Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chameroy.

Bertrand Chameroy
Date de naissance (30 ans)
Lieu de naissance Nice (France)
Lieu de résidence France
Nationalité Drapeau : France Française
Émissions OFNI, l'info retournée (2016-2017)
Touche pas à mon poste ! (2012-2016, 2018)
Le Journal de Bertrand Chameroy (2015-2016)
L'Œuf ou la Poule ? (2014)
Morandini ! (2009-2012)
Radio Europe 1 (2015-2016, 2017-2018)
Chaîne C8 (2018)
W9 (2016-2017)
D8 (2012-2016)
Direct 8 (2009-2012)

Bertrand Chameroy est un animateur, chroniqueur de télévision et journaliste français né le à Nice (Alpes-Maritimes)[1].

Sommaire

BiographieModifier

Jeunesse et étudesModifier

Bertrand Chameroy est né à Nice, dans les Alpes-Maritimes, et passe son enfance à Cantaron dans l'arrière-pays niçois. Sur le manège d'un supermarché Auchan, il joue régulièrement avec un garçon de son âge, Ken Samaras, habitant la ville voisine de La Trinité. Il ne le retrouvera que bien des années plus tard, sur une émission de radio en la personne du rappeur Nekfeu[2].

En 2000, alors âgé de 11 ans, il apparaît dans un épisode de la série de TF1 Les Cordier, juge et flic[3].

Après avoir fait ses études de journalisme à l'Université Nice-Sophia-Antipolis, il commence par un stage au Grand Journal de Canal+ en démarrant par la fonction de fichiste[4].

2009-2011 : débuts dans Morandini ! sur Direct 8Modifier

Il intègre en 2009 — après casting — l'équipe de l'émission Morandini ! sur Direct 8 à l'âge de vingt ans. Il assure la voix-off des reportages et double les séquences étrangères.

Le , il fait sa première apparition sur le plateau de l'émission pour parler de la séquence Le Débrief, à laquelle il a prêté sa voix tous les lundis de la saison[5].

Dès août 2011, il présente cette chronique chaque semaine sur le plateau.

2012-2016 : chroniqueur puis animateur sur D8, et Europe 1Modifier

Touche pas à mon poste !Modifier

En septembre 2012, Bertrand Chameroy est repéré par Christelle Graillot, responsable de la cellule repérage de la chaîne Canal+. Bien que son casting ait été un échec, Cyril Hanouna le recrute au moment où son émission de télévision Touche pas à mon poste ! est sur le point d'être transférée de France 4 à D8 après le rachat de cette dernière par Canal+[6].

Dès le , lors de la première émission de TPMP sur D8, il présente ainsi sa propre chronique : La Télé à Cham, un top 3 des séquences les plus drôles du moment trouvées dans les médias. Avant la présentation de sa chronique, Hanouna l'annonce comme « LE transfert de l'été ». En 2013, la rubrique, renommée Les News de Cham change de formule et devient une sorte de zapping. En 2014, la chronique est renommée Ce qu'il fallait louper pour faire référence à la célèbre rubrique Ce qu'il ne fallait pas louper et diffusait toutes les gaffes et les imprévus de la télé et du net. Elle change rapidement de nom pour devenir Le Journal de Bertrand Chameroy, qui est toujours un zapping de l'actualité contenant les mini-rubriques Le 36-15 Vedettes pour le pire des stars ou Le journal des journaux pour l'actualité des JT à l'étranger. Chameroy est également chroniqueur, quelquefois, autour de la table avec les autres membres de l'équipe. Sa chronique est également présente lors des prime-time spéciaux de Touche pas à mon poste !. Dans l'émission quotidienne, il a également participé à des séquences comme House of Crades avec Camille Combal.

Le 8 mars 2016, il annonce en direct dans Touche pas à mon poste ! son intention d' « arrêter provisoirement l'émission » en raison de sa surmédiatisation et d' « un manque de plaisir lors de ses chroniques ». Cette décision entraîne une vague de rumeurs dans les médias et sur les réseaux sociaux concernant Bertrand Chameroy, alors que le scandale entre le magazine Society et l'émission Touche pas à mon poste ! bat son plein[7].

Le 23 juin, il participe au prime-time "Touche pas à mon poste !" refait l'année ! présenté en direct par Cyril Hanouna entouré des chroniqueurs habituels.

Autres émissionsModifier

Il remplace Camille Combal comme co-animateur au côté de Cyril Hanouna lors des cinquième et sixième numéros du jeu L'Œuf ou la Poule ? diffusés en première partie de soirée les 9 et 30 octobre 2014.

Le , Bertrand Chameroy anime en prime-time sur D8 Le Journal de Bertrand Chameroy, une adaptation de sa chronique de Touche pas à mon poste ! Cette émission revient le dans une version retravaillée.

Il rejoint, en 2015, l'émission de radio Les Pieds dans le plat sur Europe 1 aux côtés de Cyril Hanouna, Jean-Luc Lemoine ou encore Valérie Bénaïm.

Le 31 mars 2016, le troisième et dernier numéro du Journal de Bertrand Chameroy (enregistré) est diffusé en première partie de soirée sur D8.

2016-2017 : animateur sur W9Modifier

Le 26 mai 2016, le magazine GQ annonce l'arrivée de Bertrand Chameroy pour la rentrée 2016 sur la chaîne W9 où il animera une émission hebdomadaire en deuxième partie de soirée[8]. Le 6 septembre 2016, la chaîne annonce qu'il débarquera à l'antenne le 27 septembre 2016 avec l'émission OFNI, l'info retournée, produite par R&G et proposée en direct et en public[9]. Il coprésente l'émission tout d'abord avec Adèle Galloy, puis avec Jill Vandermeulen à partir du 28 février 2017.

Il déclare, en septembre 2016, lors d'une interview[évasif] qu'il « ne se sentait plus à l'aise avec l'ambiance potache et divertissement pur qu'a prise Touche pas à mon poste !, voulant parler d'information, de politique, de François Hollande ou de Nicolas Sarkozy ». Soulagé de son départ, il avoue « avoir pleuré des larmes de joie » après sa démission. Cependant, il nie être « la taupe qui a trahi Cyril Hanouna en parlant au magazine Society » mais il se moquait complètement du fait que certains l'accusent. La voie que prend Bertrand Chameroy, celle de l'information humoristique, rappelle ce que faisait et fait Yann Barthès dans Le Petit Journal sur Canal+ et Quotidien sur TMC. Bertrand Chameroy est comparé à un petit frère, un « nouveau Yann Barthès » par le magazine GQ[10].

Le 23 novembre 2016, il présente en prime-time l'émission Bertrand Chameroy retourne la télé, accompagné d'Erika Moulet et Éric Naulleau.

Le 12 mars 2017, il présente en prime-time sur W9, Les OFNI Awards de la présidentielle, avec Jill Vandermeulen à la coprésentation. Bertrand Chameroy et son équipe reviennent sur l'actualité de la campagne présidentielle des politiques avec humour et dérision. L'émission se compose de parodies, imitations, fausses enquêtes et micro-trottoirs. En juin, l'arrêt d'OFNI est annoncé et il présente le dernier numéro le 19 juillet.

2017-2018 : chroniqueur sur Europe 1 et C8Modifier

À la rentrée 2017, il fait partie de l'équipe de chroniqueurs entourant Daphné Burki pour sa nouvelle émission sur Europe 1, Bonjour la France. Cependant l'émission est arrêtée au bout d'une seule saison[11].

En septembre 2018, Bertrand Chameroy fait son retour à la télévision sur C8. Il réintègre l'émission Touche pas à mon poste ! dès le 3 septembre, jour de rentrée de l'émission, après l'avoir quitté deux ans auparavant en mars 2016. Il y anime la chronique La météo de Bertrand Chameroy dans laquelle il présente le bulletin météo et joue des parodies. La séquence, qui ne fait pas l'unanimité auprès des téléspectateurs, est arrêtée après quatre jours d'antenne. Il devait également être chroniqueur dans l'émission Balance ton post ! présentée par Cyril Hanouna et diffusée tous les vendredis soirs en deuxième partie de soirée [12]. Cependant, il annonce le 20 septembre qu'il quitte Touche pas à mon poste ! et qu'il ne participera pas à Balance ton post !.


Bilans artistique et médiatiqueModifier

Parcours à la radioModifier

  • 2015-2016 : Chroniqueur dans l'émission Les Pieds dans le plat sur Europe 1
  • 2017-2018 : Chroniqueur dans l'émission Bonjour la France ! sur Europe 1

TélévisionModifier

Séries téléviséesModifier

ÉmissionsModifier

DistinctionsModifier

  • 2015 : meilleur chroniqueur aux Gold Prix de la TNT (une récompense de télévision française, remise par la société Live Production)
  • 2015 : sacré homme le plus sexy selon le site internet Adopte un mec en décrochant la première place du classement et détrônant l'humoriste Maxime Musqua[13].

Notes et référencesModifier

  1. « Biographie de Bertrand Chameroy », sur Gala (consulté le 9 avril 2016)
  2. http://www.programme-television.org/news-tv/VIDEO-Bertrand-Chameroy-raconte-ses-tours-de-manege-avec-Nekfeu-4538225
  3. « Bertrand Chameroy : Mais qui est-il vraiment ? », melty,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2018)
  4. « Touche pas à mon poste : l'œil malicieux de Chameroy », sur le site du quotidien Première, (consulté le 27 novembre 2014)
  5. « Pourquoi Bertrand Chameroy a de beaux jours devant lui », sur poopculture.fr, (consulté le 27 novembre 2014)
  6. Thibaut Michalet, « Bertrand Chameroy, chroniqueur modèle », sur le site du quotidien GQ, (consulté le 27 novembre 2014).
  7. « Bertrand Chameroy : la vraie raison de son départ de Touche pas à mon poste », sur telestar.fr,
  8. GQ, « Exclu : Bertrand Chameroy débarque sur W9 », sur GQ (consulté le 26 mai 2016)
  9. Olivier Sudrot, « OFNI - L’info retournée : Bertrand Chameroy arrive le 27 septembre sur W9 », sur www.toutelatele.com, toutelatele.com (consulté le 26 mai 2016)
  10. http://www.gqmagazine.fr/pop-culture/medias/diaporama/a-la-recherche-du-nouveau-yann-barths/3548#bertrand-chameroy-le-petit-frere
  11. https://www.huffingtonpost.fr/2018/05/31/daphne-burki-remerciee-deurope-1_a_23447770/
  12. « Bertrand Chameroy de retour dans TPMP », sur Le Parisien,
  13. « Top 100 des Mecs à Adopter : édition 2015 », sur www.adopteunmec.com, (consulté le 4 novembre 2015).