Ouvrir le menu principal

Château des Lions

château fort français

Château des Lions
Image illustrative de l’article Château des Lions
Début construction XVIIe siècle
Fin construction XIXe siècle
Destination actuelle Hôtel de Ville
Protection Logo monument historique Classé MH (1972)
 Inscrit MH (1972)
Coordonnées 48° 52′ 42″ nord, 2° 06′ 41″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Commune Le Port-Marly

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

(Voir situation sur carte : Yvelines)
Château des Lions

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château des Lions

Le château des Lions est situé sur la commune du Port-Marly, dans le département des Yvelines. Le château fait l’objet d’un classement et d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le [1].

HistoriqueModifier

Le château des Lions est une ancienne demeure des seigneurs de Prunay, rebâtie en 1806. À cette date, le propriétaire était Bezuchet, qui le revendit par la suite au marquis de Ferreti en 1824(?). Le château passa en 1835 à M. Brunet, puis à M. de Villebresme en 1837. Il était entouré d'un parc de 17 hectares.

Henri Rodrigues-Henriques, syndic des agents de change sur la place de Paris, s’installa au château des Lions en 1853. Le château passa en 1858 à son fils Georges Rodrigues-Henriques, agent de change à Paris, et à son épouse Lucie Étignard de La Faulotte. Ils reçurent le peintre Camille Corot, qui exécuta en 1872 plusieurs tableaux célèbres : Le Tournant de la Seine, la Montre, Le Départ pour la promenade des lions, à Port-Marly (Madrid, musée Thyssen-Bornemisza). Leur fille Jeanne, épouse de Jean Roland-Gosselin, fit construire dans le parc du château un chalet qu'ils baptisèrent Les Lionceaux et qu'elle occupa avec son mari et ses quatre enfants.

La famille Rodrigues-Henriques conserva le château des Lions jusqu'en 1926.

Racheté en 1953 par la municipalité de Port-Marly, il abrite l'hôtel de ville de la commune depuis 1971.

Décors et œuvresModifier

La salle des mariages, dite chambre Jacques II, classée à l'inventaire des monuments historiques, présente un remarquable décor, chef-d'œuvre de la peinture française du XVIIe siècle, peint par l'école de Simon Vouet.

Un des plafonds peint par Michel Dorigny pour le château de Colombes (Hauts-de-Seine) a été transféré au château les Lions au XIXe siècle.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier