Ouvrir le menu principal

Boeing 720
Un Boeing 720 gouvernemental de la République du Togo en 1981. Il s'agit du dernier construit en 1967. Utilisé comme ce pays pendant deux ans et demi, il sera utilisé comme pièces de rechange en 1983[1].
Un Boeing 720 gouvernemental de la République du Togo en 1981. Il s'agit du dernier construit en 1967. Utilisé comme ce pays pendant deux ans et demi, il sera utilisé comme pièces de rechange en 1983[1].

Rôle Avion de ligne
Constructeur Boeing
Équipage 4
Statut Retiré du service
Premier vol
Mise en service
Retrait
Premier client United Airlines Drapeau des États-Unis
Production 154 (1958 - 1967)
En service 0
Masse et capacité d'emport
Passagers Maximum : 149
Motorisation
Moteurs 4 Pratt & Whitney JT3C/D
Performances
Vitesse de croisière maximale 980 km/h
Vitesse maximale 1 009 km/h

Le Boeing 720, initialement connu comme le 707-020, est une version de l'avion de ligne Boeing 707, destinée aux vols intérieurs, courts et moyens-courriers.

Apparu au catalogue de l'avionneur en 1959, le 720 est conçu comme un dérivé du 707-120, version initiale du 707, avec un fuselage raccourci de 2,5 m, passant de 44,2 à 41,7 m. Le 720 reprend la même motorisation que le 707-120, à savoir quatre turboréacteurs Pratt & Whitney JT3C ; l'avionneur lance ensuite une version remotorisée, le 720B, à réacteurs JT3D à double flux qui seront également disponibles sur d'autres versions du 707.

Le premier vol a eu lieu en novembre 1959 et le premier exemplaire entré en service chez United Airlines en . Les 720 et 720B sont construits respectivement à 65 et 89 exemplaires.

Sommaire

HistoireModifier

Deux versions de cet avion ont été construites. Le 720 original était équipé de turboréacteurs Pratt & Whitney JT3C et est entré en service en 1960. Le second, le 720B, était équipé de réacteurs Pratt & Whitney JT3D et est entré en service en 1961. Plusieurs Boeing 720 classiques ont ensuite été convertis en 720B.

Bien que seulement 154 exemplaires aient été construits[2], le Boeing 720 resta rentable vu le peu de coûts de recherche et de développement, étant donné qu'il s'agissait d'une version modifiée du Boeing 707-120. Il a été remplacé plus tard par le Boeing 727.

Le dernier vol d'un Boeing 720 a eu lieu le 9 mai 2012 entre l'aéroport de Montréal/Saint-Hubert (CYHU) et la Base des Forces canadiennes Trenton en Ontario (CYTR) où il est préservé au Musée national de la Force Aérienne du Canada. Cet appareil, un Boeing 720-023B immatriculé C-FETB, a été exploité par Pratt & Whitney Canada pendant 24 ans comme banc d'essais volant.

CaractéristiquesModifier

 
Poste de pilotage d'un B-720 en 1979.

Le Boeing 720 est grandement inspiré du 707, mais avec un fuselage raccourci de 2 mètres et demi et un rayon d'action moins important. Il était également équipé de moteurs Pratt & Whitney JT3D, pour la plus grande partie des appareils en service.

Le Boeing 720 mesure 41 mètres de long, 12 mètres de hauteur et 39,8 mètres d'envergure. Sa vitesse de croisière est de 980 km/h, mais il peut atteindre jusqu'à 1 009 km/h. Il peut transporter 112 passagers en configuration classique (deux classes) et jusqu'à 149 en classe économique[3].

Compagnies ayant utilisé l'appareilModifier

Les compagnies ci-dessous ont pris possession de Boeing 720 neufs.

 
Un Boeing 720 d'Avianca.
  Allemagne de l'Ouest
  • Lufthansa 8 x 720B, livrés entre 1961 et 1962
  Colombie
  • Avianca 3 x 720B, livrés entre 1961 et 1965
  États-Unis
  Éthiopie
 
Un Boeing 720 d'Aer Lingus.
  Irlande
  Israël
  • El Al 2 x 720B livrés en 1962
  Pakistan

PréservationModifier

Plusieurs Boeing 720 ont été préservés

Notes et référencesModifier

  1. (en) John Kelly., « Aviation Photo #0139421 Boeing 720-047B - Togo - Government », sur https://www.airliners.net/ (consulté le 6 février 2019).
  2. (en) « Boeing: Historical Snapshot: 707/720 Commercial Transport », sur www.boeing.com (consulté le 30 janvier 2017)
  3. Données du Boeing 720 sur Airliners.net
  4. (en-US) « Republic of China Air Force Museum Gangshan Taiwan », sur Aviationmuseum (consulté le 26 août 2017)
  5. (en-US) « 10 Boeing 707s you can go inside today », Airport Spotting Blog,‎ (lire en ligne, consulté le 26 août 2017)
  6. (es) « Uniendo el maletín retro de Avianca con sus Boeing 720 y 727 », sur jftopper.blogspot.be (consulté le 26 août 2017)
  7. (en) « AP-AXL - All Pakistan Aircraft Registration Marks », sur www.aparm.net (consulté le 26 août 2017)
  8. (en) « B720 «  National Air Force Museum of Canada », sur airforcemuseum.ca (consulté le 26 août 2017)