Michel Wiśniowiecki

(Redirigé depuis Michał Wiśniowiecki)

Michał Korybut Wiśniowiecki
Illustration.
Titre
Roi de Pologne
Grand-duc de Lituanie COA polish king Vasa.svg

(4 ans, 4 mois et 22 jours)
Couronnement , en la cathédrale Saint-Jean de Varsovie
Élection 19 juin 1669
Prédécesseur Jan II Kazimierz
Successeur Jan III Sobieski
Biographie
Nom de naissance Michał Tomasz Wiśniowiecki
Date de naissance
Lieu de naissance Biały Kamień
Date de décès (à 33 ans)
Lieu de décès Lwów
Sépulture Cathédrale du Wawel
Nationalité polonaise
Père Jeremi Wiśniowiecki
Mère Gryzelda Zamoyska
Conjoint Éléonore de Habsbourg

Signature de Michał Korybut Wiśniowiecki

Michel Wiśniowiecki
armoiries Korybut

Michał Korybut Wiśniowiecki, armoiries Korybut, né le à Biały Kamień[1] et mort le à Lwów, est un magnat polonais élu roi de Pologne et grand-duc de Lituanie en 1669.

BiographieModifier

Michał Korybut Wiśniowiecki est fils du prince Jeremi Wiśniowiecki et de Gryzelda née Zamoyska. Descendant en ligne directe du prince Dymitr Korybut (en), l'un des fils du grand-duc de Lituanie Olgierd, il est apparenté à la dynastie Jagellon. Son arrière-grand-mère Raina Mohylanka (en) était une fille de Ieremia Movilă, prince de Moldavie.

Auréolé des victoires de son père sur les Cosaques, Korybut Wiśniowiecki est élu le roi de Pologne le face au candidat français, Henri-Jules de Bourbon-Condé, duc d'Enghien, fils du Grand Condé, cousin du roi Louis XIV de France et neveu de la très influente reine de Pologne Louise-Marie de Gonzague. Il est le premier Polonais sur le trône de Pologne depuis 1572.

En 1670, il scelle une alliance avec les Habsbourgs en épousant l'archiduchesse Éléonore de Habsbourg, fille de l’empereur Ferdinand III de Habsbourg. Ce mariage restera sans postérité[2].

Au moment où Michał Ier accède au trône, le pays se trouve dans une situation très difficile. Il est ruiné par le soulèvement de Khmelnytsky et puis par l'invasion suédoise qui a ravagé son territoire pendant cinq longues années, et doit faire face aux Turcs qui à leur tour pénètrent en Pologne[3]. Le roi meurt subitement peu après avoir signé avec eux un traité de paix, la veille de la grande victoire remporté par le maréchal et grand général de la Couronne Jan Sobieski lors de la bataille de Chocim[4]. Son règne ne dure que trois ans. Sa veuve épouse Charles V, duc titulaire de Lorraine et de Bar.

Notes et référencesModifier

  1. Ilona Czamańska (pl), Wiśniowieccy. Monografia rodu, Poznań 2007, s. 249.
  2. Nicolas Frizon, Histoire abregée de la vie d'Eleonor-Marie archi-duchesse d'Autriche, reine de Pologne, duchesse de Lorraine, mere de son altesse royale Leopold 1. a present regnant,, Nancy, Jean-Baptiste Cusson, , 193 p. (lire en ligne), p. 19-22
  3. Leonard Chodźko, Histoire de Pologne. 7e série de la guerre d'Orient, Paris, G. Barba, , 96 p. (lire en ligne), p. Chapitre XIX - pp. 57-58
  4. Piotr Ugniewski, Le début et la fin du règne de Jan III Sobieski dans les comptes rendus des diplomates français, Varsovie-Paris, Académie Polonaise des Sciences, , p. 64

SourcesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :