Ouvrir le menu principal

Lonicera

Chèvrefeuille
C'est la nuit que le Chèvrefeuille (ici Lonicera periclymenum exhale le plus son parfum, attirant de loin les papillons qui viendront féconder ses fleurs.
Le Sylvain azuré(Limenitis reducta) est l'un des papillons de jour dont la chenille se nourrit du chèvrefeuille
Noisetier déformé par l'enlacement d'un chèvrefeuille

Les chèvrefeuilles (genre Lonicera) sont des arbustes ou lianes de la famille des caprifoliacées.
Certaines espèces sont aussi nommées camérisier.

Les chèvrefeuilles ont des feuilles dentelées.

DiversitéModifier

On en connaît environ 200 espèces dans les régions tempérées de l'hémisphère nord et les régions sub-tropicales. L'habitat de la plupart des espèces de chèvrefeuille, est la lisière des forêts et par extension les haies, bords de chemins creux.

Plante d'ornementModifier

Les chèvrefeuilles, autochtones ou exotiques sont fréquemment utilisés pour former des haies ou parois décoratives.

Écologie, faune associéeModifier

Comme les autres lianes, ils offrent un habitat supplémentaire aux oiseaux, et facilitent le déplacement dans les arbres et buissons de certains insectes et petits mammifères. Leurs fleurs sont surtout liées à diverses espèces d'insectes de l'environnement nocturne, souvent à longue trompe, qui sont en Europe :

D'autres insectes que des papillons apprécient le chèvrefeuille :

L'OPIE (Office pour les insectes et leur environnement) signale, en 2009[1] un développement récent apparent de la Sésie du chèvrefeuille (facilement confondue avec un Hyménoptère), à partir des Alpes vers le reste de la France. Sa chenille se développe très lentement (2 à 3 ans) et uniquement sur certains chèvrefeuilles.

EmplacementModifier

Plein soleil à ombre légère.

Multiplication et tailleModifier

Par bouture de bois semi-dur en été.
Les anciens plants peuvent être régénérés en les rabattant au sol.
Le genre supporte la taille, ce qui permet d'empêcher les chèvrefeuilles de déborder de l'espace disponible.

Espèces du genre LoniceraModifier

 
Chenille mangeant une feuille de chèvrefeuille.

Le réseau GRIN recense 139 espèces de Lonicera[2]. Pour eFloras, il y a environ 180 espèces.

Selon la flore de France, six espèces non grimpantes (dont L. xylosteum) et 5 espèces grimpantes (dont L. caprifolium et L. periclymenum…) peuvent être observées en France, outre quelques espèces exotiques introduites.



  • Flore de Chine, d'après eFloras[3]. 57 espèces, dont 23 endémiques.
    • Lonicera acuminata Wallich in Roxburgh, 1824.
    • Lonicera angustifolia Wallich ex Candolle, 1830.
    • Lonicera alpigena complexe d'espèces
    • Lonicera bournei Hemsley, 1888.
    • Lonicera caerulea Linnaeus, Chèvrefeuille bleu
    • Lonicera calcarata Hemsley, 1900.
    • Lonicera chrysantha Turczaninow ex Ledebour, 1844.
    • Lonicera crassifolia Batalin, 1892.
    • Lonicera elisae Franchet, 1883.
    • Lonicera ferdinandi Franchet, 1883.
    • Lonicera ferruginea Rehder in Sargent, 1902.
    • Lonicera fragrantissima Lindley & Paxton in Paxton, 1852, Chèvrefeuille d'hiver
    • Lonicera gynochlamydea Hemsley, 1888
    • Lonicera hildebrandiana Collett & Hemsley, 1891
    • Lonicera hispida species complex
    • Lonicera humilis Karelin & Kirilov, 1842.
    • Lonicera hypoleuca Decaisne in Jacquemont, 1841.
    • Lonicera japonica Thunberg in Murray, Syst. Veg., ed. 14. 216. 1784, Chèvrefeuille du Japon
    • Lonicera ligustrina Wallich in Roxburgh, 1824.
      • Lonicera ligustrina var. yunnanensis Franchet, 1896.=Lonicera nitida E. H. Wilson, Gard. Chron. ser. 3, 50:102. 1911 (d'après GRIN) =L. pileata Oliver f. yunnanensis (Franchet) Rehder
      • Lonicera ligustrina var. pileata (Oliver) Franchet, 1896=Lonicera pileata Oliver, 1887, chèvrefeuille cupule
      • Lonicera ligustrina var. ligustrina
    • Lonicera longiflora (Lindley) Candolle, 1830.
    • Lonicera maackii (Ruprecht) Maximowicz, 1859, Chèvrefeuille de Maack
    • Lonicera macrantha complexe d'espèces
    • Lonicera maximowiczii complexe d'espèces
    • Lonicera microphylla Willdenow ex Schultes, 1819.
    • Lonicera mucronata Rehder, 1903.
    • Lonicera modesta Rehder in Sargent, 1907.
    • Lonicera nigra complexe d'espèces
    • Lonicera praeflorens Batalin, 1892.
    • Lonicera rupicola J. D. Hooker & Thomson, 1858
    • Lonicera ruprechtiana Regel, 1869.
    • Lonicera setifera Franchet, 1896.
    • Lonicera spinosa (Decaisne) Jacquemont ex Walpers, 1843.
    • Lonicera subaequalis Rehder, 1903.
    • Lonicera tatarica Linnaeus, 1753.
    • Lonicera tangutica complexe d'espèces
    • Lonicera tomentella J. D. Hooker & Thomson, 1858.
    • Lonicera tragophylla Hemsley, 1888.
    • Lonicera trichosantha Bureau & Franchet, 1891.
    • Lonicera tubuliflora Rehder in Sargent, 1911
    • Lonicera yunnanensis Franchet, 1896.

  • Flore américaine

ToxicologieModifier

Les chèvrefeuilles seraient toxiques par leurs baies[4].

CalendrierModifier

Dans le calendrier républicain français, le 23e jour du mois de Prairial est officiellement dénommé jour du Chèvrefeuille[5]

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Références taxinomiquesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Référence pratiqueModifier

BibliographieModifier