Ouvrir le menu principal

Canton de La Châtre
Canton de La Châtre
Situation du canton de La Châtre dans le département de Indre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre
Arrondissement(s) La Châtre
Issoudun
Circonscription(s) 2e
Bureau centralisateur La Châtre
Conseillers
départementaux
Serge Descout
Michèle Selleron
2015-2021
Code canton 36 08
Histoire de la division
Création
Modification 1 1801
Modification 2
Démographie
Population 16 227 hab. (2016)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Altitude Min. 299 m
Max. 456 m
Superficie 785,54 km2
Subdivisions
Communes 34

Le canton de La Châtre est un canton français situé dans le département de l'Indre, en région Centre-Val de Loire.

À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 19 à 34.

GéographieModifier

Ce canton est organisé autour de la commune de La Châtre. Il est inclus dans les arrondissements de La Châtre (26 communes) et d'Issoudun (8 communes), et se situe de l'est au sud-est du département.

Son altitude varie de 299 m (Vijon) à 456 m (Pouligny-Notre-Dame).

Le canton dépend de la deuxième circonscription législative de l'Indre.

HistoireModifier

Le canton fut créé le [1]. En 1801[2],[3], une modification est intervenue.

Le décret du [4], divise par deux le nombre de cantons dans l'Indre. La mise en application a été effective aux élections départementales de mars 2015.

Le canton de La Châtre est conservé et s'agrandit grâce à la fusion avec le canton de Sainte-Sévère-sur-Indre. Il passe de 19 à 34 communes[4]. Le bureau centralisateur est situé à La Châtre.

Lors de ce même décret[4], les communes de Bommiers, Brives, Condé, Meunet-Planches, Neuvy-Pailloux, Pruniers, Saint-Aubin et Thizay dépendaient avant du canton d'Issoudun-Sud, elles sont a présent rattachées à celui de La Châtre. A l'inverse les communes de Chassignolles, Le Magny et Montgivray n’appartiennent plus a ce canton, mais à celui de Neuvy-Saint-Sépulchre.

ReprésentationModifier

Représentation avant 2015Modifier

Liste des conseillers généraux
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1876[Note 1],[5] François Charles Delavau[6] Majorité dynastique Député de l'Indre (1842-1851 et 1852-1870)
Président du conseil général de l'Indre (1848-1870)
Maire de La Châtre
[7] 1889[Note 1],[8] Philippe
Baucheron de Lécherolle[9]
Droite Maire de Montgivray
1889 1904 Raoul Richer-Delavau[10] Conservateur Maire de Lacs
1904 1919 Emile Siboulet[11] Républicain Ancien Président du Tribunal de première instance du Cher
Propriétaire à Saint-Chartier
1919 1928 M. Lemoine Républicain ?
1928 1940 Louis Champagnat[12] Radical Propriétaire-cultivateur
Maire de Vicq-Exemplet
1942 1945 Georges Chauvet   Conseiller d'arrondissement
Conseiller départemental en 1942[13]
1945 André Chabenat Radical Député de l'Indre (1951-1955)
Maire de La Châtre (1939-1944 et 1945-1959)
Chef d'entreprise artisanale
Jean Toury UDR Député de l'Indre (1962-1967)
Maire de La Châtre (1959-1971)
Négociant
1986[Note 1] Jacques Chauvet MRG puis DVG Maire de La Châtre (1971-1977)
René Henriet PS Conseiller municipal de La Châtre
Vétérinaire
Serge Descout[14],[15] UDF puis UMP Vice-président du conseil général de l'Indre
Ancien adjoint au maire de La Châtre

Représentation à partir de 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Serge Descout   LR Président du conseil départemental de l'Indre
Ancien adjoint au maire de La Châtre
2015 en cours Michèle Selleron   DVD Adjointe au maire de Saint-Août
Retraitée des Finances Publiques

Résultats électorauxModifier

Résultats électoraux avant 2015Modifier

Cantonales de 2001Modifier

Élections cantonales de 2001 : Serge Descout (UDF) est élu au 1er tour avec 56,77 % des suffrages exprimés, devant Pierre Julien (PRG) (27,42 %), Claudine Walch (VEC) (5,88 %) et Maurice Alavoine (PCF) (4,22 %). Le taux de participation est de 75,44 % (7 855 votants sur 10 412 inscrits)[14].

Cantonales de 2008Modifier

Élections cantonales de 2008 : Serge Descout (UMP) est élu au 1er tour avec 69,3 % des suffrages exprimés, devant Marianne Puech (PRG) (21,13 %) et Pierre Vautrin (PCF) (9,57 %). Le taux de participation est de 76,01 % (8 002 votants sur 10 528 inscrits)[15].

Résultats électoraux à partir de 2015Modifier

Départementales de 2015Modifier

Lors des élections départementales de 2015, le binôme composé de Serge Descout et Michèle Selleron (Union de la Droite[16]) est élu au premier tour avec 57,02 % des suffrages exprimés, devant le binôme composé de Colette Hornuss et Fabrice Le Guiniec (FN) (23,57 %). Le taux de participation est de 57,57 % (7 206 votants sur 12 517 inscrits)[16] contre 53,14 % au niveau départemental[17] et 50,17 % au niveau national[18].

CompositionModifier

Composition avant 2015Modifier

 
Situation du canton de La Châtre, dans le département de l'Indre, de 1790 à .

Le canton de La Châtre, d'une superficie de 426,68 km2, était composé de dix-neuf communes. Il comportait 13 435 habitants en 2012.

Composition après 2015Modifier

Le canton de La Châtre, d'une superficie de 785,54 km2, est composé de trente-quatre communes[19].

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
La Châtre
(bureau centralisateur)
36046 CC de La Châtre et Sainte-Sévère 4 178 (2016)
La Berthenoux 36017 CC de La Châtre et Sainte-Sévère 412 (2016)
Bommiers 36019 CC Champagne Boischauts 301 (2016)
Briantes 36025 CC de La Châtre et Sainte-Sévère 607 (2016)
Brives 36027 CC Champagne Boischauts 262 (2016)
Champillet 36038 CC de La Châtre et Sainte-Sévère 161 (2016)


Condé 36059 CC Champagne Boischauts 244 (2016)
Feusines 36073 CC de La Châtre et Sainte-Sévère 208 (2016)
Lacs 36091 CC de La Châtre et Sainte-Sévère 657 (2016)
Lignerolles 36095 CC de La Châtre et Sainte-Sévère 102 (2016)
Lourouer-Saint-Laurent 36100 CC de La Châtre et Sainte-Sévère 275 (2016)
Meunet-Planches 36121 CC Champagne Boischauts 175 (2016)
Montlevicq 36130 CC de La Châtre et Sainte-Sévère 115 (2016)
La Motte-Feuilly 36132 CC de La Châtre et Sainte-Sévère 51 (2016)
Néret 36138 CC de La Châtre et Sainte-Sévère 195 (2016)
Neuvy-Pailloux 36140 CC Champagne Boischauts 1 209 (2016)
Nohant-Vic 36143 CC de La Châtre et Sainte-Sévère 456 (2016)
Pérassay 36156 CC de La Châtre et Sainte-Sévère 361 (2016)
Pouligny-Notre-Dame 36163 CC de La Châtre et Sainte-Sévère 716 (2016)
Pouligny-Saint-Martin 36164 CC de La Châtre et Sainte-Sévère 224 (2016)
Pruniers 36169 CC Champagne Boischauts 521 (2016)
Saint-Août 36180 CC de La Châtre et Sainte-Sévère 844 (2016)
Saint-Aubin 36181 CC Champagne Boischauts 183 (2016)
Saint-Chartier 36184 CC de La Châtre et Sainte-Sévère 517 (2016)
Saint-Christophe-en-Boucherie 36186 CC de La Châtre et Sainte-Sévère 256 (2016)
Sainte-Sévère-sur-Indre 36208 CC de La Châtre et Sainte-Sévère 780 (2016)
Sazeray 36214 CC de La Châtre et Sainte-Sévère 305 (2016)
Thevet-Saint-Julien 36221 CC de La Châtre et Sainte-Sévère 391 (2016)
Thizay 36222 CC Champagne Boischauts 233 (2016)
Urciers 36227 CC de La Châtre et Sainte-Sévère 246 (2016)
Verneuil-sur-Igneraie 36234 CC de La Châtre et Sainte-Sévère 313 (2016)
Vicq-Exemplet 36236 CC de La Châtre et Sainte-Sévère 319 (2016)
Vigoulant 36238 CC de La Châtre et Sainte-Sévère 104 (2016)
Vijon 36240 CC de La Châtre et Sainte-Sévère 306 (2016)

DémographieModifier

En 2016, le canton comptait 16 227 habitants[Note 2].

Évolution de la population  [ modifier ]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2012 2015
14 56714 46413 61113 49313 32513 25413 46313 43516 413
2016 - - - - - - - -
16 227--------
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[20] puis population municipale à partir de 2006[21].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. a b et c Décédé avant la fin de son mandat.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 232.
  2. « Notice communale de La Châtre », sur le site de Cassini (consulté le 10 février 2019).
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 799.
  4. a b et c Décret n° 2014-178 du 18 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Indre.
  5. JORF : Lois et décrets du décembre disponible sur Gallica.
  6. « Delavau François Charles », base Léonore, ministère français de la Culture.
  7. JORF : Lois et décrets du décembre disponible sur Gallica.
  8. JORF : Lois et décrets du 8 janvier 1890 disponible sur Gallica.
  9. « Philippe Baucheron de Lécherolle », sur le site de Geneanet (consulté le 10 février 2019).
  10. Le Matin : derniers télégrammes de la nuit - 17 janvier 1930 (Numéro 16739) disponible sur Gallica.
  11. « Siboulet Emile », base Léonore, ministère français de la Culture.
  12. « Champagnat Louis », base Léonore, ministère français de la Culture.
  13. JORF : Lois et décrets du 18 décembre 1942 disponible sur Gallica.
  14. a et b « Résultats des élections cantonales 2001 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 10 février 2019).
  15. a et b « Résultats des élections cantonales 2008 - Indre(36) - La Châtre », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 10 février 2019).
  16. a et b « Résultats des élections départementales 2015 - Indre(36) - canton de La Châtre », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 10 février 2019).
  17. « Résultats des élections départementales 2015 - Indre(36) », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 10 février 2019).
  18. « Résultats des élections départementales 2015 - France Entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 10 février 2019).
  19. « Canton de la Châtre (3608) », sur le site de l'Insee (consulté le 10 février 2019).
  20. Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2013 - Recensements harmonisés - Séries départementales et communales
  21. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 1962, 1968, 1975, 1982, 1990, 1999, 2006, 2012, 2015 et 2016.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, vol. 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne).
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne).
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9782733210284).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier