Carina Vogt

Carina Vogt
Image illustrative de l’article Carina Vogt
Carina Vogt en 2013.
Contexte général
Sport Saut à ski
Période active de 2004 à aujourd'hui
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Allemagne Allemande
Nationalité Allemagne
Naissance (29 ans)
Lieu de naissance Schwäbisch Gmünd (Allemagne)
Taille 1,71 m
Poids de forme 62 kg
Club SC Degenfeld
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 1 0 0
Championnats du monde 4 0 1
Championnats du monde junior 0 1 1
Coupe du monde (épreuves ind.) 2 11 9

Carina Vogt, née le à Schwäbisch Gmünd, est une sauteuse à ski allemande.

Elle entre dans l'histoire du saut à ski le en devenant la toute première championne olympique de saut à ski aux Jeux olympiques de 2014 de Sotchi, devant Daniela Iraschko-Stolz et Coline Mattel. Le à Falun (Suède), lors des Championnats du monde de ski nordique 2015, Carina Vogt remporte la médaille d'or. Elle conserve son titre deux ans plus tard à Lahti.

BiographieModifier

En 2014, son lieu de résidence est la petite ville de Waldstetten (Bade-Wurtemberg)[1]. En 2011, elle commence un programme d'entraînement de quatre ans dans la police, tout en bénéficiant d'un soutien financier pour sa pratique sportive[2].

Parcours sportifModifier

Carina Vogt fait ses débuts internationaux en 2006 à Klingenthal en Coupe continentale. Dans cette compétition elle y obtient sa seule victoire en 2010 à Baiersbronn. Ensuite, elle participe à la première édition de la Coupe du monde, avec des débuts le à Hinterzarten, et obtient comme meilleur résultat une sixième place cet hiver. Lors des Championnats du monde junior 2012 à Erzurum, elle remporte ses premières médailles dans cette compétition dont elle participe depuis 2007, année où elle termine quatrième, avec la médaille de bronze en individuel, derrière Sara Takanashi et Sarah Hendrickson[3] et la médaille d'argent par équipes.

En 2012-2013, son premier podium intervient à Zaō, ce qui lui permet de classer septième du général en fin de saison. Aux Championnats du monde 2013, pour sa première sélection dans un grand rendez-vous, elle tient son rang sur l'individuel avec la cinquième place et gagne la médaille de bronze par équipes mixtes avec Ulrike Grässler, Ricahrd Freitag et Severin Freund.

La saison 2013-2014, voit Vogt monter sur de nouveaux podiums avec trois deuxièmes places notamment, ce qui la place deuxième du classement général en fin de saison derrière l'intouchable Takanashi. Le , l'Allemande entre dans l'histoire de son sport en devenant la première championne olympique de saut à ski à Sotchi, grâce à un succès surprise un point environ devant Daniela Iraschko-Stolz et deux points devant Coline Mattel[4].

Le , elle remporte sa première épreuve de Coupe du monde à Zaō disputée sur un seul saut. Elle obtient un deuxième succès à Hinzenbach (Autriche) le 1er février, puis remporte le titre mondial à Falun (Suède), le , devant Yuki Ito et Daniela Iraschko-Stolz.

En 2016, elle connaît une saison moins riche en résultats, ne comptant aucun podium individuel en Coupe du monde.

En 2017, après un retour sur les podiums en Coupe du monde (3 au total), elle remporte de nouveau le titre mondial individuel devant Yuki Itō, devenant la première à être titrée deux fois. Elle remporte son deuxième sacre aussi au concours par équipes mixtes. Elle est alors à ce point la sauteuse féminime la plus titrée de l'histoire[4].

Aux Jeux olympiques d'hiver de 2018, elle doit abandonner son titre, prenant la cinquième place. Dans la Coupe du monde, elle reste à un niveau similaire à la saison dernière, ajoutant deux troisièmes places à son palmarès à Lillehammer et Rasnov, pour se classer sixième mondiale.

Aux Championnats du monde 2019, elle contribue au succès des Allemandes sur le premier concours par équipes féminin en mondial en compagnie de Katharina Althaus, Juliane Seyfarth et Ramona Straub. Cela suit ses deux victoires par équipes dans la Coupe du monde à Hinterzarten et au Mont Zaō.

En juillet 2019, elle se blesse au genou (rupture des ligaments croisés) et devient indisponible pour l'hiver de compétition qui suit[5].

PalmarèsModifier

Jeux olympiquesModifier

Épreuve / Édition   Sotchi 2014   Pyeongchang 2018
Individuel   Or 5e

Championnats du mondeModifier

Épreuve / Édition   Val di Fiemme 2013   Falun 2015   Lahti 2017   Seefeld 2019
Individuel 5e   Or   Or 10e
Par équipes mixtes   Bronze   Or   Or
Par équipes         Or

Coupe du mondeModifier

  • Meilleur classement général : 2e en 2014.
  • 22 podiums : 2 victoires, 11 deuxièmes places et 9 troisièmes places.
  • 2 victoires par équipes.

Victoires individuellesModifier

saison date tremplin/épreuve Lieu
1 2014-2015 18/01/2015 Yamagata HS 100 Zaō (Japon)
2 2014-2015 01/02/2015 Aigner-Schanze HS 94 Hinzenbach (Autriche)

Classements généraux annuelsModifier

Année Rang
2012 27e
2013 7e
2014 2e
2015 3e
2016 11e
2017 5e
2018 6e
2019 9e
2021 32e

Championnats du monde juniorModifier

Épreuve / Édition   Tarvisio 2007
  Hinterzarten 2010
  Otepää 2011
  Erzurum 2012
Individuel 4e 5e 8e Bronze
Par équipes       Argent

Grand PrixModifier

  • 2e du classement général en 2016.
  • 2 podiums individuels.

Coupe continentaleModifier

  • Meilleur classement général hivernal : 6e en 2010.
  • 4 podiums, dont 1 victoire le à Baiersbronn.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Large crowd welcomes Carina Vogt home
  2. (de) Site officiel de Carina Vogt
  3. (en) Result, sur fis-ski.com
  4. a et b (en) CARINA VOGT MAKES SKI JUMPING HISTORY, sur olympic.org
  5. (de) Skispringerin Vogt reißt sich das Kreuzband, sur sportschau.de, le 3 juillet 2019

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :