Ouvrir le menu principal

Canton d'Hennebont

canton du Morbihan, en France

Canton d'Hennebont
Canton d'Hennebont
Situation du canton d'Hennebont dans le département de Morbihan.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Région Bretagne
Département Morbihan
Arrondissement(s) Lorient
Bureau centralisateur Hennebont
Conseillers
départementaux
Muriel Jourda
Jacques Le Ludec
2015-2021
Code canton 56 06
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification 1 3 brumaire an X[2],[3]
(25 octobre 1801)
Modification 2 22 mars 2015[4]
Démographie
Population 42 316 hab. (2016)
Densité 228 hab./km2
Géographie
Superficie 185,92 km2
Subdivisions
Communes 6

Le canton d'Hennebont est une division administrative française, située dans le département du Morbihan et la région Bretagne. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 4 à 6.

Sommaire

HistoireModifier

Un nouveau découpage territorial de la Morbihan entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de 2015. Il est défini par le décret du 21 février 2014[4], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[5]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[6]. Dans le Morbihan, le nombre de cantons passe ainsi de 42 à 21.

Le nouveau canton d'Hennebont est formé de 6 communes issues des anciens cantons d'Hennebont (2 communes) et de Port-Louis (4 communes). Il est entièrement inclus dans l'arrondissement de Lorient. Le bureau centralisateur est situé à Hennebont.

CompositionModifier

 
Situation du canton d'Hennebont dans le département du Morbihan avant 2015.

Depuis 2015, le canton d'Hennebont regroupe les communes suivantes :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Hennebont
(chef-lieu)
56083 Lorient Agglomération 18,57 15 582 (2014) 839


Kervignac 56094 CC de Blavet Bellevue Océan 39,56 6 525 (2014) 165
Languidic 56101 Lorient Agglomération 109,08 7 639 (2014) 70
Locmiquélic 56118 Lorient Agglomération 3,58 4 109 (2014) 1 148
Port-Louis 56181 Lorient Agglomération 1,07 2 644 (2014) 2 471
Riantec 56193 Lorient Agglomération 14,06 5 290 (2014) 376

Jusqu'en 2015, le canton d'Hennebont regroupait les communes suivantes :

ReprésentationModifier

Depuis 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Muriel Jourda   LR Avocat
Maire de Port-Louis (2008-2014)
Sénatrice du Morbihan (depuis 2017)
2015 en cours Jacques Le Ludec   LR Retraité de profession libérale
Maire de Kervignac (depuis 1983)
Président de la Communauté de communes de Blavet Bellevue Océan
Président de la commission "Routes, transports et environnement" du conseil départemental

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Muriel Jourda et Jacques Le Ludec (Union de la Droite, 34,83 %) et Gwénaëlle Cohic et Jacques Lemerle (Union de la Gauche, 22,74 %). Le taux de participation est de 51,05 % (16 115 votants sur 31 564 inscrits)[7] contre 52,56 % au niveau départemental[8] et 50,17 % au niveau national[9]. Au second tour, Muriel Jourda et Jacques Le Ludec (Union de la Droite) sont élus avec 53,17 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 48,36 % (7 348 voix pour 15 265 votants et 31 564 inscrits)[10].

Avant 2015Modifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1855 Thomas de Mauduit
(1781-1856)
Opposition Propriétaire à Hennebont, maire de Languidic
Propriétaire du château de Quellenec à Languidic
1855 1880 Ambroise
du Bouëtiez de Kerorguen
Droite Notaire, propriétaire
1880 1892 Émile Trottier Républicain Maître de forges à Hennebont
1892 1895
(démission)
Eugène Le Coupanec Républicain Avoué à Lorient, député (1893-1898)
1895[11] 1898 Geoffroy de Goulaine[12] Conservateur Lieutenant-colonel de cavalerie
Maire de Brandérion
1898 1903
(démission)[13]
Mathurin Leissen Rad. Docteur en médecine à Hennebont
1903[14] 1919 Jacques Gibaud[15] Républicain
Progressiste
Maire d'Hennebont
1919 1922 Julien-Marie Le Grand   Maire d'Inzinzac (1904-?)
1922 1940 Camille-Horace Herwegh Rad. Directeur de forges
Maire d'Hennebont (1925-1940)
1943 1945 Léon Jeanpetit   Ingénieur, inspecteur de l'enseignement technique
Maire d'Hennebont (1940-1944)
Nommé conseiller départemental en 1943[16]
1945 1976 Ferdinand Thomas SFIO puis
RI
Médecin
Maire d'Hennebont (1945-1959)
1976 1982 Eugène Crépeau PCF Instituteur
Maire d'Hennebont (1959-1979)
1982 2001 Albert Berthy PS Géomètre
Adjoint au Maire d'Hennebont
2001 2015 Gérard Perron PCF Principal-adjoint de collège
Maire d'Hennebont (1997-2014)

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
22 89122 39023 13925 35126 54326 24927 81130 20230 811
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[17] puis population municipale à partir de 2006[18])
Histogramme de l'évolution démographique
 

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 41 789 habitants[19].

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Articles connexesModifier

Cantons du Morbihan | Communes du Morbihan | Liste des conseillers généraux du Morbihan

Notes et référencesModifier

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 200
  2. Notice communale de Hennebont sur le site de l'EHESS.
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 808.
  4. a et b Décret no 2014-215 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Morbihan.
  5. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 21 mai 2014)
  6. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  7. « Résultats du premier tour pour le canton d'Hennebont », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  8. « Résultats du premier tour pour le département du Morbihan », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  9. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  10. « Résultats du second tour pour le canton d'Hennebont », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)
  11. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64387835/f25.item.r=canton.zoom
  12. http://gw.geneanet.org/anffrotier?lang=fr;pz=jean+beranger+guy+philippe+melchior+marie+guilhem;nz=de+nattes;ocz=0;p=alain+marie+francois+geoffroy;n=de+goulaine
  13. M. Leissen avait donné sa démission pour protester contre les condamnations prononcées contre des grévistes, qu'il jugeait trop rigoureuses. (source : Le Temps du 17 novembre 1903, consulté le 3 février 2015)
  14. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6249217j/f3.item.r=canton.zoom
  15. M. Gibaud avait, par des lettres rendues publiques, refusé aux socialistes la suppression de la procession traditionnelle, et il avait protesté contre les désordres provoqués, selon lui, moins par les habitants d'Hennebont que par des révolutionnaires venus de Lorient.(source : Le Temps du 17 novembre 1903, consulté le 3 février 2015)
  16. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 2 mai 1943, (en ligne).
  17. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  18. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  19. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee