Centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil

Centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil
Image illustrative de l’article Centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil
Les miradors du centre pénitentiaire lors de la construction de l'établissement en 2013.
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Ville Vendin-le-Vieil
Coordonnées 50° 27′ 28″ nord, 2° 49′ 19″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
(Voir situation sur carte : Pas-de-Calais)
Centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil
Installations
Type Centre pénitentiaire : maison centrale, centre de détention et maison d'arrêt
Superficie 25 016 m2
Capacité 238 places
Fonctionnement
Opérateur Ministère de la Justice
Effectif (2020) 104 personnes détenues
Date d'ouverture

Le centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil est un établissement pénitentiaire français situé à Vendin-le-Vieil, dans le département du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France.

HistoireModifier

La construction de l'établissement, prévue par la loi d’orientation et de programmation de la justice du 19 septembre 2002, a débuté en et s'est achevée le [1]. L'établissement est architecturalement identique au centre pénitentiaire de Condé-sur-Sarthe[2].

Dans son rapport de visite de 2017, le Contrôleur général des lieux de privation de liberté indique que si l'établissement « dispose de moyens matériels et humains exceptionnels en qualité et en nombre » et « offre de bonnes conditions matérielles d’hébergement », les conditions de détention « n’offrent aucune perspective d’évolution » et les activités proposées aux personnes détenues « sont totalement détachées de toute préoccupation de réinsertion, même à long terme »[2].

En , Christian Ganczarski, détenu islamiste allemand condamné pour avoir organisé l'attentat de Djerba en avril 2002, agresse trois surveillants pénitentiaires à l'aide d'une paire de ciseaux à bout rond et d'un couteau[3],[4]. L'agression soulève la colère dans la profession et provoque un vaste mouvement social suivi dans plusieurs établissements pénitentiaires[5].

En , le djihadiste Salah Abdeslam, seul terroriste survivant des attentats du 13 novembre 2015, est incarcéré à Vendin-le-Vieil[6],[7].

DescriptionModifier

En France, un centre pénitentiaire est un établissement pénitentiaire regroupant plusieurs quartiers soumis à des régimes de détention différents.

Le centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil, d'une capacité de 238 places, comporte trois quartiers maison centrale pour hommes de 68 places chacun, un quartier maison d'arrêt pour hommes de 32 places et, hors enceinte, un quartier centre de détention de 34 places[8],[9]. Outre les espaces de détention, l'établissement comprend une unité sanitaire en milieu pénitentiaire rattachée au centre hospitalier de Lens et quatre unités de vie familiale[8]. Il ne dispose cependant pas d'un gymnase, « par mesure d’économie »[2].

L'établissement dépend de la direction interrégionale des services pénitentiaires de Lille et est rattaché au service pénitentiaire d'insertion et de probation du Pas-de-Calais. Il est situé sur le ressort du tribunal judiciaire de Béthune et de la cour d'appel de Douai[1].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Ministère de la Justice, « Centre pénitentiaire de Vendin le Vieil », sur annuaires.justice.gouv.fr, (consulté le 4 avril 2020)
  2. a b et c Contrôleur général des lieux de privation de liberté, « Rapport de visite du centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais) », sur cglpl.fr, (consulté le 4 avril 2020)
  3. Louise Colcombet, Jean-Michel Décugis et Eric Pelletier, « Pas-de-Calais : le détenu islamiste voulait tuer ses surveillants », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  4. Zoé Lauwereys, Eric Pelletier et Jean-Michel Decugis, « Qui est Christian Ganczarski, l’agresseur des surveillants de la prison de Vendin-le-Vieil ? », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  5. Vincent Danet, « Vendin-le-Vieil : Un an après la colère des surveillants, de réelles avancées, mais toujours des inquiétudes à la prison », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne)
  6. Claire Mesureur et Eric Turpin, « Pendant son procès en Belgique, Salah Abdeslam sera détenu à la prison de Vendin-le-Vieil », France Bleu Nord,‎ (lire en ligne)
  7. Jean Chichizola, « Pendant son procès belge, Salah Abdeslam sera hébergé à Vendin-le-Vieil », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  8. a et b Agence publique pour l'immobilier de la justice, « Plaquette CP Vendin-le-Vieil » [PDF], sur apij.justice.fr, (consulté le 4 avril 2020)
  9. Observatoire international des prisons, « Centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil », sur oip.org, (consulté le 4 avril 2020)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier