Canton de Champigny-sur-Marne-1

canton français

Canton de Champigny-sur-Marne-1
Canton de Champigny-sur-Marne-1
Situation du canton de Champigny-sur-Marne-1 dans le département de Val-de-Marne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Val-de-Marne
Arrondissement(s) Nogent-sur-Marne
Bureau centralisateur Champigny-sur-Marne
Conseillers
départementaux
Christian Favier
Jeannick Le Lagadec
2015-2021
Code canton 94 03
Histoire de la division
Création 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 51 932 hab. (2017)
Subdivisions
Communes fraction Champigny-sur-Marne

Le canton de Champigny-sur-Marne-1 est un canton français situé dans le département du Val-de-Marne et la région Île-de-France.

HistoireModifier

De 1893 à 1935Modifier

Champigny faisait partie du canton de Nogent-sur-Marne, créé par la loi du 14 avril 1893.

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1893 1893
(décès)[2]
René Gamain Républicain Avocat
Maire de Champigny (1892-1893)
1893[3] 1912 Pierre Blanchon Rad. Propriétaire à Paris et à Champigny
1912 1929 Emile Brisson Rad. Directeur d'école primaire supérieure
Maire de Nogent-sur-Marne (1907-1919)
Président du Conseil général de la Seine (1924-1925)
1929 1935 Pierre Champion RG Archiviste paléographe
Maire de Nogent-sur-Marne (1919-1942)

De 1935 à 1945Modifier

Champigny forme un nouveau canton (avec Bry-sur-Marne).

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1935 1940
maintenu jusqu'en 1941
(démission)
Gaston Allemane SFIO Chef-comptable
Adjoint au maire de Champigny-sur-Marne
Député (1936-1940)
1941
(nommé par décret)
1944
(démission)
Roger Quentin-Bauchart
(1908-1983)
  Banquier
1945
Décret du 12 mars 1945
1945 Robert Sorel
(1907-1981)
SFIO Comptable
Adjoint au maire de Champigny-sur-Marne (1945-1947)

De 1945 à 1953Modifier

Champigny fait partie du secteur de Sceaux-Est (avec Montreuil, Vincennes, Nogent-sur-Marne, Saint-Maur-des-Fossés, Charenton).

De 1953 à 1959Modifier

Champigny fait partie du secteur 1 du département de la Seine (avec Charenton, Ivry-sur-Seine, Nogent-sur-Marne, Saint-Maur-des-Fossés).

Roland Foucard (1921-1991), ouvrier du bâtiment, Premier adjoint PCF au maire de Champigny-sur-Marne fait partie des 11 élus du secteur.

De 1959 à 1967Modifier

Champigny et Bry-sur-Marne forment le 39ème secteur du département de la Seine.

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1959 39e secteur
Bry-sur-Marne-Champigny-sur-Marne
1967 Roland Foucard
(1921-1991)
PCF Ouvrier du bâtiment
Maire-adjoint de Champigny-sur-Marne (1953-1965)

De 1967 à 1976Modifier

Canton de Champigny-sur-Marne

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1967 1976 Pierre Vincenot
(1929-2000)
PCF Photograveur
Adjoint au Maire de Champigny-sur-Marne

De 1976 à 2015Modifier

Voir Canton de Champigny-sur-Marne-Est et Canton de Champigny-sur-Marne-Ouest.

Un nouveau découpage territorial du Val-de-Marne entre en vigueur à l'occasion des premières élections départementales suivant le décret du 17 février 2014[1]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[4]. Dans le Val-de-Marne, le nombre de cantons passe ainsi de 49 à 25.

Le canton de Champigny-sur-Marne-1 est créé par ce décret. Il est formé d'une fraction de la commune de Champigny-sur-Marne. Il est entièrement inclus dans l'arrondissement de Nogent-sur-Marne. Le bureau centralisateur est situé à Champigny-sur-Marne.

CompositionModifier

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Champigny-sur-Marne
(bureau centralisateur)
94017 Métropole du Grand Paris Fraction : 50 688(2014)
Commune : 76 450 (2014)

Le canton de Champigny-sur-Marne-1 comprend la partie de la commune de Champigny-sur-Marne située à l'ouest d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de Villiers-sur-Marne, rue des Nations, place de l'Union, rue Voltaire, avenue Maurice-Thorez, avenue des Grands-Godets, ligne droite dans le prolongement de l'avenue des Grands-Godets jusqu'à l'angle de la rue Marcel-Paul, rue Marcel-Paul, rue de Dunkerque, rue du Monument, prolongement de la rue du Monument jusqu'à la limite territoriale de la commune de Chennevières-sur-Marne[1].

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
2013 2014
50 43750 688
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962 puis population municipale à partir de 2006[5])
Histogramme de l'évolution démographique
 

En 2014, la population municipale du canton était de 50 688 habitants[6].

ReprésentationModifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Christian Favier   PCF Professeur des écoles
Président du Conseil départemental, Sénateur (2011 à 2017)
2015 en cours Jeannick Le Lagadec   PG Professeure des écoles
Maire-adjointe de Champigny-sur-Marne

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Christian Favier et Jeannick Le Lagadec (FG, 45,64 %) et Laurent Jeanne et Aurore Thiroux (Union de la Droite, 34,89 %). Le taux de participation est de 43,89 % (12 430 votants sur 28 322 inscrits)[7] contre 44,44 % au niveau départemental[8] et 50,17 % au niveau national[9]. Au second tour, Christian Favier et Jeannick Le Lagadec (FG) sont élus avec 51,88 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 43,82 % (6 227 voix pour 12 410 votants et 28 322 inscrits)[10].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier