Canton de Nanterre-Nord

canton français

Ancien
canton de Nanterre-Nord
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Hauts-de-Seine
Arrondissement(s) Arrondissement de Nanterre
Chef-lieu Nanterre
Code canton 92 28
Histoire de la division
Création 20 juillet 1967
Disparition 22 mars 2015
Démographie
Population 35 386 hab. (2010)
Subdivisions
Communes 1

Le canton de Nanterre-Nord est une ancienne division administrative française située dans le département des Hauts-de-Seine et la région Île-de-France.

À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les trois cantons de Nanterre sont supprimés, afin de permettre la création des nouveaux cantons de Nanterre-1 et de Nanterre-2

GéographieModifier

HistoireModifier

Dans le cadre de la mise en place du département des Hauts-de-Seine, le canton de Nanterre-Nord, comprenant la partie nord de Nanterre, est créé par le décret du 20 juillet 1967[1].

Un nouveau découpage territorial des Hauts-de-Seine entre en vigueur à l'occasion des premières élections départementales suivant le décret du 26 février 2014[2]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[3]. Dans les Hauts-de-Seine, le nombre de cantons passe ainsi de 45 à 23.

Dans ce cadre, les cantons de Nanterre-Nord, de Nanterre-Sud-Est et de Nanterre-Sud-Ouest sont supprimés pour permettre la création des nouveaux cantons de Nanterre-1 et de Nanterre-2[2].

AdministrationModifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1967 1976 Juliette Dubois-Plissonnier[4] PCF Employée des P.T.T.
Sénatrice de Côte-d'Or (1947 → 1948)
Conseillère municipale de Dijon (1946 → 1956)
Conseillère municipale de Nanterre (1959 → 1983)
1976 1982 Jacqueline Fraysse-Cazalis[5] PCF Médecin
Sénatrice des Hauts-de-Seine (1986 → 1977)
Députée de la quatrième circonscription des Hauts-de-Seine
Conseillère régionale (1986 → ?)
Maire de Nanterre (1988 → 2004)
1982 2008[6] Michel Laubier PCF Syndicaliste CGT chez Citroën[7]
Adjoint au maire de Nanterre
Président de l'OPH de Nanterre[8] (1995 → 2008)
2008 2015 Patrick Jarry[9] PCF puis FASE Ingénieur
Maire de Nanterre (2004 → )
Président de la Communauté d'agglomération du Mont-Valérien (2013 → 2015)
Elu en 2015 dans le Canton de Nanterre-1

CompositionModifier

Le canton de Nanterre-Nord recouvrait le nord de la commune de Nanterre, et comprenait, aux termes du décret de 1967 et selon la toponymie de l'époque, « la partie de la commune de Nanterre délimitée au Sud par l'axe des rues Boileau et Thomas-Lemaitre, l'axe des avenues Lénine et frène-et-Frédéric-Joliet-Curie, la ligne de chemin de fer (jusqu'à l'avenue de la République), l'axe de la rue de Sartrouville[1] ».


Le reste de la commune était divisé entre le canton de Nanterre-Sud-Est et le canton de Nanterre-Sud-Ouest.

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Nanterre, commune entière 89 556 92 000 92 050

DémographieModifier

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2009
----35 17233 17336 315[10]-
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
Population municipale à partir de 2006
(Sources : INSEE et cassini)

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Décret n°67-590 du 20 juillet 1967 portant création et délimitation des cantons des nouveaux départements de la région parisienne - Hauts-de-Seine », Journal officiel de la République française,‎ , p. 7360-7361 (lire en ligne [PDF]).
  2. a et b Décret no 2014-256 du 26 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département des Hauts-de-Seine.
  3. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L. 191-1 du code électoral.
  4. « Juliette Dubois, pacifisme et politique », Le Bien public, édition de Dijon,‎ (lire en ligne).
  5. Yves Bordenave, « Jacqueline Fraysse, militante de cœur et cardiologue de métier », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  6. O.D., « Conseil général : 123 candidats pour 23 sièges », Le Parisien, édition des Hauts-de-Seine,‎ (lire en ligne) :

    « Six sortants ne se représentent pas. Il y aura forcément du renouvellement à l'issue de ces cantonales. En effet, pas moins de six sortants ont décidé de ne pas se représenter. Au Parti communiste, Christian Fischer sur Bagneux et Michel Laubier sur Nanterre-Nord, pour laisser la place au maire de la ville, Patrick Jarry »

    .
  7. André Landrain, « Avec les anciens de Citroën, la mémoire s'écrit au présent », sur http://banlieue-monde.blogspot.fr, (consulté le 7 juin 2015).
  8. « Histoire de l'Office », L'office municipal, sur http://www.omhlm-nanterre.fr (consulté le 7 juin 2015).
  9. « Patrick Jarry au scanner », L'Express,‎ (lire en ligne).
  10. « Populations légales des Hauts-de-Seine en vigueur au 1er janvier 2011 », sur le site de l'Insee, (consulté le 8 janvier 2011)

Pour approfondirModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier