Ouvrir le menu principal
Bataille de Sétif

Informations générales
Date 27 avril 1153
Lieu Sétif
Issue Victoire almohade
Belligérants
HilaliensCalifat almohade
Commandants
InconnuesAbd al-Mumin
Forces en présence
Inconnues30 000 cavaliers
Pertes
LourdesInconnues

La bataille de Sétif a lieu le , à Sétif, entre les tribus nomades hilaliennes d'une part, et les Berbères almohades, menés par le calife Abd al-Mumin, d'autre part. Elle se conclut par la victoire des Almohades[1].

Abd al-Mumin, qui venait de quitter Bougie, pour se rendre au cœur du Maghreb, apprit qu’une masse innombrable d’Arabes hilaliens s’avançait contre lui. Il équipa plus de 30 000 cavaliers berbères almohades, commandés par Abd Allah ben Omar Hinlâfi et à Sad Allah ben Yahya[2]. Cette armée entraîna à sa suite les Arabes hilaliens, deux fois plus nombreux, jusque dans des montagnes du côté de Sétif, puis fit volte-face, et les chargea[3].

Après une grosse mêlée, les Arabes hilaliens finirent par être mis en déroute, et abandonnèrent leurs familles, leurs troupeaux, leurs mobiliers et leurs richesses.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Mathieu Guidère, Le retour du califat, Éditions Gallimard, , 176 p. (ISBN 9782072657566, lire en ligne), p. 68
  2. D’après Ibn Khaldoun, le chef de l’armée almohade était Abd Allah, fils d'Abd al-Mumin.
  3. Ibn al-Athîr (trad. Edmond Fagnan), Annales du Maghreb et de l'Espagne : Guerre entre ‘Abd el-Mou’min et les Arabes, Revue Africaine, (lire en ligne), p. 122