Ouvrir le menu principal

Bergères-sous-Montmirail

commune française du département de la Marne

Bergères-sous-Montmirail
Bergères-sous-Montmirail
Château à Bergères.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Épernay
Canton Sézanne-Brie et Champagne
Intercommunalité Communauté de communes de la Brie Champenoise
Maire
Mandat
Delphine Gohin
2014-2020
Code postal 51210
Code commune 51050
Démographie
Population
municipale
117 hab. (2016 en diminution de 13,33 % par rapport à 2011)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 50′ 43″ nord, 3° 35′ 30″ est
Superficie 10,52 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 14.svg
Bergères-sous-Montmirail

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Bergères-sous-Montmirail

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bergères-sous-Montmirail

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bergères-sous-Montmirail

Bergères-sous-Montmirail est une commune française, située dans le département de la Marne en région Grand Est.

GéographieModifier

Le village traversé par le Petit Morin exploite des puits de pétrole du Bassin parisien.

Communes limitrophes de Bergères-sous-Montmirail
Montmirail Vauchamps
Maclaunay   Boissy-le-Repos
Le Gault-Soigny

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1989 2014 Karel Geeraerts[1]    
2014[2] En cours
(au 4 juillet 2014)
Delphine Gohin    

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2016, la commune comptait 117 habitants[Note 1], en diminution de 13,33 % par rapport à 2011 (Marne : +0,76 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
330385392453469426450454427
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
424428419340351332332349329
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
318315289221215232236225198
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
192162137133123130139138123
2016 - - - - - - - -
117--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Lieux et monumentsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Liste des maires de la Marne au 1er août 2008, site de la préfecture de la Marne, consulté le 22 décembre 2008
  2. « Liste des maires du département de la Marne » [PDF], Renouvellement des exécutifs locaux, Préfecture de la Marne, (consulté le 2 septembre 2015).
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. « Château à Bergères-sous-Montmirail », notice no PA00078588, base Mérimée, ministère français de la Culture