Ouvrir le menu principal

Bernard Reynès

homme politique français

Bernard Reynès
Fonctions
Député de la 15e circonscription des Bouches-du-Rhône
En fonction depuis le
(12 ans, 3 mois et 26 jours)
Élection 17 juin 2007
Réélection 17 juin 2012
18 juin 2017
Législature XIIIe, XIVe et XVe
Groupe politique UMP (2007-2015)
LR (depuis 2015)
Prédécesseur Léon Vachet
Président de la Communauté d'agglomération Terre de Provence
(anciennement Rhône-Alpilles-Durance)

(3 ans, 3 mois et 10 jours)
Élection
Prédécesseur Max Gilles
Successeur Jean-Marc Martin-Teissere
Maire de Châteaurenard

(16 ans, 3 mois et 23 jours)
Élection 16 mars 2001
Réélection 09 mars 2008
23 mars 2014
Prédécesseur Gustave Cestier
Successeur Marcel Martel
Biographie
Date de naissance (65 ans)
Lieu de naissance Meknès (Meknès-Tafilalet)
Nationalité Française
Parti politique RPR
UMP
Les Républicains
Profession Chirurgien-dentiste

Bernard Reynès, né le à Meknès (Maroc), est un homme politique français.

BiographieModifier

Membre de l'UMP, Bernard Reynès est élu député le 17 juin 2007, pour la XIIIe législature, dans la 15e circonscription des Bouches-du-Rhône en battant, au second tour, le député sortant Léon Vachet avec 61,65 % des suffrages[1]. Il conserve son mandat de député lors des élections du 17 juin 2012 avec 41,46 % des suffrages (contre 35,93 pour le candidat PS et 22,47 pour celui du FN)[2].

Le 11 novembre 2013, lors de la commémoration de l'Armistice de 1918, il est attaqué et blessé de plusieurs coups de couteaux par un individu qui s'était glissé dans la foule[3].

Aux élections municipales du 23 mars 2014, cinq listes sont présentées dont celle de Bernard Reynès. Cette dernière obtient 51 % des voix au premier tour et Bernard Reynès est réélu maire.

Soutien de Jean-François Copé lors du congrès de l'Union pour un mouvement populaire de 2012, il rejoint Nicolas Sarkozy pour le premier tour de la primaire présidentielle des Républicains de 2016[4],[5]. Au second tour, il soutient François Fillon.

Candidat à sa réélection lors des élections législatives de 2017, il retrouve son siège de député[6]. Conformément à la loi, il démissionne quelques jours après de son poste de maire de Châteaurenard.

Il parraine Laurent Wauquiez pour le congrès des Républicains de 2017, scrutin lors duquel est élu le président du parti[7].

Synthèse des mandatsModifier

Mandats actuels
Anciens mandats

Notes et référencesModifier

  1. Élections législatives de 2007 - résultats sur le site du ministère de l'Intérieur
  2. Pierre Boucaud, Législatives 2012 : On refait le match, Mars Actu, le 18/06/2012, article en ligne
  3. Bouches-du-Rhône : un député UMP frappé de trois coups de couteau
  4. Patrick Roger, « Députés et sénateurs UMP : qui soutient Copé ou Fillon ? », lemonde.fr, 28 septembre 2012.
  5. Guillaume Daret, « Sarkozy candidat le 25 août à Châteaurenard ? », francetvinfo.fr, 18 août 2016.
  6. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).
  7. Ludovic Vigogne, « La liste des 136 parrains de Laurent Wauquiez », lopinion.fr, 11 octobre 2017.

Voir aussiModifier