Richard Freitag

sauteur à ski allemand

Richard Freitag
Richard Freitag à Engelberg en 2014.
Richard Freitag à Engelberg en 2014.
Discipline et période
Sport pratiqué Saut à ski
Période d'activité 2006-
Présentation
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Naissance (29 ans)
à Erlabrunn
Taille 1,73 m
Poids 58 kg
Surnom Richi
Club SG Nickelhütte Aue
Palmarès
Championnats du monde 2 1 1
Championnats du M. de vol à ski 0 2 1
Coupe du monde
(globes)
0 1 0
Coupe du monde
(épreuves indiv.)
8 12 3
* Dernière mise à jour : 24 février 2019

Richard Freitag, né le à Erlabrunn, aujourd'hui commune de Breitenbrunn/Erzgeb., est un sauteur à ski allemand.

Fils d'un champion de saut à ski Holger Freitag, il est notamment deux fois champion du monde dans des épreuves par équipes, médaillé d'argent olympique par équipes en 2018, année où il se classe deuxième de la Coupe du monde, derrière Kamil Stoch. Dans la Tournée des quatre tremplins, il gagne deux manches.

BiographieModifier

Membre du club SG Nickelhütte Aue, Il commence sa carrière dans des compétitions de la FIS en 2006. Il s'illustre en 2008-2009 dans la Coupe OPA, qu'il termine deuxième[1].

Après avoir fait ses débuts en Coupe du monde durant l'hiver 2009-2010 à l'occasion de la Tournée des quatre tremplins, le sauteur allemand surnommé « Richi » marque son premier point à Innsbruck (30e). Il monte sur son premier podium par équipes à Oberstdorf en février 2011[2], où il également 13e en individuel, puis sur son premier podium individuel au début de la saison suivante à Lillehammer, peu avant d'obtenir sa première victoire le au grand tremplin d'Harrachov, devant Thomas Morgenstern[3]. Il termine au sixième rang la saison 2011-2012, hiver durant lequel, il gagne la médaille d'argent aux Championnats du monde de vol à ski dans l'épreuve par équipes.

En 2013, il est double médaillé aux Championnats du monde lors des épreuves par équipes : en argent au grand tremplin et en bronze sur le concours mixte. Il ajoute deux victoires individuelles à son palmarès cet hiver à Oberstdorf (vol à ski) et Lahti.

Il ne connaît pas la même réussite en 2014, avec deux troisièmes places au compteur comme meilleurs résultats, mais prend part aux deux épreuves individuelles aux Jeux olympiques de Sotchi (20e et 21e), mais n'est pas choisie dans la sélection pour l'épreuve par équipes, où les Allemands remportent le titre.

En 2015, après avoir renoué avec la victoire à Engelberg en gagnant avec 0,6 point d'avance sur Roman Koudelka[4], il enlève son deuxième concours dans la Tournée des quatre tremplins à Innsbruck, puis il est champion du monde par équipes mixtes.

Lors de la saison 2015-2016, il est neuvième au classement général de la Coupe du monde, mais n'y monte sur aucun podium, et se classe notamment dans le top dix de toutes les manches de la Tournée des quatre tremplins. Il connaît le goût de la victoire avec ses coéquipiers deux fois en Allemagne à Klingenthal et Willingen.

Après trois victoires de Coupe du monde acquises en fin d'année 2017, ses premières depuis trois ans, qui l'amène à concourir pour le classement général avec Kamil Stoch, il fait partie des prétendants pour la Tournée des quatre tremplins, qu'il entame bien avec deux deuxièmes places à Oberstdorf et Garmisch-Partenkirchen, avant de voir ses espoirs s'envoler à Innsbruck, à cause d'une chute à la reception d'un saut[5]. Il remporte ensuite la médaille de bronze aux Championnats du monde de vol à ski en 2018. En 2018, il est aussi médaillé d'argent par équipes aux Jeux olympiques de Pyeongchang avec Karl Geiger, Stephan Leyhe et Andreas Wellinger et est deux fois neuvième en individuel.

Aux Championnats du monde 2019, il devient champion du monde par équipes masculines et réalise son meilleur résultat individuel en grand championnat avec le cinquième rang au petit tremplin. Dans la Coupe du monde, il est 21e du classement général, dans lequel il recule au 44e rang en 2019-2020.

En perte de vitesse, il n'est pas sélectionné en équipe d'Allemagne pour la première partie de la saison 2020-2021, revenant seulement sur la Tournée des quatre tremplins[6].

Il est le fils de Holger Freitag[7], sauteur à ski actif dans les années 1980.

PalmarèsModifier

Jeux olympiquesModifier

Épreuve / Édition Individuel Par équipes
Grand tremplin
Petit tremplin Grand tremplin
JO 2014
  Sotchi
20e 21e
JO 2018
  Pyeongchang
9e 9e   Argent

Légende :

  •   : première place, médaille d'or
  •   : deuxième place, médaille d'argent
  •   : troisième place, médaille de bronze
  • — : Richard Freitag n'a pas participé à cette épreuve

Championnats du mondeModifier

Épreuve / Édition Individuel Par équipes
Petit tremplin Grand tremplin Petit tremplin Grand tremplin Mixte
Mondiaux 2011
  Oslo
15e 4e  
Mondiaux 2013
  Val di Fiemme
6e 6e     Argent   Bronze
Mondiaux 2015
  Falun
7e 15e   5e   Or
Mondiaux 2017
  Lahti
9e 19e   4e
Mondiaux 2019
  Seefeld
5e 9e     Or

Légende :

  •   : première place, médaille d'or
  •   : deuxième place, médaille d'argent
  •   : troisième place, médaille de bronze
  • — : Richard Freitag n'a pas participé à cette épreuve

Championnats du monde de vol à skiModifier

Épreuve / Édition   Planica 2010   Vikersund 2012   Kulm 2016   Oberstdorf 2018
Individuel 28e 9e 8e   Bronze
Par équipes 7e   Argent   Argent 4e

Coupe du mondeModifier

  • Meilleur classement général : 2e en 2018.
  • 23 podiums individuels : 8 victoires, 12 deuxièmes places et 3 troisièmes places.
  • 30 podiums par équipes, dont 8 victoires.

Différents classements en Coupe du mondeModifier

Année Classement général final
2009-2010 90e
2010-2011 38e
2011-2012 6e
2012-2013 8e
2013-2014 24e
2014-2015 12e
2015-2016 9e
2016-2017 13e
2017-2018 2e
2018-2019 21e
2019-2020 44e
2020-2021 69e

VictoiresModifier

Année Lieu
2011-2012 Harrachov (République tchèque)
2012-2013 Oberstdorf (Allemagne)
Lahti (Finlande)
2014-2015 Engelberg (Suisse)
Innsbruck (Autriche)
2017-2018 Nijni Taguil (Russie)
Titisee-Neustadt (Allemagne)
Engelberg (Suisse)

Grand PrixModifier

  • 7e du classement général en 2011 et 2014.
  • 5 podiums individuels, dont 2 victoires.

Palmarès à l'issue de l'édition 2019

Coupe continentaleModifier

4 podiums.

RéférencesModifier

  1. (en) Cup Standings - OPA Cup, sur fis-ski.com
  2. (en) Results World Cup, sur fis-ski.com
  3. (cs) Harrachov patřil Freitagovi, Hlava skončil třináctý, sur ceskatelevize.cz, le 11 décembre 2011
  4. (en) FREITAG SECURES FIRST WORLD CUP WIN SINCE MARCH 2013 IN ENGELBERG, sur eurodport.com, le 20 décembre 2014
  5. (en) Richard Freitag’s Four Hills dream over after injury, sur dw.com, le 4 janvier 2018
  6. (en) Richard Freitag: A big hook on a "sch-Jahr", sur tellerreport.com, le 1er janvier 2021
  7. (en) Biographie, sur sochi2014.com

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :