Ouvrir le menu principal

Boutchatch
Бучач
Blason de Boutchatch
Héraldique
Boutchatch
Boutchatch : vue générale.
Administration
Pays Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Subdivision Flag of Ternopil Oblast (2001-2003).svg Oblast de Ternopil
Maire Joseph Mostsipan
Code postal 48400 — 48405
Indicatif tél. +380 3541
Démographie
Population 12 550 hab. (2017)
Densité 1 258 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 04′ nord, 25° 23′ est
Altitude 270 m
Superficie 998 ha = 9,98 km2
Divers
Première mention 1260
Statut Ville depuis 1918
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oblast de Ternopil

Voir sur la carte administrative de l'Oblast de Ternopil
City locator 14.svg
Boutchatch

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

Voir la carte administrative d'Ukraine
City locator 14.svg
Boutchatch

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

Voir la carte topographique d'Ukraine
City locator 14.svg
Boutchatch
Sources
Liste des villes d'Ukraine

Boutchatch (en ukrainien et en russe : Бучач ; en polonais : Buczacz ; en yiddish : בעטשאָטש, Bitchoutch ; en allemand : Butschatsch) est une ville de l'oblast de Ternopil, en Ukraine, et le centre administratif du raïon de Boutchatch. Sa population s'élevait à 12 550 habitants en 2017.

Sommaire

GéographieModifier

Boutchatch est située sur la rivière Strypa, un affluent du Dniestr, à 56 km au sud de Ternopil.

HistoireModifier

 
Fragment de poterie du VIe millénaire avant notre ère découvert à Boutchach, Collections de l'Institut de paléontologie humaine, Paris.
 
Ruines du château de Boutchatch, 2013.

La première mention de Boutchatch remonte à 1260. À cette époque, la région connut un grand afflux de colons polonais, juifs et arméniens. Ses fondateurs étaient d'importants aristocrates polonais, et ses premiers colons comptaient de nombreux Juifs, qui vinrent habiter dans un milieu surtout rural et ukrainien. À la différence des populations paysannes, les colons juifs dans les terres de l'est de la Galice étaient plutôt des citadins et des artisans qualifiés, des commerçants et des financiers expérimentés. Les rois polonais et les princes encouragèrent les Juifs à s'installer dans l'est de leurs royaumes et leur offrirent leur protection. Boutchatch était considérée comme un shtetl.

Le château de Boutchatch (en), construit aux XIVe – XVe siècle par une famille de magnats polonais, les Buczaczki (en), fut rebâti aux XVIe – XVIIe siècle dans le style Renaissance par la famille Potocki. Avec l'unification de la Pologne et la Lituanie en 1569, le nouvel État s'étendait de la mer Baltique à la mer Noire. En raison de son importance comme ville de marché, Boutchatch devint une ville commerciale entre la Pologne et l'Empire ottoman.

Au cours des soulèvements cosaques du milieu du XVIIe siècle, Boutchatch se défendit avec succès, les Juifs participant activement à la défense de la ville. Un grand nombre de réfugiés juifs en provenance des zones ravagées par Bogdan Khmelnitski et les Cosaques trouvèrent refuge dans la ville. Elle fut aussi disputée pendant les guerres polono-ottomanes : la paix de Buczacz (orthographe polonaise pour Boutchatch) y fut signée en 1672 entre le roi Michał Wiśniowiecki et le grand vizir Fazıl Ahmet Köprülü, par lequel les Ottomans annexaient le pachalik de Podolie.

 
Mont Fédir, monument aux morts de l'OUN.

En 1772, la Galicie fut annexée par l'Autriche lors de la première partition de la Pologne. En 1772 et en 1775, la ville fut prise par les Turcs. Sous la conduite de la communauté juive organisée, la Kehila, les Juifs se joignirent aux Polonais pour défendre la ville. Après le retrait des Turcs, elle resta dans l'Empire d'Autriche devenu Empire austro-hongrois en 1867.

L'industrie se développa à Boutchatch à la fin du XIXe siècle : fabriques de briques, de bougies, de savon, moulins à farine, une usine textile et une fabrique de cravates, une brasserie. Dans les années 1900, la principale usine de la ville était une fabrique de jouets en bois employant 200 travailleurs, principalement des jeunes filles. En 1912, un banque ouvrit une succursale à Boutchatch pour les entreprises. Certaines activités artisanales étaient largement entre les mains des Juifs de Boutchatch (couture, travail des fourrures, de l'étain, édition, menuiserie, ébénisterie, etc.) et ils étaient de plus en plus nombreux dans les professions libérales.

Boutchatch fut disputée entre l'armée russe et celles des Empires centraux pendant la Première Guerre mondiale, jusqu'à l'éclatement de l’Autriche-Hongrie en 1918. La ville fit ensuite brièvement partie de la République populaire ukrainienne indépendante, avant d'être rattachée à la République de Pologne. En septembre 1939, la Galicie orientale, avec Boutchatch, fut annexée par l'Union soviétique et intégrée à la République socialiste soviétique d'Ukraine. Le , elle fut occupée par l'Allemagne nazie et sa communauté juive assassinée dans le cadre de la Shoah par balles. Plusieurs milliers de Juifs furent exécutés dans la forêt aux abords de la ville[1]. L'Armée rouge entra dans Boutchatch le et la ville redevint soviétique. Alicia Appleman-Jurman a dépeint sa vie pendant le conflit en tant que survivante de la Shoah dans son livre L'histoire de ma vie (Presses de la Renaissance, 1989) puis dans Alicia: My Story Continues: a Journey in Historical Photographs et dans Six Cherry Blossoms and other stories.

Depuis 1991, Boutchatch fait partie de l'Ukraine indépendante.

PopulationModifier

Recensements (*) ou estimations de la population[2] :

Évolution démographique
1939 1959 1970 1979 1989 2001 2010
7 5007 04311 21212 84513 65712 54912 480
2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
12 51412 54712 59712 63112 66712 59712 550
 
Intérieur d'église à Boutchatch

PersonnalitésModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :