Ouvrir le menu principal

Canton de Perpignan-4

canton français

Canton de Perpignan-4
Canton de Perpignan-4
Situation du canton de Perpignan-4 dans le département de Pyrénées-Orientales.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Pyrénées-Orientales
Arrondissement(s) Perpignan
Bureau centralisateur Perpignan
Conseillers
départementaux
Isabelle de Noell-Marchesan
Romain Grau
2015-2021
Code canton 66 09
Histoire de la division
Création 16 août 1973[1]
Modification(s) 25 janvier 1982[2]
22 mars 2015[3]
Démographie
Population 24 058 hab. (2016)
Subdivisions
Communes fraction Perpignan

Le canton de Perpignan-4 est un canton français situé dans le département des Pyrénées-Orientales et la région Occitanie.

HistoireModifier

Le canton de Perpignan-IV a été créé lors du démembrement des cantons de Perpignan-Ouest et Perpignan-Est en 1973[1].

Il est divisé par le décret n° 82-84 du 25 janvier 1982, créant le canton d'Elne[2].

Par décret du 26 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le Canton de Perpignan-4 est conservé et voit ses limites territoriales remaniées[3].

CompositionModifier

De 1973 à 1982Modifier

Le canton de Perpignan-IV comprenait[1] :

  • les communes de Corneilla-del-Vercol, Elne, Montescot, Théza et Villeneuve-de-la-Raho,
  • la portion du territoire de la ville de Perpignan déterminée par l'axe des voies ci-après, d'Est en Ouest : route nationale n° 114, avenue Guynemer, rue Waldeck-Rousseau, rue Lavoisier, rue Jean-Rière, rue Marie-Parazols, rue Miquel-Mulcio, avenue des Baléares (extrémité), avenue du Général-Guillaut et route nationale n° 9.

De 1982 à 2015Modifier

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Perpignan (chef-lieu du canton), fraction de commune 20 193 66000 66136

Le canton de Perpignan-4 était composé de la portion de territoire de la ville de Perpignan déterminée, au Sud, par la limite avec la commune d'Elne ; à l'Est, par l'axe des voies suivantes : route nationale 114, avenue d'Argelès-sur-Mer, avenue Guynemer, rue-Waldeck-Rousseau ; au Nord, rue Lavoisier, rue Joseph-Pal, rue Jean-Rivière, rue Marcel-Parazols, rue Miguel-Mucio ; à l'Est, avenue des Baléares, avenue du Général-Guillaut, avenue d'Espagne, nouvelle route d'Espagne, route nationale 9[2].

Quartiers de Perpignan inclus dans le canton :

  • La Lunette
  • Moulin à Vent
  • Université
  • Porte d'Espagne
  • Mas Palégry

Depuis 2015Modifier

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Perpignan
(bureau centralisateur)
66136 Perpignan Méditerranée Métropole Fraction : 23 862(2014)
Commune : 120 605 (2014)

Le canton est désormais composé de la partie de la commune de Perpignan située au sud de l'axe des voies suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de Saleilles, route d'Elne, rond-point du Moulin-à-Vent, avenue d'Argelès-sur-Mer, rond-point du Pou-de-Les-Coulabres, avenue Georges-Guynemer, boulevard Aristide-Briand, rue Jean-Vielledent, place Jean-Moulin, rue de la Côte-des-Carmes, rue de la Fontaine-Neuve, rue Emile-Zola, place Hyacinthe-Rigaud, rue de la Fusterie, place des Poilus, rue des Augustins, place du Pont-d'en-Vestit, rue Grande-la-Monnaie, rue des Sureaux, rue Jean-de-Gazanyola, rue des Archers, rue des-Rois-de-Majorque, rue des Lices, rue du Lieutenant-Pruneta, avenue Gilbert-Brutus, boulevard Félix-Mercader, avenue du Général-Guillaut, rond-point des Baléares, avenue d'Espagne, route du Perthus, jusqu'à la limite territoriale de la commune de Pollestres[3].

ReprésentationModifier

De 1973 à 2015Modifier

Liste des conseillers généraux
Période Identité Étiquette Qualité
1973 1976 André Roquère
(1921-1995)
PS Médecin de l’Éducation nationale
Conseiller municipal puis adjoint au maire de Perpignan
1976 1982 Narcisse Planas PCF Artisan serrurier, maire d'Elne
Elu en 1982 dans le Canton d'Elne
1982 1989
(démission)
Paul Alduy UDF-PSD Ancien conseiller d'ambassade - Préfet honoraire
sénateur (1983-1992)
ancien député (1956-1981)
maire de Perpignan (1959-1993)
Ancien conseiller général du Canton de Prats-de-Mollo-la-Preste (1955-1959)
Ancien conseiller général du Canton de Perpignan-Est (1959-1973)
Ancien conseiller général du Canton de Perpignan-3 (1973-1976)
1989 1993 Jacqueline Amiel-Donat DVG Enseignante, conseillère municipale de Perpignan
1993 2015 Jean Rigual RPR puis UMP Chef d'entreprise
Adjoint au maire de Perpignan, conseiller régional de 2002 à 2004
Les données manquantes sont à compléter.

Élection de 2008Modifier

Les élections cantonales de 2008 ont eu lieu les dimanches 9 et 16 mars 2008. Abstention : 46,31 % au premier tour, 39,71 % au second tour.

2e tour de l'élection de 2008
Candidat Parti % Voix
Jean Rigual UMP 54,72 % 3608
Marc Jésus-Prêt PS 45,28 % 2985

Depuis 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Isabelle de Noell-Marchesan   Chef d'entreprise
Adjointe au maire de Perpignan
2015 en cours Romain Grau   Avocat
Ancien premier adjoint au maire de Perpignan
Député depuis 2017

Romain Grau a quitté l'UDI et a adhéré à LREM. Isabelle de Noell-Marchesan a également quitté le groupe de l'opposition LR-DVD[4].

Élection de 2015Modifier

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Clotilde Font et Jean-Yves Gatault (FN, 38,09 %) et Isabelle de Noell-Marchesan et Romain Grau (UMP, 29,22 %). Le taux de participation est de 49,27 % (6 588 votants sur 13 372 inscrits)[5] contre 55,72 % au niveau départemental[6] et 50,17 % au niveau national[7]. Au second tour, Isabelle de Noell-Marchesan et Romain Grau (UMP) sont élus avec 56,08 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 50,88 % (3 393 voix pour 6 804 votants et 13 372 inscrits)[8].

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
--17 98818 06219 49120 19319 999
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[9] puis population municipale à partir de 2006[10])
Histogramme de l'évolution démographique
 

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 23 862 habitants[11].

Notes et référencesModifier