Ouvrir le menu principal

Carine Petit

personnalité politique française

Carine Petit
Illustration.
Carine Petit le 13 avril 2019.
Fonctions
Maire du 14e arrondissement de Paris
En fonction depuis le
(5 ans, 3 mois et 6 jours)
Élection 30 mars 2014
Prédécesseur Pascal Cherki
Biographie
Date de naissance (45 ans)
Lieu de naissance Bourges (France)
Nationalité Drapeau de la France Française
Parti politique PS (jusqu'en 2017)
Génération.s(depuis 2017)

Carine Petit, née le 26 juin 1974 à Bourges, est une femme politique française.

Elle est élue maire du 14e arrondissement de Paris en mars 2014, sur les listes conduites par Anne Hidalgo.

BiographieModifier

Née à Bourges[1], Carine Petit est diplômée en sciences économiques et politiques et passe les concours de la fonction publique territoriale[2].

Elle s'engage en politique après l'élection présidentielle française de 1995. En 1999, elle s'installe dans le 14e arrondissement de Paris pour travailler comme responsable du service jeunesse à la mairie de Bagneux (Hauts-de-Seine), aux côtés de Marie-Hélène Amiable[3].

En 2001, à 27 ans, elle est élue au conseil d'arrondissement du 14e arrondissement sur la liste de gauche réunissant PCF, MDC et PS, menée par Bertrand Delanoë[4]. Elle est de 2001 à 2008 adjointe au maire Pierre Castagnou, chargée de la jeunesse et des sports. Elle vit à cette époque et jusqu'en 2012 dans un appartement HLM attribué par la commission de la mairie du 14e arrondissement[5]. En 2002 puis en 2007, elle est aux élections législatives la suppléante de Serge Blisko[6], député de la 10e circonscription de Paris.

En 2008, elle est réélue au conseil d'arrondissement du 14e sur la liste menée par Pierre Castagnou[7], qui la nomme adjointe chargée de la politique de la ville. En 2009, Pascal Cherki, qui prend la suite de Pierre Castagnou décédé en février, lui adjoint les quartiers Jean Moulin-Porte d'Orléans et Didot-Porte de Vanves.

En 2014, adjointe du député-maire, Carine Petit profite de l'adoption du non-cumul des mandats par le Parti socialiste pour devenir, à son tour, tête de liste. Elle affronte la candidate UMP à la mairie de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet[4],[2]. En dépit d'un déficit de notoriété[8] et de la publicité faite pendant la campagne au logement social qu'elle a occupé pendant onze ans[4], elle l'emporte très largement et devient, sous l'étiquette PS, la première femme maire du 14e arrondissement[9],[10].

Elle est élue le conseillère métropolitaine déléguée de la métropole du Grand Paris[11].

Elle est considérée comme proche d'Anne Hidalgo[2] et de Benoît Hamon[4]. En 2017, elle quitte le Parti socialiste pour rejoindre le parti Génération.s fondé par Benoît Hamon[12].

Notes et référencesModifier

  1. « Carine Petit », sur Paris.fr (consulté le 1er décembre 2014)
  2. a b et c « Carine Petit dans les starting-blocks », Le Point, (consulté le 1er décembre 2014)
  3. « Carine Petit a grandi », Le Point, 11 décembre 2014.
  4. a b c et d « Carine Petit à la conquête du 14e », 20minutes, (consulté le 1er décembre 2014)
  5. Céline Carez, « Carine Petit, la candidate PS du XIVe a aussi lâché son HLM », leparisien.fr, 9 novembre 2013.
  6. « Archives de la XIIe législature », sur assemblee-nationale.fr (consulté le 2 décembre 2014)
  7. « Le projet 2008 - 2014 de Pierre Castagnou », sur www.pierrevallet.com, (consulté le 2 décembre 2014)
  8. « Sondage : NKM loin derrière la candidate PS dans le XIVe à Paris », Libération, (consulté le 1er décembre 2014)
  9. « Carine Petit, l'inconnue qui a battu NKM dans le 14e », L'Express, (consulté le 1er décembre 2014)
  10. « Carine Petit (PS) est élue face à NKM battue », RTL, (consulté le 1er décembre 2014)
  11. Laurent Terrade, « Métropole du Grand Paris : "Nous avons tout à construire" », Localtis Info,‎ (lire en ligne)
  12. Christine Henry, « Paris : les Hamonistes du XIVe quittent le PS », sur leparisien.fr,