Canton de Cherbourg-en-Cotentin-5

canton français

Canton de Cherbourg-en-Cotentin-5
Canton de Cherbourg-en-Cotentin-5
Situation du canton de Cherbourg-en-Cotentin-5 dans le département de la Manche.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement(s) Cherbourg
Bureau centralisateur Cherbourg-en-Cotentin
Conseillers
départementaux

Mandat
Stéphanie Coupé
Gilles Lelong
2021-2028
Code canton 50 24
Histoire de la division
Création 13 juillet 1973[1]
Modifications 1 : 22 mars 2015[3]
2 : 6 mars 2020[2]
Démographie
Population 19 386 hab. (2019)
Densité 425 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 37′ 39″ nord, 1° 32′ 49″ ouest
Superficie 45,58 km2
Subdivisions
Communes 3 + fraction Cherbourg-en-Cotentin

Le canton de Cherbourg-en-Cotentin-5, précédemment appelé canton de Tourlaville, est une circonscription électorale française située dans le département de la Manche et la région Normandie. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 5 à 4.

GéographieModifier

Le canton présente un profil très diversifié : il allie urbanité (sur la côte, et les hauteurs de La Glacerie) et ruralité, logements sociaux et zone pavillonnaires, activités agricoles et grande présence de l'activité commerciale.

Économiquement, le canton allie les trois secteurs, disposant d'une industrie navale en bordure de l'agglomération cherbourgeoise (CMN-JMV Industries), un pôle de loisirs à Collignon, une activité agricole dans les terres, et les deux grandes zones commerciales de l'agglomération, à Tourlaville (Sauxmarais) et La Glacerie (Marettes - Banque à genêts), qui symbolisent une certaine rivalité entre les deux grandes communes, séparées depuis 1901, et politiquement opposées.

HistoireModifier

Ce canton a été créé en 1973 à partir de l'ancien canton d'Octeville[1].

Par décret du , le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton de Tourlaville est conservé mais est réduit de 5 à 4 communes[3].

À la suite du décret du , le canton prend le nom de son bureau centralisateur, Cherbourg-en-Cotentin[2].

ReprésentationModifier

Représentation avant 2015Modifier

Liste des conseillers généraux
Période Identité Étiquette Qualité
1973 1994 Georges Fatôme PS Charpentier-tôlier à l'arsenal
maire de Tourlaville (1947-1995)
conseiller régional
président de la CUC
1994 2008 Roland Sourisse PS Dessinateur industriel retraité
2008 2015 André Rouxel PS Dessinateur industriel à l'arsenal, retraité
maire de Tourlaville (1995-2012)

Le canton est détenu depuis sa création, par le Parti socialiste. En 1994, Roland Sourisse succède à Georges Fatôme.

En mars 2001, les candidats étaient Olivier Bidou (Planète écologie), Joël Bosvy (PC), Roland Sourisse (PS), Christian Lerouvillois (LO), Paul Goureman (Tourlaville Écologie), et Michel Baupin (Démocratie libérale). Le candidat socialiste, conseiller général sortant, recueille au second tour 71,7 % des suffrages, contre Michel Baupin.

En mars 2008, à la suite de la déclaration de Roland Sourisse de ne pas se représenter, André Rouxel, maire de Tourlaville, s'est porté candidat pour le Parti socialiste.

Avant les élections législatives de 2012, le canton participe à l'élection du député de la cinquième circonscription de la Manche, de la quatrième après le redécoupage des circonscriptions[4].

Représentation à partir de 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 2021 Madeleine Dubost   PS Retraitée
ancienne maire adjointe de Tourlaville
2015 2021 Gilles Lelong   PS Employé territorial
conseiller municipal de Cherbourg-en-Cotentin
2021 2028[Note 1] 2021 en cours Stéphanie Coupé   DVG Professeure d'EPS
Conseillère municipale de Cherbourg-en-Cotentin.
2021 en cours Gilles Lelong   PS Adjoint au maire de Cherbourg-en-Cotentin

Résultats détaillésModifier

Élections de mars 2015Modifier

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballottage : Madeleine Dubost et Gilles Lelong (PS, 30,1 %) et Hervé Feuilly et Emmanuelle Peyroux (UMP, 26,78 %). Le taux de participation est de 49,32 % (7 230 votants sur 14 659 inscrits)[6] contre 50,67 % au niveau départemental[7] et 50,17 % au niveau national[8].

Au second tour, Madeleine Dubost et Gilles Lelong (PS) sont élus avec 52,11 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 48,01 % (3 317 voix pour 7 035 votants et 14 654 inscrits)[9].

Élections de juin 2021Modifier

Le premier tour des élections départementales de 2021 est marqué par un très faible taux de participation (33,26 % au niveau national)[10]. Dans le canton de Cherbourg-en-Cotentin-5, ce taux de participation est de 28,23 % (4 261 votants sur 15 095 inscrits)[11] contre 32,67 % au niveau départemental[12]. À l'issue de ce premier tour, deux binômes sont en ballottage : Stéphanie Coupé et Gilles Lelong (DVG, 37,34 %) et Philippe Coutanceau et Karine Hébert (DVC, 30,12 %)[11].

Le second tour des élections est marqué une nouvelle fois par une abstention massive équivalente au premier tour. Les taux de participation sont de 34,36 % au niveau national[13], 32,63 % dans le département[12] et 28,45 % dans le canton de Cherbourg-en-Cotentin-5[11]. Stéphanie Coupé et Gilles Lelong (DVG) sont élus avec 56,56 % des suffrages exprimés (2 247 voix pour 4 295 votants et 15 098 inscrits)[11],[14],[15].

CompositionModifier

Composition avant 2015Modifier

 
La carte des communes du canton. Les cantons limitrophes étaient ceux de Saint-Pierre-Église, de Valognes, de Cherbourg-Octeville-Sud-Ouest et de Cherbourg-Octeville-Sud-Est.

Créé en 1973 par démembrement du celui d'Octeville, le canton de Tourlaville regroupait cinq communes.

Liste des communes du canton avant le redécoupage de 2014
Nom Code
Insee
Code
postal
Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Tourlaville
(chef-lieu)
50602 50110 17,19 15 868 (2012) 923


Bretteville 50077 50110 5,78 1 069 (2012) 185
Digosville 50162 50110 9,27 1 511 (2012) 163
La Glacerie 50203 50470 18,70 5 691 (2012) 304
Le Mesnil-au-Val 50305 50110 13,34 687 (2012) 51

À la suite du redécoupage des cantons pour 2015, les communes à l'exception de La Glacerie sont rattachées au nouveau canton de Tourlaville. La Glacerie est intégré au canton de Cherbourg-Octeville-2.

Modification de territoires communauxModifier

Le canton de Tourlaville n'incluait dans son territoire antérieur à 2015 aucune commune supprimée depuis la création des communes sous la Révolution, le seul changement notable de limite communale étant en 1901 la création de la commune de La Glacerie en prélèvement sur le territoire de Tourlaville[16].

Composition après 2015Modifier

Lors du redécoupage de 2014, le canton de Tourlaville comprenait quatre communes entières[3].

À la suite de la création de la commune de Cherbourg-en-Cotentin par fusion de cinq communes au , le canton est désormais composé de trois communes entières et d'une fraction de commune (l'ancienne commune de Tourlaville).

Liste partielle des communes du canton de Cherbourg-en-Cotentin-5 au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Cherbourg-en-Cotentin
(bureau centralisateur)
50129 CA du Cotentin 68,54 Fraction : 16 018 (2019)
Commune : 78 549 (2019)
1 146   
Bretteville 50077 CA du Cotentin 5,78 1 037 (2019) 179   
Digosville 50162 CA du Cotentin 9,27 1 598 (2019) 172   
Le Mesnil-au-Val 50305 CA du Cotentin 13,34 733 (2019) 55   
Canton de Cherbourg-en-Cotentin-5 5024 19 386 (2019)  

DémographieModifier

Démographie avant 2015Modifier

           Évolution de la population  [modifier]
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
18 93823 44825 96626 03924 88724 67024 826
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[17] puis population municipale à partir de 2006[18])
Histogramme de l'évolution démographique

Démographie depuis 2015Modifier

En 2019, le canton comptait 19 386 habitants[Note 2], en augmentation de 1,06 % par rapport à 2013 (Manche : −0,97 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2018 2019
19 18219 39619 386
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[19].)


BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Pour éviter une trop forte concentration des scrutins, la loi du 22 février 2021 a reporté les élections régionales et départementales de juin 2027 à mars 2028[5].
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

RéférencesModifier

  1. a et b Décret no 73-664 du 13 juillet 1973 portant création de cantons dans le département de la Manche..
  2. a et b Décret no 2020-212 du 5 mars 2020 modifiant le décret no 2014-246 du 26 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Manche.
  3. a b et c Décret no 2014-246 du 25 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Manche..
  4. Tableau des circonscriptions électorales des départements (ordonnance n°2009-935 du 29 juillet 2009).
  5. Loi du 22 février 2021 portant report, de mars à juin 2021, du renouvellement général des conseils départementaux, des conseils régionaux et des assemblées de Corse, de Guyane et de Martinique.
  6. « Résultats du premier tour pour le canton de Tourlaville », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  7. « Résultats du premier tour pour le département de la Manche », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  8. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  9. « Résultats du second tour pour le canton de Tourlaville », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  10. Erwan Alix, « CARTES. Abstention record : où a-t-on le moins voté aux élections régionales et départementales ? », sur www.ouest-france.fr, (consulté le )
  11. a b c et d « Résultats pour le canton de Cherbourg-en-Cotentin-5 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le )
  12. a et b « Résultats pour le département de la Manche », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  13. « Taux de participation définitifs au second tour : élections des 20 et 27 juin 2021 », sur www.interieur.gouv.fr, (consulté le )
  14. « Professions de foi des binômes en lice au premier tour des élections départementales de 2021 dans le canton de Cherbourg-en-Cotentin-5. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le )
  15. « Professions de foi des binômes en lice au second tour des élections départementales de 2021 dans le canton de Cherbourg-en-Cotentin-5. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le )
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Navigation : cartes de Cassini », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales.
  17. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  18. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2011, 2012
  19. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.

Voir aussiModifier

Liens externesModifier