Ouvrir le menu principal

Canton de Saint-Lupicin

canton français

Canton de Saint-Lupicin
Canton de Saint-Lupicin
Situation du canton de Saint-Lupicin dans le département de Jura.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement(s) Saint-Claude
Bureau centralisateur Coteaux du Lizon
Conseillers
départementaux
Nelly Durandot
Jean-Daniel Maire
2015-2021
Code canton 39 16
Histoire de la division
Création 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 11 266 hab. (2016)
Densité 39 hab./km2
Géographie
Superficie 286,17 km2
Subdivisions
Communes 22

Le canton de Saint-Lupicin est un canton français du département du Jura.

HistoireModifier

Un nouveau découpage territorial du Jura entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de 2015. Il est défini par le décret du 17 février 2014[1], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[2]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[3]. Dans le Jura, le nombre de cantons passe ainsi de 34 à 17.

Le canton de Saint-Lupicin est formé de communes des anciens cantons des Bouchoux (11 communes) et de Saint-Claude (12 communes). Le canton est entièrement inclus dans l'arrondissement de Saint-Claude. Le bureau centralisateur est situé à Coteaux du Lizon.

CompositionModifier

Lors de sa création, le canton comprenait vingt-trois communes entières[1].

À la suite de la fusion de Ponthoux avec Lavans-lès-Saint-Claude pour former une commune nouvelle au [4], le canton compte désormais 22 communes :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Coteaux du Lizon
(bureau centralisateur)
39491 CC Haut-Jura Saint-Claude 2 401 (2014)
Bellecombe 39046 CC Haut-Jura Saint-Claude 69 (2014)
Les Bouchoux 39068 CC Haut-Jura Saint-Claude 313 (2014)
Chassal 39113 CC Haut-Jura Saint-Claude 449 (2014)
Choux 39151 CC Haut-Jura Saint-Claude 119 (2014)
Coiserette 39157 CC Haut-Jura Saint-Claude 54 (2014)
Coyrière 39174 CC Haut-Jura Saint-Claude 66 (2014)
Lajoux 39274 CC Haut-Jura Saint-Claude 251 (2014)
Lamoura 39275 CC de la Station des Rousses-Haut-Jura 594 (2014)
Larrivoire 39280 CC Haut-Jura Saint-Claude 122 (2014)
Lavancia-Epercy 39283 CC Jura Sud 662 (2014)
Lavans-lès-Saint-Claude 39286 CC Haut-Jura Saint-Claude 1 986 (2014)
Molinges 39339 CC Haut-Jura Saint-Claude 676 (2014)
Les Molunes 39341 CC Haut-Jura Saint-Claude 156 (2014)
Les Moussières 39373 CC Haut-Jura Saint-Claude 169 (2014)
La Pesse 39413 CC Haut-Jura Saint-Claude 358 (2014)
Rogna 39463 CC Haut-Jura Saint-Claude 226 (2014)


Septmoncel 39510 CC Haut-Jura Saint-Claude 678 (2014)
Vaux-lès-Saint-Claude 39547 CC Jura Sud 704 (2014)
Villard-Saint-Sauveur 39560 CC Haut-Jura Saint-Claude 610 (2014)
Viry 39579 CC Haut-Jura Saint-Claude 935 (2014)
Vulvoz 39585 CC Haut-Jura Saint-Claude 16 (2014)

En 2014, la population municipale du canton était de 11 287 habitants[5].

ReprésentationModifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Nelly Durandot   DVG Première adjointe au maire de Coteaux du Lizon
2015 en cours Jean-Daniel Maire   DVG Maire de Viry

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Nelly Durandot et Jean-Daniel Maire (DVG, 31,22 %) et Hélène Haas et Roland Watrin (FN, 29,71 %). Le taux de participation est de 51,33 % (4 225 votants sur 8 231 inscrits)[6] contre 56,35 % au niveau départemental[7] et 50,17 % au niveau national[8]. Au second tour, Nelly Durandot et Jean-Daniel Maire (DVG) sont élus avec 61,07 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 54,54 % (2 417 voix pour 4 489 votants et 8 231 inscrits)[9].

RéférencesModifier

Voir aussiModifier