Ouvrir le menu principal

Bellevue (quartier de Meudon)

quartier de Meudon
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bellevue (homonymie).
Bellevue
Vue de Paris depuis l'avenue du 11 novembre.jpg
Géographie
Continent
Pays
Arrondissement français
Ancien canton français
Ancien canton français
Département français
Commune
Coordonnées
Démographie
Gentilé
BellevusienVoir et modifier les données sur Wikidata

Vue de Paris depuis le quartier de Bellevue

Bellevue (ou Meudon-Bellevue) est un quartier de la ville de Meudon dans le département des Hauts-de-Seine. Le quartier est situé sur les hauteurs de Meudon, à proximité de la commune de Sèvres. Il est connu pour sa vue panoramique sur Paris et ses alentours.

Le quartier s'est développé au XIXe siècle sur l'emplacement du domaine du château de Bellevue, construit au XVIIIe siècle par la marquise de Pompadour.

Les habitants de Bellevue s'appellent les Bellevusiens.

Sommaire

Situation géographiqueModifier

Bellevue est situé sur les hauteurs de Meudon. Le quartier est délimité par la commune de Sèvres à l'ouest, le quartier de Meudon-Centre à l'est (avenue du château), le quartier de Meudon-sur-Seine au Nord-est et la forêt de Meudon au Sud[1].

 
L'avenue du château constitue la limite entre le quartier Meudon-Centre et le quartier de Bellevue

TransportsModifier

 
Gare de Bellevue

En train, le quartier est desservi par la ligne N du Transilien via la gare de Bellevue.

Au début du XXe siècle, un funiculaire reliait les quais de Seine à Bellevue. Il a cessé de fonctionner dans les années 1930.

Établissements scolairesModifier

 
École nouvelle La Source, bâtiment du 4 rue de la Tour, vu depuis l'avenue du 11 novembre 1918

Le quartier rassemble deux lycées-collèges-écoles privés, La Source, situé rue Ernest Renan et avenue du 11 novembre 1918, et Notre-Dame, un collège public, Bel-Air, une école élémentaire, Maritain - Renan, située rue Ernest Renan et plusieurs écoles maternelles, La Fontaine et les Jardies.

Il existe aussi une crèche et une halte garderie située au 45 avenue du 11 novembre 1918.

HistoireModifier

Au XVIe siècle, le roi Henri III offre à l'ordre des Capucins un terrain à Meudon. Le Couvent des Capucins de Meudon est construit à l'emplacement de l'actuelle rue des Capucins.

En 1748, Louis XV achète le domaine du lieu-dit Belle-Vue et le cède en 1749 à sa favorite, Madame de Pompadour. La marquise de Pompadour fait édifier le château et les jardins en 1750. Elle fait aussi l'acquisition du pavillon de Brimborion, situé en contre-bas du château au bord de la Seine.

Le château est situé à l'emplacement de l'actuelle place du Président Wilson.

En 1757, la marquise de Pompadour revend le château au roi[2].

 
Plan des jardins du château de Bellevue

A la mort de Louis XV, en 1774, le château est attribué par Louis XVI et Marie-Antoinette aux filles de Louis XV, Mesdames Adélaïde, Sophie et Victoire. Elles quittent le château sous la Révolution, en février 1791.

 
La tour Malborough, dans le hameau de Mesdames, à l'emplacement de l'actuelle rue de la Tour.

En 1822, l'homme d'affaires Achille Guillaume fait l'acquisition du domaine et l'allotit[3].

 
Maison située au 62 route des Gardes, construite en 1825 par l'architecte François Guenepin suite à l'allotissement d'Achille Guillaume.

En 1838, la ligne de chemin de fer Paris Versailles traverse l'ancien domaine de Bellevue. La gare de Bellevue est mise en service en février 1840.

Le , un train en provenance de Versailles et à destination de Paris déraille dans la tranchée de Bellevue à Meudon. Ce déraillement est suivi d'un chevauchement des voitures de tête puis d'un incendie. L'accident fait 55 morts dont le marin et explorateur Jules Dumont d'Urville et sa famille.

En 1846, le docteur Louis Désiré Fleury fait construire le pavillon Bellevue, initialement comme un hôtel pour les pensionnaires de son institut hydrothérapique. L'hôtel devient par la suite le Grand Hôtel de Bellevue (1881) puis le Paillard Bellevue Palace (1910).

En 1891, le conseiller municipal Paul Houette et le financier Gabriel Thomas entreprennent de construire un funiculaire reliant la Seine à Bellevue pour permettre aux promeneurs d'accéder à la forêt de Meudon. Le service a été interrompu en 1938.

ÉconomieModifier

Bellevue a un petit centre-ville autour de la rue Marcel Allégot avec notamment un marché couvert et des commerces de proximité.

Espaces vertsModifier

Le quartier de Bellevue est proche de la forêt de Meudon, du jardin de l'observatoire, du potager du Dauphin (quartier de Meudon-Centre) et du parc de Brimborion (commune de Sèvres).

Il existe dans le quartier un seul espace vert, le parc Gilbert Gauer, construit sur l'ancien domaine de la maison de Gabriel Thomas.

Équipements sportifsModifier

Le gymnase Bussière se trouve au 38 avenue du 11 novembre 1918.

Lieux de cultesModifier

A Bellevue, il y a une église catholique, un temple protestant et le siège de l'éparchie maronite de France.

Le temple de Bellevue est situé au 14 rue du Bassin[4].


Depuis 2015, le siège de l'éparchie maronite de France est situé dans la villa des Cèdres au 24 rue Ernest Renan[5].

Bellevue dans la peintureModifier

 
Fille dans le jardin à Bellevue par Édouard Manet dans une propriété située au 4, sentier des Pierres Blanches.

Bâtiments remarquablesModifier

 
Le Pavillon de Bellevue en 2017
 
Église de Bellevue
 
Central téléphonique Observatoire - Meudon, 5 avenue du 11 novembre 1918

Personnalités liées au quartierModifier

 
L'atelier du sculpteur Gustave Crauk était situé au 5 avenue Amélie (actuelle avenue du 11 novembre 1918).
 
Isadora Duncan à Bellevue
  • Le sculpteur Gustave Crauk avait son atelier au 5 avenue Amélie (devenue avenue du 11 novembre 1918).
  • La danseuse Isadora Duncan acquiert le pavillon Bellevue en 1913 pour y faire une école de danse. Elle le met à disposition de l'armée pendant la guerre de 1914-1918 et le cède à l'Office des inventions en 1919.
  • Le pionnier de l'aéronautique français Jacques Faure est né à Bellevue.

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Voir la carte des quartiers de Meudon sur https://www.meudon.fr/democratie-participative/conseils-de-quartier-2779.html
  2. Francis et Marie-José Villadier (Catalogue de l'exposition sur le quartier Bellevue au musée municipal d'Art et d'Histoire de la ville de Meudon), Bellevue deux siècles d'histoire, Meudon, Ville de Meudon - Musée d'art et d'histoire, , 101 p., p. 9 - 22
  3. https://www.meudon.fr/hippolyte-blancard-un-photographe-exceptionnel/bellevue-1515.html
  4. http://www.patrimoine-religieux.fr/eglises_edifices/92-Hauts-de-Seine/92048-Meudon/154009-TempledeBellevue
  5. https://www.lexpress.fr/actualites/1/styles/les-maronites-de-france-a-l-heure-de-l-enracinement-attendent-leur-patriarche_1674894.html

BibliographieModifier

  • Henri Albert, Meudon Bellevue, illustré et édité par l'auteur, 1978, 224 p.