Canton de Nive-Adour

canton français

Canton de Nive-Adour
Canton de Nive-Adour
Situation du canton de Nive-Adour dans le département des Pyrénées-Atlantiques.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Pyrénées-Atlantiques
Arrondissement(s) Bayonne
Bureau centralisateur Mouguerre
Conseillers
départementaux

Mandat
Maïder Behoteguy
Marc Saint-Esteven
2021-2028
Code canton 64 13
Histoire de la division
Création 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 27 577 hab. (2019)
Densité 137 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 28′ 06″ nord, 1° 24′ 58″ ouest
Superficie 201,50 km2
Subdivisions
Communes 10

Le canton de Nive-Adour est une circonscription électorale française du département des Pyrénées-Atlantiques.

HistoireModifier

Un nouveau découpage territorial des Pyrénées-Atlantiques entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de 2015. Il est défini par le décret du 25 février 2014[1], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[2]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[3]. Dans les Pyrénées-Atlantiques, le nombre de cantons passe ainsi de 52 à 27.

Le canton de Nive-Adour est formé de communes des anciens cantons de Bidache (3 communes), de La Bastide-Clairence (2 communes) et de Saint-Pierre-d'Irube (5 communes). Il est entièrement inclus dans l'arrondissement de Bayonne. Le bureau centralisateur est situé à Mouguerre.

ReprésentationModifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 2021 Fabienne Ayensa   REG chef de service éducatif, maire Euskal Herria Bai de Briscous
2015 2017
(démission)[4]
Alain Iriart   REG dirigeant une société d'expertise comptable, maire Euskal Herria Bai de Saint-Pierre-d'Irube
2017 2021 Jean-Paul Diribarne   REG cadre, maire de Bardos, Euskal Herria Bai
2021 2028[Note 1] 2021 en cours Maïder Behoteguy   DVC Conseillère en assurances, maire de Bardos
2021 en cours Marc Saint-Esteven   DVC Professeur de génie civil, maire de Villefranque

Résultats détaillésModifier

Élections de mars 2015Modifier

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballottage : Fabienne Ayensa et Alain Iriart (Divers, 37,9 %) et Dave Daguerre et Anaïs Mendilahatxu (FN, 16,74 %). Le taux de participation est de 52,54 % (10 172 votants sur 19 361 inscrits)[6] contre 52,8 % au niveau départemental[7] et 50,17 % au niveau national[8].

Au second tour, Fabienne Ayensa et Alain Iriart (Divers) sont élus avec 78,05 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 54,02 % (7 437 voix pour 10 459 votants et 19 361 inscrits)[9].

Élections de juin 2021Modifier

Le premier tour des élections départementales de 2021 est marqué par un très faible taux de participation (33,26 % au niveau national)[10]. Dans le canton de Nive-Adour, ce taux de participation est de 38,36 % (8 110 votants sur 21 140 inscrits)[11] contre 38,82 % au niveau départemental[12]. À l'issue de ce premier tour, deux binômes sont en ballottage : Maïder Behoteguy et Marc Saint-Esteven (DVC, 39,99 %) et Mathieu Elgoyhen et Martine Etchegoin (Rég, 27,12 %)[11].

Le second tour des élections est marqué une nouvelle fois par une abstention massive équivalente au premier tour. Les taux de participation sont de 34,36 % au niveau national[13], 40,13 % dans le département[12] et 38,99 % dans le canton de Nive-Adour[11]. Maïder Behoteguy et Marc Saint-Esteven (DVC) sont élus avec 60,66 % des suffrages exprimés (4 631 voix pour 8 242 votants et 21 140 inscrits)[11],[14],[15].

CompositionModifier

Le canton de Nive-Adour comprend dix communes suivantes[1].

Liste des 10 communes du canton de Nive-Adour au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Mouguerre
(bureau centralisateur)
64407 CA du Pays Basque 22,57 5 294 (2019) 235   
Bardos 64094 CA du Pays Basque 42,53 1 828 (2019) 43   
Briscous 64147 CA du Pays Basque 31,29 2 878 (2019) 92   
Guiche 64250 CA du Pays Basque 24,85 1 001 (2019) 40   
Lahonce 64304 CA du Pays Basque 9,47 2 506 (2019) 265   
Saint-Pierre-d'Irube 64496 CA du Pays Basque 7,68 5 491 (2019) 715   
Sames 64502 CA du Pays Basque 13,26 709 (2019) 53   
Urcuit 64540 CA du Pays Basque 13,69 2 725 (2019) 199   
Urt 64546 CA du Pays Basque 18,99 2 323 (2019) 122   
Villefranque 64558 CA du Pays Basque 17,17 2 822 (2019) 164   
Canton de Nive-Adour 6413 201,50 27 577 (2019) 137  

DémographieModifier

En 2019, le canton comptait 27 577 habitants[Note 2], en augmentation de 11,76 % par rapport à 2013 (Pyrénées-Atlantiques : +2,8 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2018 2019
24 67626 88827 577
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[16].)

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Pour éviter une trop forte concentration des scrutins, la loi du 22 février 2021 a reporté les élections régionales et départementales de juin 2027 à mars 2028[5].
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

RéférencesModifier

  1. a b et c Décret no 2014-248 du 25 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département des Pyrénées-Atlantiques.
  2. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le )
  3. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  4. « Politique : Alain Iriart laisse le Département pour l'Agglo Pays basque », sur sudouest.fr, (consulté le ).
  5. Loi du 22 février 2021 portant report, de mars à juin 2021, du renouvellement général des conseils départementaux, des conseils régionaux et des assemblées de Corse, de Guyane et de Martinique.
  6. « Résultats du premier tour pour le canton de Nive-Adour », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  7. « Résultats du premier tour pour le département des Pyrénées-Atlantiques », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  8. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  9. « Résultats du second tour pour le canton de Nive-Adour », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  10. Erwan Alix, « CARTES. Abstention record : où a-t-on le moins voté aux élections régionales et départementales ? », sur www.ouest-france.fr, (consulté le )
  11. a b c et d « Résultats pour le canton de Nive-Adour », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le )
  12. a et b « Résultats pour le département des Pyrénées-Atlantiques », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  13. « Taux de participation définitifs au second tour : élections des 20 et 27 juin 2021 », sur www.interieur.gouv.fr, (consulté le )
  14. « Professions de foi des binômes en lice au premier tour des élections départementales de 2021 dans le canton de Nive-Adour. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le )
  15. « Professions de foi des binômes en lice au second tour des élections départementales de 2021 dans le canton de Nive-Adour. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le )
  16. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier