Ouvrir le menu principal

Cathédrale Notre-Dame-de-la-Sède de Tarbes

cathédrale située dans les Hautes-Pyrénées, en France
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cathédrale Notre-Dame-de-la-Sède.

Cathédrale Notre-Dame-de-la-Sède
Image illustrative de l’article Cathédrale Notre-Dame-de-la-Sède de Tarbes
La cathédrale Notre-Dame-de-la-Sède
Présentation
Culte Catholique romain
Type Cathédrale
Rattachement Diocèse de Tarbes
Protection Logo monument historique Classé MH (1906)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hautes-Pyrénées
Ville Tarbes
Coordonnées 43° 14′ 01″ nord, 0° 04′ 08″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Cathédrale Notre-Dame-de-la-Sède

Géolocalisation sur la carte : [[Modèle:Géolocalisation/Midi-pyrénées]]

[[Fichier:Modèle:Géolocalisation/Midi-pyrénées|280px|(Voir situation sur carte : [[Modèle:Géolocalisation/Midi-pyrénées]])|class=noviewer]]
Cathédrale Notre-Dame-de-la-Sède

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées

(Voir situation sur carte : Hautes-Pyrénées)
Cathédrale Notre-Dame-de-la-Sède

La cathédrale Notre-Dame-de-la-Sède est une cathédrale catholique romaine située à Tarbes, dans le département des Hautes-Pyrénées, en France. Le mot « sède » provient du latin sede qui signifie siège. Le siège dont il est question est la cathèdre: le siège de l'évêque.

HistoriqueModifier

 
Vue du chevet lors de la restauration en 1901

L'église date du XIIe siècle . Il en reste deux absides du chœur. Une première extension est faite au XIVe siècle par l'ajout d'une nef gothique. Son extension s’est prolongée jusqu’au XVIIIe siècle avec la travée extérieure.

La cathédrale est classée depuis le au titre des monuments historiques[1]

IntérieurModifier

La cathédrale renferme une chapelle dédiée à la Sainte Vierge, un retable doré situé dans l'absidiole sud de la nef, ainsi que l'autel majeur surmonté d'un baldaquin en marbre. Dans cette chapelle, sont enterrés plusieurs évêques de Tarbes (Diocèse de Tarbes et Lourdes), dont Monseigneur Pierre-Marie Théas qui s'est rendu célèbre pendant la guerre de 1939-1945 en s'opposant à l'occupant allemand et en dénonçant les persécutions dont étaient victimes les juifs, alors qu'il était évêque de Montauban. Monseigneur Théas est l'évêque qui a fait construire la basilique souterraine de Lourdes pour le centenaire des apparitions de Lourdes, en 1958.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Parmi les personnalités en lien avec la cathédrale de TarbesModifier


Notes et référencesModifier

  1. « Cathédrale Notre-Dame-de-la-Sède », notice no PA00095426, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 20 février 2012.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Nelly Pousthomis-Dalle, Les restaurations de la cathédrale de Tarbes aux XIXe et XXe siècles, Mémoires de la Société archéologique du Midi de la France, tome LVII, 1997 (lire en ligne)
  • Lucienne Michou, Restauration et enrichissement du mobilier religieux de la cathédrale de Tarbes, p. 112-120, Bulletin de la Société académique des Hautes-Pyrénées, 1984-1985 (lire en ligne)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier