Ouvrir le menu principal

Campeiro

race de chevaux

Campeiro
Région d’origine
Région Drapeau du Brésil Brésil
Caractéristiques
Morphologie Cheval de travail
Taille 1,40 m à 1,54 m
Robe Bai, noir, alezan, isabelle, gris.
Tête Profil rectiligne ou légèrement convexe
Autre
Utilisation Traction, travail

Le Campeiro (portugais : Campeiro) est une race chevaline originaire du Brésil. Ce cheval descend vraisemblablement d'animaux amenés par les expéditions espagnoles durant les premières colonisations. La race est formée au XXe siècle. Les Campeiro sont employés à la traction, et montés pour le travail du bétail.

HistoireModifier

Il est également nommé Marchador das Araucárias[1]. La souche d'origine est celle du cheval ibérique d'origine espagnole et portugaise[1]. La présence de chevaux vivant libres ou élevés par les Jésuites espagnols à Santa Catarina est attestée dès 1546[1].

Au XXe siècle, la race est influencée par l'Arabe et le Pur-sang, importés notamment de France[2],[1] sous l'impulsion d'un Belge, le Dr Vincent, qui sélectionne des chevaux parmi les hardes sauvages à partir de 1912[1].

En 1976, une association est créée pour assurer la préservation et l'augmentation des individus[3].

DescriptionModifier

D'après CAB International, il toise de 1,40 m à 1,54 m[2]. Le guide Delachaux détaille une fourchette de 1,40 m à 1,52 m pour les femelles, et de 1,42 m à 1,54 m pour les mâles[4].

La tête est de profil rectiligne ou légèrement convexe[4]. L'encolure est légère, la croupe large et quelque peu inclinée[4]. Les membres sont fins et solides[4].

La robe peut être baie, noire, alezane ou isabelle[2], avec quelques gris[4]. Certains sujets font le trot, d'autres l'amble[2]. Le caractère est réputé docile et intelligent[4].

UtilisationsModifier

La base de données DAD-IS indique une utilisation principale à la traction[1]. La race est montée, utilisée pour le transport, et pour le travail de ranch[2].

Diffusion de l'élevageModifier

C'est une race rare[4], mais DAD-IS ne fournit aucun relevé d'effectifs[1]. Le cheval Campeiro est présent dans la région du plateau de Santa Catarina et du Rio Grande do Sul[1],[4].

L'étude menée par l'Université d'Uppsala, publiée en pour la FAO, signale le Campeiro comme race de chevaux locale sud-américaine dont le niveau de menace est inconnu[5].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g et h DAD-IS.
  2. a b c d et e Porter et al. 2016, p. 448.
  3. Larousse dos Cavalos 2006.
  4. a b c d e f g et h Rousseau 2014, p. 507.
  5. (en) Rupak Khadka, « Global Horse Population with respect to Breeds and Risk Status », Uppsala, Faculty of Veterinary Medicine and Animal Science - Department of Animal Breeding and Genetics, , p. 61 ; 70.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier