvrir un magnifique portail gothique.

ClassementModifier

L'édifice fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [1].

Manifestations culturellesModifier

Depuis 1999, un spectacle estival s'y déroule en juillet-août.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier