Ouvrir le menu principal

Canton de Perpignan-3

canton français

Canton de Perpignan-3
Canton de Perpignan-3
Situation du canton de Perpignan-3 dans le département de Pyrénées-Orientales.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Pyrénées-Orientales
Arrondissement(s) Perpignan
Bureau centralisateur Perpignan
Conseillers
départementaux
Françoise Fiter
Rémi Lacapère
2015-2021
Code canton 66 08
Histoire de la division
Création 16 août 1973[1]
Modification(s) 25 janvier 1982[2]
31 janvier 1985[3]
22 mars 2015[4]
Démographie
Population 25 347 hab. (2016)
Subdivisions
Communes 1 + fraction Perpignan

Le canton de Perpignan-3 est un canton français situé dans le département des Pyrénées-Orientales et la région Occitanie.

HistoireModifier

Le canton de Perpignan-III a été créé lors du démembrement des cantons de Perpignan-Ouest et Perpignan-Est en 1973[1].

Il été divisé par décret n° 82-84 du 25 janvier 1982 créant le canton de La Côte Radieuse[2].

Sa composition est à nouveau modifiée par le décret n° 85-149 du 31 janvier 1985 créant le canton de Saint-Estève[3].

Par décret du 26 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le Canton de Perpignan-3 est conservé et voit ses limites territoriales remaniées[4].

CompositionModifier

De 1973 à 1982Modifier

Le canton de Perpignan-III comprenait[1] :

  • les communes d'Alénya, Cabestany, Canet-en-Roussillon, Saint-Nazaire, Latour-Bas-Elne, Saint-Cyprien et Saleilles,
  • la portion du territoire de la ville de Perpignan déterminée par l'axe des voies ci-après : route nationale n° 617 Perpignan—Canet (avenue Rosette-Blanc), rues Marcel-Proust et Anne-de-Noailles, portion Est de l'avenue Jean-Mermoz, rues Chasserriau et Paul-Valéry, boulevard du Colonel-Cayrol, rue Saint-Exupéry, avenue J.-Guynemer et route nationale n° 114 et par les limites avec les communes de Canet, à l'Est, et de Cabestany, au Sud.

De 1982 à 1985Modifier

Le canton comprenait la portion de territoire de la ville de Perpignan déterminée, au Sud, par la limite communale de Perpignan ; à l'Est, par l'axe de l'avenue de Boussiren ; au Nord, par l'axe des voies suivantes : avenue Rosette-Blanc, rue Marcel-Proust, rue Anna-de-Noailles, rue Paul-Rubens, rue Chassériau, rue Paul-Valéry, boulevard du Colonel-Cayrol, rue Saint-Exupéry ; à l'Ouest, avenue Guynemer, avenue d'Argelès-sur-Mer, route nationale 114 jusqu'à la limite de la commune de Perpignan[2].

De 1985 à 2015Modifier

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Perpignan (chef-lieu du canton), fraction de commune 7 734 66000 66136
Cabestany 9 199 66330 66028

Le canton de Perpignan-3 (Saint-Gauderique) regroupait[3] :

  • la commune de Cabestany, perdue trois ans plus tôt.
  • la portion de territoire de la commune de Perpignan définie par les limites territoriales des communes de Cabestany et de Saleilles ainsi que par l'axe des voies ci-après : route nationale 114, avenue d'Argelès-sur-Mer, avenue Guynemer, rue Saint-Exupéry, boulevard du Colonel-Cayrol, rue Paul-Valéry, rue Chassériau, avenue Jean-Mermoz, rue Paul-Rubens, rue Anna-de-Noailles, rue Marcel-Proust et son prolongement jusqu'à l'avenue Rosette-Blanc, avenue Rosette-Blanc, rue des Récifs, avenue des Tamaris, avenue du Grand-Large, rue Paul-Rubens, rue de la Cigale-d'Or, route de Cabestany jusqu'à la limite territoriale de la commune de Cabestany.

Quartiers de Perpignan inclus dans le canton :

  • Saint-Gaudérique
  • Champ de Mars
  • Saint-Vincens

Depuis 2015Modifier

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Perpignan
(bureau centralisateur)
66136 Perpignan Méditerranée Métropole Fraction : 15 950(2014)
Commune : 120 605 (2014)
Cabestany 66028 Perpignan Méditerranée Métropole 9 683 (2014)

Le canton est désormais composé de[4] :

  1. la commune de Cabestany,
  2. la partie de la commune de Perpignan située au sud de l'axe des voies suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de Cabestany, avenue Jean-Mermoz, rue des Sept-Primadie, rue Paul-Rubens, rue du Rivage, rue Las-Cobas, rue Aristide-Maillol, rue Gustave-Violet, avenue Rosette-Blanc, boulevard Jean-Bourrat, rue Montesquieu, rue Michel-de-Montaigne, rue Pierre-de-Ronsard, place Joseph-Sébastien-Pons, rue du Castillet, place de la Victoire, place de Verdun, pont Magenta, quai Sébastien-Vauban, place Gabriel-Péri, place Arago, rue de la Porte-d'Assaut, place du Pont-d'en-Vestit, rue des Augustins, place des Poilus, rue de la Fusterie, place Hyacinthe-Rigaud, rue Emile-Zola, rue de la Fontaine-Neuve, rue de la Côte-des-Carmes, place Jean-Moulin, rue Jean-Vielledent, boulevard Aristide-Briand, avenue Georges-Guynemer, rond-point du Pou-de-Les-Coulabres, avenue d'Argelès-sur-Mer, rond-point du Moulin-à-Vent, route d'Elne, jusqu'à la limite territoriale de la commune de Saleilles.

ReprésentationModifier

De 1973 à 2015Modifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1973 1976 Paul Alduy PS Diplomate, député (1956-1981)
maire de Perpignan (1959-1993)
Ancien conseiller général du Canton de Prats-de-Mollo-la-Preste (1955-1959)
Ancien conseiller général du Canton de Perpignan-Est (1959-1973)
1976 1982 Simone Parrot PCF Maire d'Alénya (1965-1983)
1982 1985 Renée Soum PS Professeur de mathématiques de l'enseignement secondaire
Députée (1981-1988)
1985 1992 Michel Berdaguer CNIP  
1992 1999 Jean Vila PCF Chef de publicité
Député (1997-2002)
Maire de Cabestany depuis 1977
1999 2004 Michel Coronas[5] PCF Employé à la Caisse d'assurances familiales de Perpignan
2004 2015 Jean Vila PCF Maire de Cabestany depuis 1977
vice-président du conseil général

Depuis 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Françoise Fiter   PCF Vice-Présidente du Conseil départemental
2015 mars 2016 Jean Vila
(démission[6])
PCF Maire de Cabestany depuis 1977
avril 2016 en cours Rémi Lacapère[7]   PCF Directeur de la communication à la mairie de Cabestany

Élection de 2015Modifier

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Françoise Fiter et Jean Vila (PCF, 38,91 %) et Alexandre Bolo et Claudine Fuentes (FN, 33,33 %). Le taux de participation est de 50,5 % (8 327 votants sur 16 488 inscrits)[8] contre 55,72 % au niveau départemental[9] et 50,17 % au niveau national[10]. Au second tour, Françoise Fiter et Jean Vila (PCF) sont élus avec 58,33 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 52,53 % (4 665 voix pour 8 660 votants et 16 487 inscrits)[11].

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
--13 94515 10216 05716 93317 321
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[12] puis population municipale à partir de 2006[13])
Histogramme de l'évolution démographique
 

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 25 633 habitants[14].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Décret no 73-819 du 16 août 1973 portant création de cantons dans le département des Pyrénées-Orientales .
  2. a b et c Décret n°82-84 du 25 janvier 1982 portant création et modification de cantons dans le département des Pyrénées-Orientales
  3. a b et c Décret n°85-149 du 31 janvier 1985 portant modification et création de cantons dans le département des Pyrénées-Orientales
  4. a b et c Décret no 2014-262 du 26 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département des Pyrénées-Orientales.
  5. M. Coronas a parrainé la candidature de Robert Hue à l'élection présidentielle de 2002, cf. Liste des citoyens ayant présenté les candidats à l'élection du Président de la République de 2002
  6. http://www.lindependant.fr/2016/03/07/conseil-departemental-des-p-o-jean-vila-demissionne,2166703.php
  7. http://www.ledepartement66.fr/1993-canton-de-perpignan-3.htm
  8. « Résultats du premier tour pour le canton de Perpignan-3 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  9. « Résultats du premier tour pour le département des Pyrénées-Orientales », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  10. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  11. « Résultats du second tour pour le canton de Perpignan-3 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)
  12. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  13. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  14. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee