Ouvrir le menu principal

Canton de Chaville
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Hauts-de-Seine
Arrondissement(s) Boulogne-Billancourt
Chef-lieu Chaville
Conseiller général Christiane Barody-Weiss (DVD)
2011-2015
Code canton 92 11
Démographie
Population 39 758 hab. (2010)
Densité 2 885 hab./km2
Géographie
Superficie 13,78 km2
Subdivisions
Communes 4

Le canton de Chaville est une ancienne division administrative française située dans le département des Hauts-de-Seine et la région Île-de-France.

Sommaire

GéographieModifier

Le canton de Chaville était composé de 4 villes : Vaucresson, Marnes-la-Coquette, Ville-d'Avray et Chaville

HistoireModifier

AdministrationModifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1967 1973 Gabriel Ausserré
(1906-1995)
SFIO puis PS Maire de Chaville (1955-1971)
1973 1982 Jean Germain UDR puis RPR Adjoint au maire de Chaville
1982 1996
(démission)
Marcel Houlier UDF-CDS Maire de Chaville (1971-1995)
Démissionnaire
1996[1],[2] 2004 Denis Badré UDF Ingénieur général du Génie rural, des Eaux et Forêts
Maire de Ville-d'Avray et sénateur (1995-2011)
2004 2008
(démission)
Jean-Jacques Guillet UMP Chef d'entreprise retraité
Député des Hauts-de-Seine (1993-2017) - Maire de Chaville depuis 2008
2008 2015 Christiane Barody-Weiss DVD Maire de Marnes-la-Coquette - Députée suppléante

CompositionModifier

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Chaville 18 126 92 370 92 022
Marnes-la-Coquette 1 680 92 430 92 047
Vaucresson 8 130 92 420 92 076
Ville-d'Avray 11 393 92 410 92 077

DémographieModifier

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2009
30 93937 60341 68739 48439 11239 04139 303[3]-
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
Population municipale à partir de 2006
(Sources : INSEE et cassini)

Pour approfondirModifier

Notes et référencesModifier

  1. Cécile Chambraud, « L'extrême droite confirme son implantation à Toulon à l'occasion d'une cantonale partielle », Le Monde,‎ (lire en ligne) :

    « Dans un contexte marqué par une abstention encore plus importante, le Front national enregistre une autre progression, dans le canton de Chaville (Hauts-de-Seine), où il s'agissait d'élire le successeur de Marcel Houlier (UDF-CDS), démissionnaire pour raisons de santé. Le second tour opposera, dimanche 22 septembre, Denis Badré, sénateur centriste, investi par l'UDF et le RPR, à Sophie Brissaud, directrice de la communication du Front national. L'extrême droite progresse de 3,98 points par rapport aux cantonales de 1992. M. Badré a pâti de la présence d'une divers droite, Rose-Anne Pestre, ancien premier adjoint de Marcel Houlier à la mairie de Chaville, mairie passée à gauche en 1995. Au total, la droite parlementaire recule de deux points par rapport à 1992. Divisée, la gauche gagne 5,5 points, mais ne pourra pas être présente au second tour »

    .
  2. « Le Front national en échec à l'élection partielle de Toulon », Le Monde,‎ (lire en ligne) :

    « M. Badré a bénéficié d'une plus forte mobilisation des électeurs et d'un bon report des voix des trois candidats qui représentaient la gauche le 15 septembre et qui avaient appelé à faire barrage au Front national. Mme Brissaud a, pour sa part, vu se reporter sur son nom une partie des électeurs qui avaient voté au premier tour pour la candidate dissidente, Rose-Anne Pestre (divers droite), ancien premier adjoint de Marcel Houlier (UDF-FD). M. Badré reprend au conseil général le fauteuil de M. Houlier, qui avait démissionné en juin pour raison de santé, et qui devrait prochainement abandonner son mandat de conseiller régional »

    .
  3. « Populations légales des Hauts-de-Seine en vigueur au 1er janvier 2011 », sur le site de l'Insee, (consulté le 8 janvier 2011)